Prix À l’ombre du grand arbre : bandes-dessinées et documentaires

http://alombredugrandarbre.com/wp-content/uploads/2015/06/Logoprix-300x300.jpg

Le mois dernier, nous vous présentions les premières sélections de la nouvelle mouture de notre Prix À l’ombre du grand arbre. Vous pouvez retrouver les romans pour enfants et adolescents ici.

Pour finaliser le Prix À l’ombre du grand arbre dans ces différentes catégories, c’est maintenant à vous de choisir quels livres vous avez préféré en 2016. On poursuit aujourd’hui avec les catégories Bandes-dessinées et Documentaires. En mars viendront les deux dernières catégories ouvertes aux votes.

Les votes seront clôturés le 30 avril pour une annonce des résultats le 9 mai avec les 5 ans déjà d’À l’ombre du grand arbre !

À vos votes !

 

♦ Bandes-dessinées ♦

Louise Joor - Neska du clan du lierre Tome 1 : Le marché des coccinelles.

Hope Larson et Rebecca Mock - Pile ou face Tome 1 : Cavale au bout du monde.

Maïa Mazaurette - La ligue des voleurs Tome 1 : .

Richard Marazano et Yao Xu - Yin et le dragon Tome 1 : Créatures célestes.

Quel est votre bande-dessinée jeunesse préférée ?

View Results

Loading ... Loading ...

♦ Documentaires ♦

Pascale Hédelin et Amélie Falière - 1.2.3... partez ! - Les exploits sportifs des animaux.

Sophie Lamoureux et Amélie Fontaine - Planète migrants.

Annick de Giry - L'art du bout des doigts - Des tableaux, des histoires....

Berangère Portalier - Sexe sans complexe.

Atlas, Comment va le monde ?

Quel est votre documentaire jeunesse préféré ?

View Results

Loading ... Loading ...

Amour, bisous et … Saint Valentin !

Des bisous tout doux, des câlins tout plein, des baisers par milliers, des tonnes de love et d’amour fou…

C’est aujourd’hui la Saint Valentin ; dites-le avec des livres  !

♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

Livre tout doux de Pépita :

Un bisou tout là-haut d’Emile Jadoul. Pastel

Quand un papa et son petit se bisouillent, cela relève de l’expédition !

Un album tendre comme un chamallow.

♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

Appli câline de Pépita :

Bleu de toi de Dominique Maes.-CotCotCotapps éditions

Afficher l'image d'origine

Pourquoi se dire « Je t’aime » en rouge ? Le bleu va à merveille à ce père et ce fils dans cette histoire numérique pleine de tendresse et de poésie.

♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

Un album qui nous réapprend le goût des mots doux chez Colette, la collectionneuse de papillons :

La Grande fabrique de mots d’Agnès de Lestrade et Valeri Docampo.

Quand on n’a pas les mots pour le dire, essayons la poésie…

♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

Une histoire de baiser que l’on n’a pas oubliée chez les Lutines :

Le bois dormait de Rébecca Dautremer, Sarbacane, 2016.

Un album qui nous rappelle un amour d’antan. 100 ans après… Approchez, approchez dans ce monde endormi ! En voyant sa beauté, le prince de papier ne peut y résister : il lui donne un baiser qui la réveille tendrement.

♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

On se pose une bonne question chez Sophie :

De quelle couleur sont les bisous ? de Rocio Bonilla, Père Fouettard, 2016

Rouge, bleu, vert… et si finalement les bisous étaient de la couleur qu’on souhaite leur donner !

♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

Chez Chloé, on aime, tout simplement !

J’aime d’Emmanuelle Bastien. L’agrume, 2016

Amours gourmands d’abord, avec les petits pois ou les cerises du clafoutis. Plus contemplatif ensuite, avec les étoiles, la neige ou l’été, c’est fou tout ce qu’on peut aimer autour de nous.

♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

Des câlins qui font du bien chez Alice :

Tous les câlins du monde de Manuela Monari et Evelyn Daviddi. Rue du monde.

 Tout un univers d’amour et de tendresse entre un père et son fils.

Un livre rassurant.

Un livre caresse.

♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

Chez Bouma; on trouve de quoi se réchauffer durant les froides journées hivernales :

Quand un gentil pingouin cherche comment se réchauffer, il finit dans les bras de sa dulcinée. Doux, tendre et malicieux, un album qui marche aussi bien avec les tout-petits qu’avec les grands.

♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

Belle journée à vous !

Ombres et reflets

Bien avant d’en produire eux même, les hommes ont eu accès à ces images là. (Journée de sensibilisation « Langue, langage, images », organisée par l’agence Quand les Livres Relient, vidéo en ligne sur son site)

Cette petite phrase, entendue dans la bouche de la plasticienne Katie Couprie à propos des ombres et des reflets m’a donné très envie de m’intéresser à ces deux formes d’images dans la littérature jeunesse.

Je pensais au travail de la photographe Tana Hoban, à celui de l’illustrateur Hervé Tullet, aux photogrammes de Katie Couprie elle même, dans « Oh la vache! » ou dans « Tout un monde », bref, je pensais avant tout à des albums. Quand j’ai soumis l’idée à la bande du grand arbre, non seulement elles m’ont proposé plein de titres d’albums qui ne m’étaient pas venus à l’idée mais aussi des romans. Cette capacité qu’ont les arbronautes  à toujours me surprendre et à enrichir chaque proposition qui leur est faite m’émerveillera toujours.

Voilà donc notre sélection d’ouvrages qui montrent ou abordent les ombres et les reflets dans la littérature jeunesse.

Quand il fait nuit Akiko Miyakoshi.-Syros

Quand la nuit prend son habit de nuit et que la lumière des hommes s’infiltre dans son voile noir. Un album sublime sur le ressenti d’un petit lapin entre chien et loup. Chronique de Pépita et d’Alice

Jeu de reflets de Hervé Tullet, Panama, 2008 (maintenant édité par Phaidon)
Juste des formes en noir et un papier miroir dans cet album cartonné. Pour jouer avec les lumières et les reflets. Chronique de Sophie

Les aventuriers du soir Anne Brouillard Éditions des éléphants : quand le soir arrive sur le jardin et la maison, l’atmosphère change. Un album entre lumière et ombres pour mieux saisir la tombée du soir

Chronique de Céline, de Sophie  de Chloé et de pépita

Le noir Lemony Snicket Jon Klassen Milan : Un album très réussi pour apprivoiser le noir et s’en faire un ami. Chronique de Bouma et de pépita

L’heure bleue d’Isabelle Simler. Editions courtes et longues, 2015
Un instant seulement, juste cet entre-deux avant la nuit où la lune éclaire de son halo la nature qui s’endort.
Ombre du jour, lumière de la nuit, émouvant moment paisible et merveilleux.

Chronique  de Bouma, de Sophie de Chloé et d’Alice

Tam tam boum boum de Kim Jong-do
Quand les ombres prennent vie le temps d’une ronde sous la lune pour le plus grand plaisir des petits curieux. Chronique de Bouma

Nuit de Rêve de Laurent Moreau
Imaginez quel territoire devient votre chambre une fois la lumière éteinte…. et observez.

Chronique de Bouma

nuit de reveDans le noir de John Rocco
Un classique de la littérature jeunesse américaine qui fait passer une panne d’électricité pour un spectacle de magie. Chronique de Chloé et de Bouma

dans le noir

 

Le petit curieux de Édouard Manceau, Milan, 2014
Un album qui invite à regarder le monde différemment. Parfois rien de mieux qu’un miroir comme la couverture qui reflète ce qui nous entoure. Chronique de Sophie

 

Tant que nous sommes vivants Anne-laure Bondoux Gallimard jeunesse : Un roman qui prend très rapidement des allures de conte initiatique où le noir et le blanc, l’ombre et la lumière se disputent tout simplement la vie. Chronique de Bouma, de Sophie et de pépita

Le voleur d’ombres de Marc Levy, Robert Laffont

Le voleur d’ombres a une capacité, celle d’emprunter les ombres des personnes qu’il approche et pouvoir, en dialoguant avec elles, découvrir ce qui les fait souffrir. Une réflexion sur les stades de la vie et sur ce qui fait le sel de notre existence : l’Amour et l’Amitié !

Chronique de Céline

Nos coups de coeur de janvier

Janvier rime avec ciel bouché, cheminée allumée, couette remontée sur les pieds, boisson chaude pour se réchauffer… mais aussi avec bonnes résolutions à éviter, soldes dans notre librairie préférée, pile de livres qui ne fait qu’augmenter, lectures emmitouflées… et donc nos coups de cœur à vous conseiller !

Les voici, les voilà !

***********************

Pour Alice, la belle surprise du mois ce sera :

Dans les branches d’Emmanuelle Maisonneuve. Edition Graine2, 2015

Un roman mystérieux et passionnant autour du mythe de l’enfant sauvage.

Une relation improbable, une nature à couper le souffle… une très belle découverte !

***********************

Pour Chloé  et Colette le coup de cœur s’est imposé, sans le moindre doute :

Le ruban, Adrien Parlange, Albin Michel jeunesse, 2016

Un album qui au premier regard ressemble à un roman mais qui, en réalité, est plutôt une œuvre d’art. Beau, inventif, étonnant, il mérite vraiment d’être connu.

***********************

Pour Pépita, rien que le titre est explicite !

J’aime d’Emmanuelle Bastien, éditions L’Agrume, 2016

Un album petite enfance étonnant dans son approche trouesque et qu’ici on adore par la respiration qu’il laisse entre les propositions pour stimuler l’imagination.

***********************

Pour Céline – Qu’importe le flacon…, une lecture coup de poing qu’il faut digérer…

Le faire ou mourir, Claire-Lise Marguier, Doado, Rouergue, 2011

Un roman qui nous rappelle abruptement mais de manière salvatrice que la « perversité », celle qui consiste à broyer l’autre parce qu’il est autre, existe au sein même des familles, au sein même des écoles…

***********************

Pour Sophie, il n’a pas fallu plus d’un songe pour être convaincue !

Songe à la douceur de Clémentine Beauvais. Sarbacane, 2016

Un roman en vers, adaptation contemporaine du roman Eugène Onéguine d’Alexandre Pouchkine. Une histoire d’amour qui s’est achevée à peine commencée avant de reprendre dix ans plus tard. Un roman aussi beau dans sa forme que dans son fond…

***********************

Pour Bouma, c’est un voyage dans le passé qui l’a émerveillé :

Yasuke de Frédéric Marais, les fourmis rouges, 2015

Un texte puissant pour raconter une histoire unique : celle du seul samouraï noir à avoir jamais existé. Et toujours, ce talent graphique qui en met plein les yeux et ne demande qu’à être lu.

***********************

Pour Solectrice, c’est un trajet en camion qui l’a emportée :

La Belle Rouge d’Anne Loyer, ‘Alice, 2015

Des vies se croisent dans ce roman. Piqués de curiosité pour la camionneuse et le jeune homme qu’elle a embarquée, on se laisse emmenés par le fil des dialogues et la route en toile de fond. Une belle découverte…

***********************

En janvier, on s’est réchauffées au feu de ses lectures. Avec elles on a commencé l’année. Et on espère qu’elles seront aussi à vos côtés.

Lire en famille !

Cette année, ma petite famille s’est lancée dans un défi lecture passionnant : Les Incorruptibles en famille. Et on a même embarqué deux copines dans cette aventure littéraire, deux copines qui travaillent avec Maman-Bulle-de-Savon au collège et qui échangent chaque semaine un sac rempli de livres jeunesse que l’on cache dans les casiers de la salle des profs dans de jolis tote-bags « casier surprise ».

Comment se passe notre RDV Incos familial hebdomadaire vous demandez-vous ? Tous les dimanches, on se donne RDV sur notre siiiii confortable canapé bleu après la sieste de notre Petit-Pilote-de-Berceau et on savoure le livre des Incos glissé dans le casier surprise. Je me lance dans la lecture de l’album du jour, puis nous donnons chacun notre tour notre avis sur le livre lu que je note sur un carnet dédié à ce petit défi littéraire. Aujourd’hui je vous livre la page de notre carnet consacré à l’ingénieux album intitulé Deux drôles de bêtes dans la forêt de Fiona Roberton publié aux éditions Circonflexe.

Dans cet album, une petite fille espiègle recueille une drôle de petite bête qu’elle a rencontrée dans la forêt. Elle croit la rendre heureuse en lui préparant un petit nid douillet. Mais la drôle de petite bête va donner à son tour sa version des faits et le lecteur va vite comprendre que pour elle toute cette attention humaine n’est que monstruosité.

L’avis de mon Petit-Pilote (3 ans)

Je n’ai pas aimé quand la fille pose le croc croc dans la boîte et j’ai bien aimé quand elle prend le croc croc dans ses bras.

L’avis de mon Grand-Pilote (8 ans)

J’ai bien aimé cette histoire parce qu’il y avait deux parties : j’ai bien aimé quand la fille parle et quand le croc croc parle parce que c’est 2 avis différents sur le monstre. Et j’ai bien aimé les dessins.

L’avis de Papa-Poil-de-Pinceau (36 ans)

Cet album aborde la thématique des problèmes de communication. Quand la petite fille pense sauver l’écureuil, il se dit kidnappé et quand l’écureuil pense être libre, c’est le moment où la petite fille croit l’avoir perdu. Même s’ils ne se comprennent pas, à la fin ils se trouvent des points communs qui leur permettent de devenir amis.

L’avis de Maman-Bulle-de-Savon (35 ans)

D’un point de vue pédagogique, cet album est une pépite pour l’enseignant qui veut expliquer la notion de point de vue et comment des faits identiques peuvent être perçus de manières complètement opposées jusqu’à trouver un compromis. Il me semble que c’est une manière très intelligente d’aborder les questions de la divergence de points de vue en amitié, voire en politique, et d’aborder ainsi la notion primordiale de compromis, essentielle pour vivre ensemble sereinement.C’est un album qui titille l’intelligence de l’enfant, qui l’invite à se mettre à la place de l’autre pour mieux comprendre son point de vue. Une belle lecture à partager sans modération !

 

 

Prix À l’ombre du grand arbre : romans enfants et ados

http://alombredugrandarbre.com/wp-content/uploads/2015/06/Logoprix-300x300.jpg

En ce début d’année, nous sommes fières de vous présenter la nouvelle mouture de notre Prix À l’ombre du grand arbre. Après de nombreuses lectures et discussions, voilà un condensé de ce que nous avons aimé l’année passée. Bien sûr, il y en a eu d’autres mais il a fallu faire un choix !

Pour finaliser le Prix À l’ombre du grand arbre dans ces différentes catégories, c’est maintenant à vous de choisir quels livres vous avez préféré en 2016. On commence aujourd’hui avec les catégories Romans enfants et Romans ados. En février puis en mars, viendra la suite…

Les votes seront clôturés le 30 avril pour une annonce des résultats le 9 mai avec les 5 ans déjà d’À l’ombre du grand arbre !

À vos votes !

 

♦ Romans pour enfants jusqu’à 11 ans ♦

Nastasia Rugani et Charline Collette - Le petit Réparateur d'insectes. Flore Vesco - Louis Pasteur contre les loups-garous. Bertrand Santini - Hugo de la nuit. Sabrina Inghilterra - L'ogre et sa princesse aux petits oignons. Olivier Ka - Les chroniques d'Hurluberland.

 

Quel est votre livre pour enfants (jusqu'à 11 ans) préféré ?

View Results

Loading ... Loading ...

 

♦ Romans pour ados à partir de 12 ans ♦

Clémentine Beauvais - Songe à la douceur - Dès 13 ans.Benoît Minville - Les belles vies.Marie-Aude Murail - Sauveur & Fils Saison 1 : .Claudine Desmarteau - Jan.

 

Quel est votre livre pour ados (à partir de 12 ans) préféré ?

View Results

Loading ... Loading ...

 

Drôles d’oiseaux

Brrrr ! Le froid est là..
Mais dans les branches de notre grand arbre, nous avons pris soin de poser çà et là nos nichoirs et cabanes à oiseaux pour que bien blottis au creux de nos ramifications, nos petits amis restent bien au chaud en attendant le printemps. 

Pour accompagner ces 3 longs mois d’hiver, nous leur avons préparé une sélection d’ouvrages où il est question de Drôles d’oiseaux !

Dans la cabane à oiseaux de Pépita :

Le lion et l’oiseau de Marianne Dubuc. Éditions La Pastèque, 2013

Une histoire magnifique d’amitié entre un lion et un oiseau qui me magnétise toujours autant par ses silences, sa sensibilité et la beauté des illustrations.

Son avis complet

.

Gipsy de Marie-France Chevron et Mathilde Magnan. Éditions Courtes et longues, 2014

Gipsy, c’est une pie recueillie par Manu, enfant gitan. Ils vont partager leur bien le plus précieux : la liberté. Un album aux illustrations splendides !

Son avis complet

.

Maman est un oiseau d’Anne loyer et Leïla Brient. Bulles de savon, 2015

Difficile pour une petite fille d’assumer le métier si différent de sa maman…beaucoup de sensibilité dans ces pages et un regard très juste sur l’enfance.

Son avis complet,

celui de Bouma, celui d’Alice

et la lecture d’enfants A l’ombre du grand arbre

.

Petites choses par C’est magnifique

Petites choses est une application numérique magnifique, pleine de surprises, de poésie et de tendresse : coup de cœur ! On comprend dès le début qu’il s’agit de trouver les clés de la cage de l’oiseau pour le délivrer…

Son avis complet

.

.
Dans le nichoir de Chlop

Mon oiseau de Christian Demilly et  Marlène Astrie. Grasset jeunesse, 2014

A travers la relation qu’il entretien avec son oiseau le narrateur nous parle d’amitié et de liberté.

Son avis complet

.

Les petits oiseaux de Susumi Shingu. Gallimard giboulées, 2006

Un bel album sans texte dans le quel les pages de calque évoquent le bruissement d’aile des mésanges.

Son avis complet

.
.

Drôle d’oiseau de Jennifer Yerkes. MeMo, 2011

C’est l’histoire d’un oiseau tellement blanc qu’il en est presque invisible. Pas facile d’entrer en relation avec les autres quand on est à peine perceptible.

Son avis complet

.

Touït touït d’Olivier Douzou. Rouergue, 2014
Un petit vers qui sort de son trou, un oiseau qui le croquerait bien, et le jeu de coucou s’installe.

Son avis complet

.

.

Dans la cage des Lutines

Grand Corbeau de Béatrice Fontanel et Antoine Guilloppé. Sarbacane, 2014.

Drôle d’oiseau ? Ce n’est pas vraiment le cas avec ce corbeau qui n’a pas le moral. On s’envole pourtant avec lui dans une histoire très poétique où la neige semble tout envelopper.

Leur avis complet

.Dans le nid douillet de Bouma :

Le Bonhomme et l’Oiseau d’Alice Brière-Hacquet et Clothilde Perrin. Père Castor, 2014

Les auteurs nous livrent la belle rencontre improbable d’un oiseau cherchant le printemps et d’un bonhomme de neige avec poésie et tendresse.

Son avis complet

.

L’oeil du pigeon de Séverine Vidal et Guillaume Plantevin. Sarbacane, 2013.

On croit que le destin réunit les amoureux. Et si celui-ci prenait la forme d’un volatile et vous livrait sa version des faits ? Une histoire inventive pleine de jeux de mots et de malice.

Son avis complet

.

Chut ! On a un plan ! de Chris Haughton. Thierry Magnier, 2014.

Une partie de chasse se transforme en un petit condensé d’humour et de bonne humeur sous la plume si reconnaissable de Haughton. Prix des Incorruptibles 2015/2016, Catégorie Maternelle.

Son avis complet

.

Sous les ailes de Colette :

Petites graines d’Emile Jadoul et Catherine Pineur. Pastel, 2012

Un petit album aussi doux que le plumage d’un oisillon pour découvrir une très belle histoire d’amitié entre un petit garçon qui va bientôt devenir frère et un petit oiseau qui va bientôt devenir père.

Son avis complet

.

Dans le coin d’un abri chez Alice :

Un jour il m’arrivera un truc extraordinaire de Gilles Abier. La joie de lire, 2016

Elias est destiné a faire des trucs extraordinaire, il en est convaincu ! Alors le jour où des plumes commencent à pousser sur son corps, que son nez s’allonge en forme de bec, il en est sûr, un jour, il volera !

Son avis complet et

celui de Pépita

.

Le domaine de Jo Witek. Actes Sud, 2016

Gabriel passionné de nature et d’ornithologie débarque bien malgré lui dans une demeure bourgeoise où il ne se sent pas à sa place. Jusqu’à ce que débarque, la belle Eleonore…

Son avis complet,

celui de Pepita

et la lecture commune A l’ombre du grand arbre

.

Le pigeon qui voulait être un canard de Lili et Soledad Bravi. Bayard jeunesse, 2016

Pauvre oiseau qui aimerait être aimé de tous, Gédéon le pigeon  trouve de drôles de palmes qui le feront ressembler à un canard, vous savez ces palmipèdes que tout le monde nourrit dans le bassin du parc...

Son avis complet

.

Sous les ailes de Sophie :

Dis-moi, l’oiseau… de Alice Brière-Haquet et Claire Garralon. Thierry Magnier, 2013

L’oiseau peut-être symbole de douceur et de liberté. Celui de cette histoire ne s’en sortira peut-être pas si bien car le chat guette !

Son avis complet

.

Isabelle Simler - L'oiseau du sommeil.

L’oiseau du sommeil de Isabelle Simler. Éditions Courtes et Longues, 2016

Le sommeil est aussi doux qu’un oiseau. Dans cet album, c’est avec lui et leur équipement bien particulier que les enfants pourront plonger au cœur des rêves.

L’avis d’Alice

L’avis de Bouma sur un autre album volatil de cette auteure/illustratrice

.

 

Crédits photos @Pepita Melimelo de livres

@Alireauxpaysdesmerveilles