Breizh ALODGA Bookcamp

invitation SBC2C’est maintenant un rendez-vous  : une rencontre réelle, après le virtuel, chez l’un d’entre nous. Et quel bonheur de se retrouver, avec conjoints et enfants, comme une vraie famille !

Après deux éditions en Gironde, nous nous sommes retrouvés cette année en Bretagne pour trois jours. La vie et les contraintes de chacun font que cette année aussi, tout le monde n’a pas pu faire le déplacement, avec une formule que nous perfectionnons au fil du temps. Mais le swap nous a réunies, Bouma, Sophie LJ, Pépita, Alice et Solectrice : retrouvailles émouvantes. Les enfants ont grandi, les ados se découvrent, les compagnons trouvent leur place. On s’installe dans les chambres, le frigo se remplit, les livres sortent des valises, les langues se délient, le temps est encore gris mais les cœurs sourient.

Voici le programme des festivités !

20160730_104735

Samedi matin : rendez-vous au Quatro (la médiathèque de Baud) pour animer la « rencontre avec des blogueuses en littérature jeunesse » en présentant des coups de cœur. Une table où l’on pose nos albums, romans et BD choisis avec soin. Nos accueils de blogs projetés au mur. Quelques enfants avec leurs mamans, des journalistes qui nous interrogent sur cette passion qui nous anime. Quelques mots de présentation, des extraits lus prennent vie, les yeux des jeunes spectateurs brillent en découvrant les livres proposés.

FullSizeRender

Samedi soir : le SWAP nouvelle formule. Cette fois-ci, chacune a offert un cadeau à chacune. Gourmandises, petits objets et des livres bien sûr étaient au rendez-vous.

Dimanche après-midi : à l’occasion d’une promenade au domaine de Kerguéhennec, quelques uns d’entre nous ont eu la chance de croiser Daniel Picouly, Richard Bohringer, et Chantal Couliou.

DSC09224

Et dimanche soir : un joyeux troc de livres s’est étalé sur la pelouse.

Vivement l’année prochaine, qu’on recommence !

Sur nos tables de chevet en ce printemps 2016

Cela faisait quelques mois qu’on ne vous avait pas montré les lectures qui ornent nos tables de chevet. Avant de les faire migrer vers la chaise longue tant attendue, voilà un petit tour d’horizon…

 

Chez Alice

AliceSur ma table de nuit, … des romans à lire.
Sous la tablette en verre, …des albums et des romans qui s’empilent.
Et juste à côté, « Ma mère » de Stéphane Servant et Emmanuelle  Houdart,… pour m’accompagner.

Chez Chlop

ChlopChez moi les livres traînent plus souvent dans le salon que sur les
tables de chevets. Mes mouflettes sortent chaque jours des dizaines
d’ouvrages de la bibliothèque commune, qui se trouve à coté du canapé.
Le soir, on rassemble tout ça et on essaye de les faire rentrer dans les
rayonnages pour la nuit. Tâche parfois ardue, la place vient souvent à
manquer.
Voilà donc la moisson du jour, rassemblée sur la table basse juste avant
d’être rangée. Les piles d’albums que ma cadette a regardé aujourd’hui
(entre son retour de l’école à 16h30 et l’heure de se coucher elle à le
temps de se faire lire ou de regarder seule des dizaines d’albums,
aujourd’hui elle a été raisonnable), les romans que mon aînée à
lus/relus/feuilletés dans la journée et ceux que je leur lis avant de
les coucher. En ce moment, ma grande aime bien que je lui lise des
extraits de la bible et ma cadette est dans les contes d’orient, qui
nous a été offert par Céline.

 Chez Colette

ColetteL’histoire d’une déesse mère qui crée le monde son bébé sur la hanche,
Un documentaire énoooooorme sur l’apparition de la vie sur terre,
Des poèmes où germent des enfances en pleine terre de lettres,
Et le texte d’une jeune auteure dont chaque mot est une promesse.
Ma table de chevet est un paysage aux horizons incroyables,
Le passé, le présent et l’avenir s’y côtoient amoureusement.

 Chez Céline du Flacon

Céline BComme mon chevet est actuellement encombré par le professionnel (au sens propre comme au sens figuré), je vous présente ma petite table de lecture.  Avec des titres lus et à chroniquer, 3000 façons de dire je t’aime de Marie-Aude Murail et Rock War, 1er tome d’une nouvelle série de Robert Muchamore.  D’autres en cours, deux mangas, le prenant L’oiseau bleu de Takashi Murakami et le 1er tome de A Silent Voice de Yoshitoki Oima qui traite du harcèlement scolaire ainsi que Le maître du haut château, uchronie à l’origine d’une série télévisée qui m’a beaucoup plu.  Et d’autres à lire, le 1er volet des aventures de Tobie Lolness de Timothée de Fombelle (avec la réédition des 10 ans, il serait vraiment temps que je m’y plonge enfin) ; le second volet de Lucie Finemouche & le balafré, histoire fantastico-policière signée Juliette Vallery, Annabelle Fati et Yomgui Dumont et un petit album tout frais, Une parfaite journée de Jennifer Yerkes…  Reste plus qu’à prendre le temps de s’y plonger…

Chez Pépita

Pépita 2Pépita 1

Une table de chevet trop petite, un tabouret en bas de celle-ci encombré…
Chez moi, ce sont des fauteuils de lecture, là où j’aime m’installer pour lire avec en ligne de mire mon beau jardin, en attendant d’aller dehors !
En ce joli mois de mai, plein d’albums à découvrir, notamment en petite enfance et des romans à la pelle : des récents, d’autres que j’ai envie de lire depuis longtemps, des petites lectures divertissantes et il faut bien les lire pour conseiller ses petits lecteurs, bref,
de quoi assouvir sa passion et j’avoue que depuis ces photos, la liste s’est encore allongée…

Chez Sophie

sophieLimitée ma PAL à ma table de chevet serait légèrement mensongé mais je n’allais quand même pas prendre une photo dans chaque pièce de la maison…
Voilà ici, une bonne dose de BD (mon péché mignon après la littérature jeunesse) et quelques romans qui devrait prochainement accompagner mes soirées et journées…

Chez Carole

Carole

Des pépix, des romans adultes, de l’hurluberlu, 2 trésors du pourquoi pas, et un album plein d’étoiles…

Chez Bouma

pal fin mai 2016Sur ma table de chevet, comme d’habitude, une énorme PAL de romans, résultat de mes objectifs de lecture des mois précédents… Dont plein de séries qu’il faudrait que je finisse…

Chez Céline du Tiroir

Céline T

Sur ma table de chevet, il y a du déjà lu, du relu et du bientôt lu ! Le tome 3 de Quatre sœurs a été l’occasion de se replonger dans les tomes précédents de la superbe tétralogie BD de Malika Ferdjoukh et Cati Baur, et c’est à présent Monsieur L’autre moitié du lit qui plonge dans les aventures des Habitantes de la Vill’Herve. À lire, en VO, The Beautiful Struggle de Ta-Nehisi Coates. Mais ça, c’est quand j’aurai refermé et quitté l’atmosphère gothique et inquiétante de la suite des Ferrailleurs : Le Faubourg ! Dur dur d’éteindre la lumière et de dire bonne nuit à tous ces êtres de papiers qu’on ne peut plus quitter !

Chez Sophie

1fa5029d-0c5f-4ed7-8ba1-8eb1f818c8c5

Sur ma table de chevet, quelques romans, pas vraiment récents, à lire quand j’en trouve le temps et que je ne m’endors pas avant !

Prix à l’ombre du grand arbre 2016 : les lauréats

Logo

C’est avec une immense joie que notre arbre fête aujourd’hui son 4ème printemps !

A cette occasion, depuis le 14 mars et grâce à votre forte participation, nous avons le plaisir de vous annoncer les lauréats du Prix 2016 ! 

Logo-pe

9782364747302FS         Pomme, pomme, pomme de Corinne Dreyfus, Thierry Magnier.

Logo-alb

 

 

9782278077984FS

 

 

 

 

 

Cinq minutes et des sablés de Stéphane Servant et Irène Bonacina, Didier Jeunesse.

Logo-brg9782354190651FS

 

 

 

 

 

Mona, les petites marées de Séverine Vidal et Mathieu Bertrand, Les Enfants Rouges.

Logo-ra9782848658179FS

 

 

 

 

 

 

Quelqu’un qu’on aime de Séverine Vidal, Sarbacane X’prim.

Logo-re9782278059522FS

 

 

 

 

 

 

De cape et de mots de Flore Vesco, Didier Jeunesse.

Bravo à tous les lauréats et à tous les sélectionnés ! Merci à vous aussi lecteurs et votants,  et rendez-vous l’année prochaine !

Prix À l’ombre du grand arbre 2016

Firework ns by rduris

Cette année encore, À l’ombre du grand arbre va prendre un an, son quatrième ! Cette année encore il a perdu quelques feuilles du fait d’emplois du temps chargés, d’envies nouvelles, d’autres projets… Et pourtant, cette année encore son équipe compte 11 blogueurs motivés pour vous faire découvrir toujours plus de livres pour petits et grands.

L’année dernière, nous avions lancé le Prix À l’ombre du grand arbre et pour fêter les 4 ans du blog en mai, nous renouvelons l’expérience.
Parmi nos coups de cœur à chacun, nous avons sélectionné 5 titres par catégorie pour vous proposer ce qui, pour nous, est le meilleur de l’année 2015.

Maintenant, nous avons besoin de vous pour qu’il n’en reste plus qu’un !

Pour vous laisser le temps de découvrir les livres que nous vous proposerons, nous lancerons les votes progressivement. Concrètement, vous découvrirez un plus bas les deux premières catégories de livres soumises à vos votes puis en février et en mars, les suivantes.

Vous pourrez voter une fois par catégorie pour votre livre préféré jusqu’au 30 avril 2016 à minuit. Tous les résultats seront révélés le jour de l’anniversaire du blog : le 9 mai !

 Vous êtes impatient de découvrir nos sélections ? Alors, allons-y…

 

NOUVELLES SÉLECTIONS OUVERTES AUX VOTES

Prix À l’ombre du grand arbre
Catégorie Petite enfance

Corinne Dreyfuss - Pomme pomme pomme. Pauline Kalioujny - Panda.Claire Dé - Imagine, c'est tout blanc. Lilli L'arronge - Moi, grand. Toi, petit. Anne Crausaz - Et le soir quand la nuit tombe....Anne Crausaz - Et le matin quand le jour se lève....

 

Prix À l’ombre du grand arbre
Catégorie Albums

Astrid Desbodes - Mon amour. Fanny Ducassé - Le jardin des ours. Germano Zullo et  Albertine - Mon tout petit. Stéphane Servant et Irène Bonacina - Cinq minutes et des sablés. Stéphane Servant et Emmanuelle Houdart - Ma mère.

 

Prix À l’ombre du grand arbre
Catégorie Bandes-dessinées et romans graphiques

 Edith - Le jardin de minuit. Benjamin Renner - Le grand méchant renard. Karim Friha - La flamme et l'orage Tome 1 : La ville pétrifiée. Léa Mazé - Nora. Séverine Vidal et Mathieu Bertrand - Les petites marées  : Mona.

 

Prix À l’ombre du grand arbre
Catégorie Romans pour adolescents

 Séverine Vidal - Quelqu'un qu'on aime. Stéphane Servant - La langue des bêtes. Madeline Roth - A ma source gardée. Tristan Koëgel - Bluebird. Anne Loyer - Comme une envie de voir la mer.

 

Prix À l’ombre du grand arbre
Catégorie Romans pour enfants

Anne Loyer - Maman est un oiseau. Pierre Delye - Caprices ? C'est fini !. Flore Vesco - De cape et de mots. Jean-François Chabas - Le lutin du cabinet noir. Géraldine Barbe - La vie rêvée des grands.

Rendez-vous le 9 mai pour les résultats !

Carte postale basque

Mes très chers copinautes,

Je vous écris de la côte Basque, tantôt côté espagnol tantôt côté français, où nous passons des vacances en famille dans les petits campings du coin.

On se balade pas mal, au gré de la météo surtout, le camping sous la pluie n’étant pas notre tasse de thé.

la vague

La vague, Suzy Lee, Kaléidoscope

Ma mouflette s’éclate dans l’eau, on la croirait tout droit sortie d’un album de Suzy Lee, face à la mer, elle rugit, saute, se cache et recommence. Ici les vagues sont énormes, d’ailleurs l’une d’entre elle m’a surprise et l’eau est rentrée dans mes chaussures. Ce qui a bien fait rire toute ma famille.

Ma cadette, elle, est plus prudente, elle a compris que la mer ne se laissait pas dompter comme ça. Elle s’agrippe à nos bras dans l’eau ou préfère rester à fabriquer des châteaux de sable, bien vite rejointe par sa sœur d’ailleurs, il n’y a pas d’âge pour patouiller dans le sable humide.

Elles fredonnent des chansons de Bulle et Bob à la plage en faisant leur ouvrage.

Bulle et Bob à la plage, Nathalie Tual, Gilles Belouin, Ilya Green, Didier jeunesse

Le soir, on se régale de fruits de mer (enfin, surtout moi, les autres membres de la famille sont plus attirés par la charcuterie ou le fromage du coin, fort bons il faut l’avouer) avant de rentrer sous la tente. Ma cadette n’est pas peu fière de pouvoir affirmer, comme Nao « Je peux faire du camping comme une grande! » en se tenant bien droite, face à nous pour bien montrer toute sa force. Et effectivement, elle peut même aller faire pipi toute seule, la nuit, dans le noir.

Nous n’avons pas tiré de feu d’artifice mais nous avons fait griller des chamallows, ce qui est presque aussi bien parait- il (critère moufletesque).

le_premier_camping_de_nao_1379

Le premier camping de Nao, Akiko Hayashi, école des loisirs

Vous me connaissez depuis un peu plus d’un an maintenant donc vous n’ignorez plus ma tendance à faire les choses au-dernier-moment-limite-trop-tard, donc vous ne serez pas surpris d’apprendre que ma carte postale arrivera après mon retour en France.

Pour prolonger le plaisir du voyage, nous avons écouté sur la route du retour les comptines basques, du très bel album CD « Lo Hadi », les images de Lucille Placin nous ramenant un peu sur le chemin des vacances.

Lo hadi, Comptines et berceuses basques

Lo Hadi, comptines et berceuses basques Chantal Grosléziat, Jean-Christophe Hoarau, Lucile Placin, Didier jeunesse

Et c’est presque a regret que nous sommes rentrés à Paris. Mais la très jolie carte postale reçue de Nathan m’a rappelé à quel point j’aime ma ville et c’est finalement le cœur léger que nous sommes rentrés (mais la jambe lourde, avec une attelle au pied gauche, une vilaine entorse étant venu assombrir un peu la fin de mes vacances).

Je vous souhaite à toutes et au seul des vacances aussi agréables que les miennes et un retour au travail dans la douceur.

Bises à vous.

Chlop

Carte postale italienne

Buongiorno !

Je vous ai écrit de cet endroit …

Je suis déjà rentrée de mon voyage mais avant de partir, j’ai pris le soin de vous adresser ce petit mot d’Italie…

Nous voici donc en Toscane et Ombrie, où nous passons quinze jours entre terre et ciel, paysages de cyprès, de pins, de vignes, d’oliviers et de chênes verts, avec en bruit de fond le chant entêtant des cigales.

©Méli-Mélo de livres

©Méli-Mélo de livres

Un voyage préparé de longue date avec dans la tête des villes et des villages qui font rêver : Assisi, Firenze, Pérugia, Siena, Roma, Cortona, San Gimignano, Castigione del lago (à côté du lac Trasimène), Montepulciano, Pienza, Orvieto,…

 

 

.

Une terre à la riche histoire…et à la gastronomie tout autant : pizza, brushetta, pasta, chianti, mozarella, parmigiano,..et on ne se prive pas !

FullSizeRender

©Méli-Mélo de livres

Une fontaine de Rome où s'abreuver... ©Méli-Mélo de livres

Une fontaine de Rome où s’abreuver…
©Méli-Mélo de livres

Et des histoires, nous en croisons dans les librairies

et les bibliothèques sur notre chemin.

Un vrai kaléïdoscope !

Je lis aussi beaucoup , pas moins de six romans prévus en quinze jours (y compris en numérique, et c’est bien pratique en voyage !) et je pense que j’aurais lu autant de pages que de kilomètres parcourus !

Certains seront chroniqués sur mon blog, d’autres pas,

c’est selon l’envie du moment

Et quelques livres achetés : un livre sans texte (bien pratique quand on ne parle pas italien ou si peu) et un d’actualité qu’on collectionne chez nous dans toutes les langues…

IMG_0525

Un bien beau voyage, dépaysant, ressourçant, à l’image de ce magnifique album « Imagine »…de Aaron Becker chez Gautier-Languereau.

« VIAGGIO » en italien, toute une promesse contenue dans la sonorité…

A l’image de nos découvertes durant ce séjour.

*******

En attendant de partager d’autres coups de cœur livresques, je vous embrasse !

Ciao !

Carte postale Alpine (et Transalpine)

Amici cari,

Je vous écris des Bauges, Massif Alpin sauvage entre Chambéry et Annecy, où les papooses prennent leurs quartiers d’été (et d’hiver aussi d’ailleurs). Les épicéas y sont hauts et fournis, les falaises de calcaire sont éclatantes sous le soleil, les bois sentent la résine et la terre humide, les alpages sont couverts de fleurs et le ciel la nuit est à nul autre semblable…

Au programme : baignade dans les lacs environnants, randonnées, jardinage dans l’immense potager grand-parental… et lecture à l’ombre des grands arbres, évidemment ! La sélection estivale étant mince par courtoisie pour les autres occupants indispensables de la valise, on complète avec nos emprunts à la bibliothèque locale et les vieux trésors toujours disponibles dans la maison familiale, qui semble resurgir tout droit de mon enfance.

Et pour nos petites oreilles, ce délicieux album de comptines italiennes qui nous ont trotté dans la tête tout l’été, et mis dans le bain pour la suite des vacances…

De notre petit coin de montagne perdu, quand on traverse les Alpes, on arrive en Italie. Je ne sais pas si c’est la musicalité de la langue, le goût des tomates, les glaces à la noisette ou l’histoire de mon aïeule (qui pourtant a décidé de fuir en son temps), mais l’Italie est un pays où je me sens bien. Où on va régulièrement, toujours avec le même plaisir.   Avec à bord des papooses gelativores et pastavores qui chantaient à tue-tête dans un italien impeccable (inouï pouvoir de la musique) :

« L’uccellin che vien dal mare
Quante penne puo portare ?
Puo portarne solo tre …« 

(Piste 11 du CD Les plus belles comptines italiennes, Didier jeunesse. Ecouté entre 200 et 300 fois cet été et chanté presque intégralement par coeur. Ma che bravi !)

Un petit tour du Piémont à la Toscane en passant par les Cinque Terre, villages médiévaux, cathédrales époustouflantes, citronniers au dessus de la mer méditerrannée. Du côté Toscan, on aurait pu croiser notre chère Pépita qui avait opté pour la même destination, mais chut…! Peut être aura-t-elle envie de nous en parler elle-même…

La chaleur nous a poussé souvent dans la fraicheur des églises, et chez les bouquinistes à l’ombre des ruelles.

Je ne pouvais vous quitter sans un petit clin d’oeil à l’icone italienne de la littérature jeunesse:

Je vous souhaite à tous un bel été, de belles lectures, et au plaisir de vous retrouver bientôt pour la rentrée littéraire qui s’annonce déjà épatante…

Des bises

Céline