Des arbres et des livres

A l’ombre du grand arbre, on aime se poser, se promener, discuter, échanger …

A l’ombre du grand arbre, on aime se retrouver, se rassurer, s’épauler …

A l’ombre du grand arbre on aime bien sûr lire et bouquiner ….

Hommage à cette force de la nature, à ces racines bien ancrées et à ces rencontres étoilées : un peu d’arbres dans la littérature jeunesse…

 

******************************

Pour Alice, l’arbre est synonyme de cachette et d’évasion avec :

Du haut de mon cerisier de Paola Peretti, Gallimard, 2019

Ou l’histoire de la courageuse Mafalda, pleine de joie, de chagrin, de colère qui avec son imagination nous apprend à voir le monde autrement alors que la maladie est en train de lui ôter la vue.

Ma fugue dans les arbres d’Alexandre Chardin, Magnard, 2019

Après, une nouvelle colère de son père, Tine décide de fuguer dans les arbres. les aventures ne font alors que commencer pour cette enfant sauvage que rien n’arrête !

Un roman plein d’humour et de délicatesse aussi !

******************************

Pour Pépita et son Méli-Mélo de livres, l’arbre est synonyme de connivences et de racines avec :

L’arbragan de Jacques Goldstyn, La Pastèque, 2015.

Une merveille de sensibilité et de poésie entre ce jeune garçon et son chêne, dans lequel il trouve refuge, en toutes saisons. Son avis.

Un arbre une histoire de Cécile Benoist et Charlotte Gastaut Actes sud junior, 2018
http://www.actes-sud-junior.fr/files_asj/couvs/500/9782330111458.jpgUn magnifique album entre conte et documentaire qui associe une histoire à chaque arbre présenté : l’effet montre combien les arbres sont liés à l’humanité. Un bijou ! Son avis.
******************************
 Pour Ada, la collectionneuse de papillons, l’arbre est devenu un compagnon, un être vivant dont la générosité sans faille est à protéger absolument. C’est cet amour que suggérait Shel Silverstein dans son album devenu un classique de la littérature jeunesse intitulé L’arbre généreux publié par L’école des Loisirs pour la première fois en 1982.
L’avis d’Ada par là.
******************************
Pour Aurélie, ce fut aussi le prétexte d’une belle rencontre d’auteure lors d’un salon autour du livre “Le dernier arbre” d’Ingrid Chabbert chez Frimousse.
 Deux jeunes garçons découvrent le dernier arbre de leur ville, qui risque d’être détruit. Ils prennent alors à coeur  la mission de lui trouver un nouveau refuge. C’est album émouvant est illustré par Guridi.
Son avis et celui de Pépita.
******************************
 Pour Bouma, l’arbre est un symbole de sagesse. Ancestral, patient, les générations filent devant lui.
Il était un arbre d’Emilie VastMeMo, 2012
Comme l’arbre de cette histoire qui voit passer les saisons, il faut prendre le temps de lire avec les yeux cet album aux multiples détails… Son avis complet.
Le jour où le grand chêne est tombé de David et Caudry. Thierry Magnier, 2017
 
Une histoire presque mythologique aux préoccupations écologiques qui résonnent comme un cri d’alarme. Son avis ici.
******************************
Yoko Lulu et Solectrice aiment les arbres dans leur jardin. C’est pour cela qu’elles ont aimé cet album qu’elles vous invite à découvrir ici.
Le Jardin voyageur de Peter Brown. Nord Sud, 2010
 
On vous recommande aussi ce roman, qui se passe dans la forêt japonaise de l’île d’Hokkaido. C’est un coup de cœur pour Yoko Lulu, elle a adoré ce récit d’un garçon perdu dans une forêt !
Dans la forêt de Hokkaido d’Eric Pessan, Ecole des Loisirs, 2017
******************************
L’arbre qui pousse peut aussi être une jolie métaphore… Isabelle a énormément aimé celle que proposent Nadine Brun-Cosme et Christine Davenir dans Le troisième fils de Monsieur John (Sarbacane, 2018).
 À la naissance de chacun de ses trois fils, Monsieur John plante une graine et un arbre grandit. Tous admirent le bel arbre qui pousse bien droit, emplissant de fierté le papa jardinier. Mais le troisième arbre est à l’image du dernier-né : il pousse à sa façon, déployant ses branches tordues dans tous les sens et suscitant la perplexité des voisins… Son avis et celui de Bouma.
******************************
L’arbre offre aussi évidemment un terrain de jeux que les uns trouveront merveilleux, les autres… vertigineux ! Pombo Courage, d’Émile Cucherousset (Éditions MeMo, collection Petite Polynie, 2019), c’est une couverture ravissante, une histoire en forme de conte, un roman dans lequel on entre avec le sentiment réjouissant de renouer intensément avec l’enfance. Les avis d’Isabelle, d’Aurélie, d’#Céline et de Pépita.
******************************
Au pied de notre arbre, nous vous souhaitons avec cette sélection, un beau voyage livresque ….

Les coups de coeur de l’été

L’été est déjà terminé… Les vacances ont permis de souffler et de profiter de ce repos bien mérité.

Et par ici, bien installés A L’Ombre Du Grand Arbre, vous avez pu découvrir les traditionnels billets d’été.

Pour ceux et celles qui seraient passés à côté, voici une petite session de rattrapage qui vous permettra de retrouver nos sélections toutes différentes mais pleines de bonnes idées !

  • Dans le baluchon des élèves d’Ada (Colette)
  • Dans la valise de la soeur de Yokolulu (Yokolulu)
  • Cinq albums échos aux petits plaisirs de l’été (Solectrice)
  • Des réserves d’imagination dans le colis d’Anouk (Isabelle)
  • Et pourquoi pas des BD dans le fond de la valise ? (Bouma)
  • Dans le sac à dos des enfants d’Aurélie sur la route des vacances (Aurélie)
  • Dans la valise de mes nouveaux collègues (Pépita)
  • 5 ans de lecture pour Morgan (Sophie)
  • Dans le petit sac de livres d’Ernestine (HashtagCéline)

*********

Et voici nos coups de cœur de l’été !

Pour HashtagCéline, c’est Louisiana de Kate DiCamillo paru chez Didier Jeunesse qui a mis un peu plus de soleil dans ses vacances. Son avis ICI.

*********

Pour MéLI-MéLO de livres, c’est une trilogie déjà devenue un classique de 1115 pages qui a enthousiasmé l’été de Pépita et lui a donné très fort à-propos une couleur d’À la croisée des mondes de Philip Pullman chez Gallimard jeunesse. Son avis ICI.

*********

Le road-trip d’Ada, la collectionneuse de papillons, a été bercé par les témoignages riches et enthousiasmants des auteur.e.s jeunesse qui ont livré leurs secrets de créatrices et de créateurs sur Histoires de jeunesse, un podcast initié par l’éditeur Bayard. Vous y retrouverez Anne-Laure Bondoux, Marie-Aude Murail, Murielle Szac, Jean-Claude Mourlevat, Clémentine Beauvais, Marie Desplechin, Antoine Dole, et Timothée de Fombelle. Ouvrez-grand vos oreilles !

*********

Pour Alice, qui a attendu dans les aéroports, c’est la liberté de vivre de Victor et Yazel qui lui a offert un bon moment de lecture.

Nos mains en l’air de Colline Pierré, Éditions du Rouergue

*********

Chez Bouma et son Petit Bout de Bib(liothèque), c’est Iskari T.1 de Kristen Ciccarelli (chez Gallimard jeunesse) qui est venue enchanter ses journées ensoleillées. On y suit une chasseuse de dragons pas comme les autres dans une aventure fantasy sous fond d’intrigue politique, familiale et romantique. A ne rater sous aucun prétexte !

Son avis ICI.

*********

Aurélie n’a pas beaucoup lu cet été malgré le contenu de sa PAL, pourtant à la fin de l’été, elle a eu la bonne surprise de découvrir “Surf” de Frédéric Boudet chez Mémo dans la collection Polynie. L’histoire touchante d’Adam sur fonds de d’abandon paternel, de deuil et quête de soi. Une bonne lecture pour les ados et les adultes.

Son avis et celui d’Isabelle

*********

Yoko Lulu a lu plein de pépites durant ses vacances, et c’était dur de trouver un préféré ! Le livre qu’elle a choisi est Gipsy Book de Sophie de Mullenheim. Un superbe livre qui parle d’un autre livre, mais aussi de l’engagement de Claire dans une association humanitaire et de Raphaël et Pablo qui tentent de survivre dans un des plus grands bidonvilles du Mexique. Touchant et prenant, Yoko Lulu n’a pas réussi à le lâcher avant de l’avoir fini et vous le recommande chaudement !

Son avis.

*********

Sophie a aimé partagé le quotidien de Grace et Tippi, deux sœurs siamoises qui font leurs premiers pas au lycée sous le regard des autres. Tendresse, amitié, amour, peur, ce roman en vers libre nous fait vivre les émotions de Grace, la narratrice au point qu’on oublie parfois que sa sœur est juste là aussi.

Son avis

*********

Enfin, Solectrice, qui avait emporté pas mal de romans dans ses bagages a fondu devant La théorie de l’iceberg de Christopher Bouix Chez Gallimard. Pas seulement parce qu’il se déroule le temps d’un été, ni parce que l’on est au bord de la mer, mais parce qu’on plonge dans des univers insolites et que l’on voit comment des rencontres peuvent changer une vie.

***********

Isabelle a profité de l’été pour se lancer dans de longues lectures à voix haute avec ses garçons. Leur coup de cœur collectif va probablement au premier roman de Flore Vesco qui leur en a fait voir de toutes les couleurs, dans un décor moyenâgeux ébouriffant !

Son avis.

 

***********

Vous avez sûrement glané de quoi prolonger l’été avec nos coups de cœur… Alors profitez-en bien et abordez la rentrée avec légèreté.

Billet d’été : Dans le petit sac de livres d’Ernestine

Quand arrive le moment de faire les valises pour partir en vacances, chacun prépare SON sac avec SES livres.

Comme tous les membres de la famille, ma fille Ernestine, 2 ans 1/2, prend cette tâche très au sérieux. Elle choisit avec spontanéité mais malgré tout un certain soin les livres qu’elle lira (et relira, relira encore) pendant ce moment de l’année, loin de la bibliothèque de la maison… Cela donne une sélection plutôt étonnante et variée !

Regardez donc…

Lionel et le perroquet d’Eric Veillé chez Actes Sud Junior

La collection des Lionel est aujourd’hui devenue incontournable à la maison alors pas question de s’en passer, même pour quelques jours de vacances. On les lit en boucle, sans se lasser. Et le petit format cartonné est pratique à emporter ! Le choix d’Ernestine s’est arrêté sur Lionel et le perroquet. Et moi j’ai rajouté Lionel fait caca pour sa thématique bien adaptée (et traitée de façon tout à fait décalée) : la propreté.

Mon avis ICI.

**********

Paillette et Lilicorne A la plage de Capucine Lewalle et Bérengère Delaporte chez Casterman

J’avoue que je ne suis pas forcément très portée “paillettes” et “licorne” mais je dois bien avouer que cette série fonctionne très bien auprès de ma fille alors même que  c’est peut-être encore un peu long pour son âge… Elle ne cesse de les regarder et se raconte les histoires à voix haute (de manière un peu abrégée certes mais quand même). La collection se décline sur plusieurs thèmes mais avec Ernestine, on a opté pour l’histoire qui se déroule sur la plage. A la maison, on lit aussi L’anniversaire, La drôle de maladie ou encore le petit dernier L’invasion des poux…

Une série simple et amusante qui oppose deux petits personnages très attachants, le tout porté par des illustrations très colorées et vivantes !

**********

Va chercher ! de Michaël Escoffier et Matthieu Maudet à l’école des loisirs

Toujours efficace et divertissant : un bon album du duo Mikaël Escoffier/Matthieu Maudet. Cette histoire de chien qui disparaît continue, après de nombreuses lectures, à faire son petit effet.

Mon avis ICI ainsi que celui de Sophie par ICI.

**********

Au lit les chats de Barbara Castro Urio aux éditions Saltimbanques

Ce livre a connu chez nous un grand succès et n’a pas véritablement pris place dans la bibliothèque. En effet, il fait partie de ces albums qu’on ne range jamais puisqu’il faut les lire très très régulièrement. Alors, hop ! dans le sac !

Mon avis ICI et l’avis de Chlop par ICI.

**********

Cinq dans le lit de Marie-France Painset illustré par Atelier Saje chez Didier Jeunesse

 

Un album qu’Ernestine adore parce qu’on peut à la fois le chanter et l’animer. Alors même si à force de manipulations répétées, les lapins ont les oreilles un peu cornées, pour rien au monde ma fille ne voudrait s’en séparer.

Mon avis ICI.

**********

Maman Quichon se fâche d’Anaïs Vaugelade à l’école des loisirs

Voici un titre que j’aime énormément mais vers lequel je ne m’étais pas spontanément dirigée pour Ernestine. A tort car elle l’adore ! Un petit album tellement amusant qui ne prend pas de place mais qui offre des moments de lecture sans fin ( notamment quand on commence à lire les prénoms des soixante-treize enfants Quichon…)

**********

Même si nous sommes toujours très chargés pour partir en vacances, je n’hésite jamais à rajouter quelques livres pour les enfants entre deux valises.

C’est important qu’ils puissent lire partout, tout le temps et quoi qu’il arrive !

 

5 ans de lecture pour Morgan

Pour cet article estival, j’ai choisi de partager avec vous les romans que j’ai envie de proposer à mon fils, Morgan, pour ces cinq prochaines années… Le CP est tout juste terminé et la lecture a pris une nouvelle place dans son quotidien. Je suis donc très impatiente de lui faire découvrir des livres que j’ai aimé dans mon enfance ou plus récemment. Voilà donc une valise de partage pour quelques années…

 

7 ans : Chien pourri de Colas Gutman et Journal d’un chat assassin de Anne Fine

Ces deux là, je les côtoie quasi quotidiennement et je les conseille très souvent aux jeunes lecteurs de la bibliothèque à la recherche de romans drôles. J’ai mis les deux parce que je ne peux pas choisir entre ce chien nigaud et cet espiègle chat. Ces livres-là, je les proposerais très prochainement à Morgan qui aura 7 ans dans quelques semaines. On commencera sûrement par une lecture à deux voix mais peut-être sera-t-il tenté pour poursuivre ces séries en solo !

Mes chroniques sur ces livres ici et

**********

8 ans : Matilda de Roald Dahl

Je n’ai découvert l’univers de Roald Dahl que tardivement. J’étais étudiante et j’avais une amie qui adorait ces romans. J’ai testé et adoré au point d’en lire plusieurs en peu de temps. Mon incontournable, c’est clairement celui-là et c’est le premier que je proposerais à Morgan… avant tous les autres !

Ma chronique sur ce livre

**********

9 ans : Chair de Poule de R. L. Stine

Je ne saurais pas dire exactement combien de livres de cette série j’ai pu lire enfant, mais on ne doit pas être loin de la cinquantaine. Jeune, j’aimais les histoires qui faisaient peur. Je me souviens avoir dévoré en une soirée plus d’un de ces livres et avoir frissonné au fil des pages. Encore maintenant, j’adore me plonger dans des histoires terrifiantes mais je n’ai jamais retrouvé les sensations que me donnaient les romans de R.L. Stine ! Je ne suis pas certaine que Morgan adhérera à cette série car actuellement les histoires qui font peur, ce n’est pas trop son truc mais je suis obligée d’au moins lui la proposer un jour…

**********

10 ans : Tobie Lolness de Timothée de Fombelle

Tobie Lolness fait aussi partie de ces indispensables de la littérature jeunesse que j’ai découvert après avoir passé l’âge du public cible. Mais à ma décharge, il est sorti trop tard pour que je le lise dans mon enfance. J’en garde l’image d’un superbe voyage en pleine nature et des sensations apaisantes. J’ai hâte que Morgan puisse découvrir ce chouette personnage !

Ma chronique sur ce livre

**********

11 ans : Sans-Atout et le cheval fantôme de Boileau-Narcejac

J’ai lu ce livre au collège et j’en ai gardé un très bon souvenir au point de le redécouvrir en livre audio plusieurs années après. C’était peut-être un livre lu pour l’école mais je n’en suis plus sûre. En tout cas, cette enquête sur fond de château hanté m’avait beaucoup plus. On verra si Morgan l’apprécie aussi à son entrée au collège !

Ma chronique sur ce livre

**********

Et je ne pouvais pas ne pas les mettre alors ils seront le bonus à découvrir tome par tome au fil des mois ou des années, avec ou sans moi selon son envie : Harry Potter !

En réalité, je lui ai déjà offert le premier tome Harry Potter à l’école des sorciers pour ses 6 ans l’année dernière, en version illustrée ! J’ai commencé à le lui lire mais on prend notre temps, on y revient par période et on poursuit l’aventure tranquillement…

Billet d’été : dans la valise de mes nouveaux collègues…

Résultat de recherche d'images pour "cinq fruits et légumes et un livre par jour"

Il y a trois mois, j’ai changé de poste : de responsable de secteur jeunesse dans une grande médiathèque depuis 10 ans, je suis aujourd’hui responsable d’une nouvelle et plus petite structure en construction en milieu rural. Avant de poser mes valises dans ce nouveau lieu, j’ai ouvert pas mal de chantiers et c’est passionnant ! Bien entendu, des piles entières de nouveaux livres arrivent ! Pour l’instant, je suis donc basée à la Mairie avec mes nouveaux collègues spécialistes en état civil, urbanisme, services techniques, école, cantine,…Pensez donc que le bip de ma douchette associé à tous ces cartons déballés intriguent fortement !

Je ne résiste donc pas à leur partager ma passion de la littérature jeunesse et voici (parmi tant d’autres ! ) ce que je leur ai suggéré pour leur valise d’été avec cette prescription indispensable : 5 fruits et légumes et 1 livre par jour bien en évidence sur mon bureau !

Timothée de Fombelle et son si célèbre Tobie Lolness en fait bien entendu partie ! Personne ne peut résister au souffle initiatique de cette fabuleuse histoire aux enjeux si actuels.

Résultat de recherche d'images pour "tobie lolness gallimard jeunesse"

Un de ces albums si touchants aussi : Capitaine Rosalie dont la grâce ne peut que bouleverser sur le combat de cette petite fille pour connaître la vérité qu’on lui cache pour la protéger. Les illustrations d’Isabelle Arsenault sont sublimes.

Ces deux livres sont publiés chez Gallimard jeunesse.

Retrouvez la lecture commune en duo qui en a été faite sur ce blog.

Emerveillements de Sandrine Kao chez Grasset jeunesse, désormais mon livre de chevet et selon l’envie du soir, je l’ouvre au hasard et il n’est pas rare que la poésie et la beauté qui en émanent correspondent à ce dont j’ai besoin, là, à ce moment précis. Alors, je le partage aussi et il a beaucoup plu par la sérénité qu’il procure.

Pour faire passer le message que la littérature jeunesse aborde tous les sujets et ne s’interdit rien, les livres sur des thématiques un peu plus difficiles le permettent. C’est le cas de cet album récent sur le deuil d’une approche si pertinente sur le sujet : Le cimetière des mots doux d’Agnès Ledig et Frédéric Pillot chez Albin Michel jeunesse. J’avoue avoir entendu les mouchoirs sortir des poches…

Résultat de recherche d'images pour "le cimetière des mots doux"

Et je rejoins totalement ma copinaute Sophie sur le fait que lire ce type d’albums doit aussi se faire hors contexte. Son avis détaillé LA.

Mais la littérature jeunesse sait aussi faire preuve de beaucoup d’humour et ils sont légion les albums remplis de second degré. Je n’ai donc pas résisté à montrer l’un des spécialistes du genre : Olivier Tallec et son dernier album J’en rêvais depuis longtemps chez Actes Sud junior. Éclats de rire garantis et ça n’a pas loupé !

Notre sélection Humour sur ce blog.

http://www.actes-sud-junior.fr/files_asj/couvs/500/9782330086862.jpg

La littérature jeunesse se caractérise aussi par la richesse de son graphisme et de l’articulation texte/image : celui-ci sorti tout juste de mon carton, je l’ai illico montré !

Le Ruban d’Adrien Parlange chez Albin Michel jeunesse a séduit par son intelligence, ses clins d’œil, sa perfection !

En petite enfance, j’aurais bien du mal à me décider : quand j’aurais déballé les cartons, je crois que je vais tout leur montrer ! Sur mon blog, vous trouverez mes chroniques sur le sujet LA.

Voici donc pour cette “initiation” à la littérature jeunesse et je pense que mes nouveaux collègues ont ouvert leur regard et je les remercie infiniment d’avoir la curiosité de l’accueillir.

Je ne vais pas me priver de continuer et de les amener à fréquenter la future médiathèque, parole de bibliothécaire ! En attendant, je me remets aussi à lire de la littérature “vieillesse”…sur les conseils des bénévoles avec lesquel.les je fais équipe. De quoi emplir ma propre valise d’été dans laquelle des romans jeunesse m’attendent aussi.

“Un livre est une fenêtre par laquelle on s’évade” a dit Julien Green.

Bel été plein de belles lectures à toutes et à tous !