Nos tables de chevet de rentrée…

Et bien, elles débordent !

La littérature jeunesse fait aussi sa rentrée et que d’envies de lecture à nouveau : des pépites d’albums, des romans touchants et émouvants, des BD colorées, bref, de quoi assouvir la curiosité des banches et brindilles de notre arbre !

Et comme on aime partager par ici, on vous laisse entrevoir, avec les photos de nos tables de chevet, ce que nous allons prochainement dévorer et pourquoi ces livres ont cette place privilégiée.

N’hésitez pas à partager vos lectures de rentrée avec nous !

*************

Sur l’île aux trésors d’Isabelle, il semblerait qu’on soit encore nostalgique des moments merveilleux passés cet été près de l’océan – l’envie de découvrir en famille Le Garçon du Phare, Tekenika et La Chose du MéHéHéHé n’en est que plus vive… La pile à lire comprend aussi toujours des réserves pour ses lectures à voix haute quotidienne qui devraient, une fois de plus, permettre à toute la famille de s’évader vers des terres imaginaires (Violette Hurlevent et le Jardin Sauvage) ou lointaines, de l’Australie (Les loups du clair de lune) à l’Amérique du Nord (Le dernier sur la plaine, Boo) en passant par l’Afrique (De sang et de rage). Et l’une ou l’autre lecture à découvrir en solo – elle s’achemine vers la fin d’un voyage émouvant en Espagne, en compagnie d’Ernest Hemingway, mais ce ne sera que pour faire la connaissance de l’autrice nigériane Chimamanda Ngozi Adichie qu’elle veut découvrir depuis un moment déjà…

*************

Sur la table de chevet de la collectionneuse de papillons, en ce samedi de visite en famille dans notre médiathèque préférée, on ramène de quoi s’émerveiller, réfléchir, se documenter et s’engager. Pour continuer de réfléchir sur la place des filles et des garçons dans l’éducation, un documentaire sur l’éducation des garçons, un autre sur l’empowerment féministe ;pour se promener dans un univers complètement étrange, les tomes 2, 3 et 4 de la BD onirique Le rêve du papillon découverte grâce au swap anniversaire de Sophie

*************

Sur la table de chevet d’Aurélie, nous trouvons un petit documentaire “Les écrans” de la collection “mes p’tites questions chez Milan pour un peu ralentir le rythme de ces derniers à la maison, les deux derniers romans de la collection polynie  de Mémo: “La Chose du MéHéHéHé” de Sigrid Baffert qui sortira en octobre et  “Petit garçon” de Francesco Pittau, qu’elle a oublié au travail 🙂 et dans sa liseuse le roman “Collés” de Sophie Laroche chez Hachette.

*************

Sur la table de chevet de Pépita, c’est un beau Méli-Mélo de livres qui s’apparente à un grand débordement : des albums achetés, des romans repérés depuis longtemps et empruntés en médiathèque, des romans attendus en librairie (à la campagne, il faut souvent les commander) et un peu de littérature “vieillesse” en vue de la pré-sélection d’un prix dans mon travail. Quand on est bibliothécaire, le travail en lecture n’est jamais loin…Bref, la grande question : vais-je avoir le temps d’aller au bout ? Peut-être…car j’ai commencé Félines de Stéphane Servant vendredi soir et il est tellement bien que j’en suis déjà à la moitié ! Je n’ai pas résisté non plus à lire Grandir mais je vais le relire tant il est riche. Il y a un album que j’ai commandé aussi et que j’aurais le plaisir de découvrir la semaine prochaine : Petit renard chez Albin Michel jeunesse.

*************

Sur la table de chevet d’Hashtagcéline (après un peu de ménage) il y a comme toujours largement de quoi lire… Voici ce qui va occuper ses jours, ses soirées et qui sait ses nuits pour les jours et semaines à venir.

Beaucoup de romans en cette rentrée littéraire bien chargée et riche en nouveautés : Sauveur et fils Saison 5 (enfin!!), Ce qui fait battre nos coeurs de Florence Hinckel (Syros), Amoureuse de Marie-Sophie Vermot (Thierry Magnier), La seizième clé d’Eric Senabre (Didier Jeunesse), Fraternidad de Thibault Vermot (Sarbacane), Les enfants terribles de Bonaventure de Cécile Hennerolles (Magnard Jeunesse) mais aussi Je t’attends de Françoise Grard et Thierry Lefèvre (Flammarion), Demain j’ai quinze ans de Juliette Keating (Magnard Jeunesse) ou encore La chose du MéHéHéHé de Sigrid Baffert (Memo) et tout ça sous les yeux de l’ours, l’une des héros de l’album Le Clan des Lemmings très distingués de Julia Colombet (Casterman).

Hashtagcéline n’aura pas le temps de s’ennuyer !

*************

Sur la table de chevet d’Alice, on trouve une relecture “Du haut de mon cerisier ” de Paola Peretti (pour une prochaine lecture commune), des lectures professionnellement “auto-imposées”   (prix littéraire en cours) : “Tous les bruits du monde” de Sigrid Baffert et “Droneboy” d’Hervé Jubert, des conseils de lecture “French ski” de Tom Ellen et “Celui qui dessinait les Dieux” d’Alain Grousset et puis bien sûr aussi des lectures liberté “Les inoubliables” de Fanny CHartres et “Yiddish Tango” de Mylène Mouton.

Et dessous ce cache “Je suis ton soleil” ….pour une relecture envisagée…

                    

*************

Que dire de la table de chevet de Bouma… de ne pas la donner en exemple aux enfants en terme de rangements ? Sûrement ! Mais que voulez-vous en bonne passionnée de lectures en tout genre, elle ne peut s’empêcher de découvrir de nouvelles séries de mangas et de bds en plus des séries de romans qu’elle espère finir un jour (oui l’espoir fait vivre). Mais le prochain roman qu’elle entamera, et ça elle n’en démordra pas, c’est le tome 5 de Sauveur & fils de Marie-Aude Murail ! Car il n’y a pas mieux pour redonner la pêche en cette rentrée.

*************

Sur la table de chevet de Sophie, on pense prix littéraires locaux avec Interfeel de Antonin Atger et Les filles de l’astrologue de Laurence Schaack et Françoise de Guibert sélectionnés pour le Prix Ados d’Ille et Vilaine. Mille et une miettes de Thomas Scotto et Madeleine Pereira, c’est une des lectures à venir du Prix Littéralouest. Qui dit rentrée littéraire dit aussi Séverine Vidal avec Des astres et Emilie Chazerand avec Falalala (on met combien de la exactement ?). Et puis, on n’oublie jamais la lecture de quelques BD avec ici la série Résilience de Augustin Lebon et Hugo Poupelin.

*************

Alors quel(s) livre(s) auront suffisamment retenu votre attention pour atterrir dans votre Pile A Lire personnelle ? N’hésitez pas à nous le dire en commentaire !

Des arbres et des livres

A l’ombre du grand arbre, on aime se poser, se promener, discuter, échanger …

A l’ombre du grand arbre, on aime se retrouver, se rassurer, s’épauler …

A l’ombre du grand arbre on aime bien sûr lire et bouquiner ….

Hommage à cette force de la nature, à ces racines bien ancrées et à ces rencontres étoilées : un peu d’arbres dans la littérature jeunesse…

 

******************************

Pour Alice, l’arbre est synonyme de cachette et d’évasion avec :

Du haut de mon cerisier de Paola Peretti, Gallimard, 2019

Ou l’histoire de la courageuse Mafalda, pleine de joie, de chagrin, de colère qui avec son imagination nous apprend à voir le monde autrement alors que la maladie est en train de lui ôter la vue.

Ma fugue dans les arbres d’Alexandre Chardin, Magnard, 2019

Après, une nouvelle colère de son père, Tine décide de fuguer dans les arbres. les aventures ne font alors que commencer pour cette enfant sauvage que rien n’arrête !

Un roman plein d’humour et de délicatesse aussi !

******************************

Pour Pépita et son Méli-Mélo de livres, l’arbre est synonyme de connivences et de racines avec :

L’arbragan de Jacques Goldstyn, La Pastèque, 2015.

Une merveille de sensibilité et de poésie entre ce jeune garçon et son chêne, dans lequel il trouve refuge, en toutes saisons. Son avis.

Un arbre une histoire de Cécile Benoist et Charlotte Gastaut Actes sud junior, 2018
http://www.actes-sud-junior.fr/files_asj/couvs/500/9782330111458.jpgUn magnifique album entre conte et documentaire qui associe une histoire à chaque arbre présenté : l’effet montre combien les arbres sont liés à l’humanité. Un bijou ! Son avis.
******************************
 Pour Ada, la collectionneuse de papillons, l’arbre est devenu un compagnon, un être vivant dont la générosité sans faille est à protéger absolument. C’est cet amour que suggérait Shel Silverstein dans son album devenu un classique de la littérature jeunesse intitulé L’arbre généreux publié par L’école des Loisirs pour la première fois en 1982.
L’avis d’Ada par là.
******************************
Pour Aurélie, ce fut aussi le prétexte d’une belle rencontre d’auteure lors d’un salon autour du livre “Le dernier arbre” d’Ingrid Chabbert chez Frimousse.
 Deux jeunes garçons découvrent le dernier arbre de leur ville, qui risque d’être détruit. Ils prennent alors à coeur  la mission de lui trouver un nouveau refuge. C’est album émouvant est illustré par Guridi.
Son avis et celui de Pépita.
******************************
 Pour Bouma, l’arbre est un symbole de sagesse. Ancestral, patient, les générations filent devant lui.
Il était un arbre d’Emilie VastMeMo, 2012
Comme l’arbre de cette histoire qui voit passer les saisons, il faut prendre le temps de lire avec les yeux cet album aux multiples détails… Son avis complet.
Le jour où le grand chêne est tombé de David et Caudry. Thierry Magnier, 2017
 
Une histoire presque mythologique aux préoccupations écologiques qui résonnent comme un cri d’alarme. Son avis ici.
******************************
Yoko Lulu et Solectrice aiment les arbres dans leur jardin. C’est pour cela qu’elles ont aimé cet album qu’elles vous invite à découvrir ici.
Le Jardin voyageur de Peter Brown. Nord Sud, 2010
 
On vous recommande aussi ce roman, qui se passe dans la forêt japonaise de l’île d’Hokkaido. C’est un coup de cœur pour Yoko Lulu, elle a adoré ce récit d’un garçon perdu dans une forêt !
Dans la forêt de Hokkaido d’Eric Pessan, Ecole des Loisirs, 2017
******************************
L’arbre qui pousse peut aussi être une jolie métaphore… Isabelle a énormément aimé celle que proposent Nadine Brun-Cosme et Christine Davenir dans Le troisième fils de Monsieur John (Sarbacane, 2018).
 À la naissance de chacun de ses trois fils, Monsieur John plante une graine et un arbre grandit. Tous admirent le bel arbre qui pousse bien droit, emplissant de fierté le papa jardinier. Mais le troisième arbre est à l’image du dernier-né : il pousse à sa façon, déployant ses branches tordues dans tous les sens et suscitant la perplexité des voisins… Son avis et celui de Bouma.
******************************
L’arbre offre aussi évidemment un terrain de jeux que les uns trouveront merveilleux, les autres… vertigineux ! Pombo Courage, d’Émile Cucherousset (Éditions MeMo, collection Petite Polynie, 2019), c’est une couverture ravissante, une histoire en forme de conte, un roman dans lequel on entre avec le sentiment réjouissant de renouer intensément avec l’enfance. Les avis d’Isabelle, d’Aurélie, d’#Céline et de Pépita.
******************************
Au pied de notre arbre, nous vous souhaitons avec cette sélection, un beau voyage livresque ….

Harcelés, harceleurs…

L’école est un lieu d’apprentissage et de sociabilisation. Mais pour certains, l’école est aussi un lieu de souffrance. Le constat est terrible mais le harcèlement scolaire peut  aujourd’hui toucher chaque élève, surtout dans notre société actuelle où l’apparence prime sur le reste et où les réseaux sociaux sont omniprésents…

Alors, pour combattre ce phénomène, il faut en parler, toujours et encore. Et en littérature jeunesse, de nombreux textes abordent ce sujet pour que les harceleurs comprennent la bêtise de leur comportement et que surtout, les victimes puissent trouver le courage de parler…

******************

Dans Rattrapage paru chez Actes Sud dans la collection d’Une seule voix, Vincent Mondiot nous parle du harcèlement, à sa façon : sans filtre. C’est très juste, assez glaçant mais très parlant.

L’avis de HashtagCéline et de Pépita.

******************

Dis non, Ninon ! de Lisa Chopale paru chez Gulf Stream parle de ce sujet… avec humour. Ce qui est, je l’avoue pour le moins original. Au final, l’autrice délivre un message plutôt positif grâce à l’intervention d’un double du personnage principal tout à fait farfelu. A découvrir !

L’avis de HashtagCéline.

 

******************

Paru dans la collection Presto chez Magnard, Six contre un de Cécile Alix s’adresse à un lectorat un peu plus jeune ( à partir de 11 ans). Ici, on suit le harcèlement de l’intérieur avec un texte à la première personne qui nous plonge au coeur de la détresse du jeune héros. Très touchant.

L’avis de HashtagCéline et de Sophie.

******************

Un court roman très positif qui, en plus d’aborder le sujet du harcèlement, offre de nombreuses pistes de réflexion. Le courage d’être soi de Marianne Rubinstein paru chez Nathan est un texte à découvrir !

L’avis de HashtagCéline.

******************

Rackette-moi si tu peux de Sophie Adriansen illustrée par Clerpée paru dans la collection Les Graphiques chez Gulf Stream vise ici les élèves de primaire. Sous forme de BD, on découvre l’histoire d’Enzo, victime de racket. Une histoire à hauteur d’enfants qui met bien en évidence que le harcèlement peut prendre bien des formes, quel que soit l’âge…

L’avis de HashtagCéline.

******************

Un chouette roman illustré qui aborde la thématique de cette sélection avec plus de profondeur qu’il y paraît au premier coup d’oeil. Les Z’héros de cette histoire sont bien décidés à ne pas rester sous le préau de la honte ! Le Préau des Z’héros d’Estelle Billon-Spagnol est paru aux éditions Alice Jeunesse dans la collection Primo.

L’avis de HashtagCéline, de Pépita et d’Alice.

******************

Attention ! Si ce texte aborde le harcèlement, il l’aborde d’une façon plutôt sombre. Guenon de Pierre Brossaud paru au Rouergue Jeunesse sonne juste mais offre un dénouement complètement… vous verrez. Un coup de coeur !

L’avis de HashtagCéline.

******************

Une lecture marquante que ce roman La file seule dans le vestiaire des garçons de Hubert Ben Kemoun chez Flammarion, dans lequel la tension monte sur fond de harcèlement et de surenchère. Quand rien ne semble pouvoir arrêter cette escalade. Terrifiant et poignant.

https://products-images.di-static.com/image/base/9782081286580-200x303-1.jpg

L’avis de Pépita et de Alice.

******************

Ce roman Les regards des autres d’Ahmed Kalouaz au Rouergue se place du côté des conséquences du harcèlement sur la victime mais il aborde aussi une question cruciale : celui d’oser se confier à des adultes pour dénoncer et se reconstruire. Se dire que c’est possible, cette confiance-là.

https://products-images.di-static.com/image/ahmed-kalouaz-les-regards-des-autres/9782812609954-475x500-1.jpg

L’avis de Pépita

******************

Ils sont rares les albums qui abordent ce sujet : Rouge de Jan de Kinder chez Didier jeunesse pose le vrai problème du harcèlement : la solitude face à la force du groupe et aussi le rôle important de l’adulte. Un album fort sur une situation vue à hauteur d’enfant, sur la solidarité et le courage de dire non.

L’avis de Pépita

******************

Dans ce roman, La plus grande peur de ma vie (Ecole des Loisirs), Eric Pessan a su aborder ce sujet d’une manière subtile car lui aussi détruit et tue à petits feux. Les camarades de Norbert vont prendre conscience de sa souffrance et de leur lâcheté à son égard. C’est un roman sur la responsabilité de chacun face aux autres.

https://www.ecoledesloisirs.fr/sites/default/files/styles/couverture_livre/public/couverture/9782211230117.jpg?itok=0vQaXOdI

L’avis de Pépita

******************

L’album “ça suffit !” de Barroux et Claude Stanké chez 400 coups aborde le quotidien d’un louveteau harcelé à l’école. Il ne suffirait qu’à prononcer deux mots mais ils sont si durs à prononcer…

L’avis d’Aurélie

******************

L’album de Grosse baleine de Davide Cali chez Sarbacane montre la résilience d’une jeune fille traitée de baleine.

L’avis d’Alice.

******************

Edgar en marre de se faire enquiquiner à l’école, pour se protéger rien de mieux que d’adopter un lion. Un album pour évoquer le harcèlement aux plus petits.  Edgar et son lion chez les éditions les minots  de Céline Person  illustrée par Cécile Vangout.

******************

P’tit nez de cochon raconte les moqueries sur le physique. Mais certains savent voir au travers, l’union fait la force. P’tit nez de cochon de Pog  et Annette Boisnard chez Les braques.

******************

Un album plus édité mais qui traitait du harcèlement : ça chauffe à la récré de la série Marco et Zélie de Arnaud Alméras et Robin chez Amaterra.

 

 

Coups de cœur de mai

À chaque fois que cette rubrique du 1er lundi de chaque mois arrive, on se dit déjà ?!

Eh oui, le joli mois de mai est terminé mais il a été riche de lectures par ici : l’occasion de sortir de ses murs, de lire dehors, de sortir chaises longues et tables de jardin, pour savourer le plaisir de dénicher des pépites aussi en extérieur.

Alors, les voici ces merveilles du mois de mai !

Résultat de recherche d'images pour "muguet brin"Chez Pépita dans son Méli-Mélo de livres, ce n’est pas un mais deux coups de cœur et impossible de se résigner à n’en mettre qu’un !

Les Emerveillements de Sandrine Kao chez Grasset jeunesse continuent à m’habiter et me nourrir de leur ineffable beauté. Mon avis ici.

Et puis il y a eu aussi la rencontre avec Victor et Yazel dans Nos mains en l’air de Coline Pierré au Rouergue et ces deux-là sont devenus mes amis. Mon avis ici.

Résultat de recherche d'images pour "muguet brin"

Chez Alice, la tendresse et l’humour de Marie Pavlenko résonnent encore après la lecture d’Un si petit oiseau : touchée en plein cœur par 400 pages d’émotion pure. L’avis de Pépita ici et celui de HashtagCéline ici.

Résultat de recherche d'images pour "muguet brin"Chez Sophie de La littérature jeunesse de Judith et Sophie, c’est le roman de Agnès Laroche La vie dure trois minutes qui a livré son lot d’émotions le temps d’un tango et bien plus ! Son avis ici et chez Aurélie ici.

Résultat de recherche d'images pour "muguet brin"

Chez Solectrice, c’est la tendresse du jeune Ari pour son ami Dante et toutes ces questions que l’on se pose, quand on découvre ceux qui nous entourent, qui ont charmé ce mois de mai avec Aristote et Dante découvrent les Secrets de l’Univers de Benjamin Alire Saenz. Chez Pépita ici.

Résultat de recherche d'images pour "muguet brin"

Chez HashtagCéline, c’est le nouveau livre de Flore Vesco qui a “enluminé” son mois de mai. Ecrit à la manière “du temps jadis”, L’Estrange Malaventure de Mirella (Ecole des Loisirs) nous ramène quelques siècles en arrière, à l’époque médiévale. Ce roman est une réussite sur le fond et la forme. Son avis ici ainsi que ceux de Pépita et d’Isabelle ici et .

 

Résultat de recherche d'images pour "muguet brin"Sur leur île, Isabelle et ses chasseurs de trésors ont pris beaucoup de plaisir à relire un roman culte de la grande Astrid Lindgren: Karlsson sur le toit (Livre de Poche). Délicieusement subversif et d’une saveur intemporelle ! Un must-read en Europe du Nord qui gagnerait à être plus connu en France… Son avis ici.

Résultat de recherche d'images pour "muguet brin"Sur les étagères du Petit Bout de Bib(liothèque) de Bouma, c’est une aventure hors du commun dans le Marseille des années 60 qui a retenu toutes les attentions. Dépaysement garanti avec Charlie Fisher et le gang des Whiz. Son avis ici.

Résultat de recherche d'images pour "muguet brin"

 

Chez Aurélie, ce fut un coup de cœur pour un éditeur : les éditions format.

Des albums philosophiques et un documentaire, venus tout droit de Pologne. Découvrez son article ici

 

Résultat de recherche d'images pour "muguet brin"Pour Yokolulu, le livre qui l’a charmée ce mois-ci est un roman graphique racontant l’exil d’un jeune Nigérien vers l’Europe. On y trouve un beau graphisme et un héros attachant, plein de belles qualités. A découvrir : Migrant de Eoin Colfer, Andrew Donkin et Giovanni Rigano aux éditions Hachette. L’avis de Yokolulu ici.

Résultat de recherche d'images pour "muguet brin"Sur la Pile de Livres à Chroniquer de la collectionneuse de papillons, gros coup de coeur pour un livre prêté par Pépita : Autour de Jupiter de Gary D. Schmidt publié par Bayard Jeunesse.

Un roman d’une extrême sensibilité qui nous fait entendre la voix de Jack, jeune adolescent dont la famille va accueillir le temps d’une année scolaire un jeune homme rejeté de tous, Josef, dont l’histoire, que nous découvrons au fil des pages, est absolument bouleversante.

Pour en savoir plus l’avis de Pépita par là.

En espérant que ces coups de coeur vous auront donné des idées..

L’humour dans tous les sens !

Les enfants aiment rire. Et voir rire un enfant est toujours un plaisir.

Les auteurs.trices et illustrateurs.trices jeunesse l’ont bien compris et rivalisent d’imagination pour déclencher l’hilarité de leurs jeunes lecteurs.trices.

L’humour peut prendre bien des formes. Et parfois, c’est très surprenant. En effet, la littérature jeunesse regorge de titres dont les plaisanteries ou la chute nous prennent un peu au dépourvu.

Loufoques, déjantés, décalés, absurdes, toc-toc, timbrés ou toqués du toc-toc… Voici une petite sélection de titres pour développer ce sens très important pour les enfants : celui de l’humour.

***********************

Quand un petit garçon raconte à sa maman son improbable rencontre avec un lion, ça donne l’album irrrésistible : J’ai vu un lion de Séverine Vidal illustré par Laurent Simon aux éditions Milan

L’avis de HashtagCéline.

***********************

Quand Edouard Manceau propose un imagier aux enfants, c’est forcément complètement toc-toc : L’imagier toc-toc aux éditions Milan.

Les avis de HashtagCéline et d’Aurélie

***********************

Les records, c’est fascinant pour les enfants. Alors quand ces records deviennent totalement fous, c’est encore mieux ! Vous pourrez vous en rendre compte avec Le canard le plus paresseux du monde et autres incroyables records de John Yeoman illustré par Quentin Blake paru chez Little Urban.

L’avis de HashtagCéline.

***********************

Quand Dieu revient enfin sur terre, il choisit de rendre visite à une fillette orpheline. Sur le papier, de prime abord, on a plutôt envie de pleurer. Mais dans Ma vie moisie, Dieu et moi, Shirley Banana d’Emilie Chazerand illustré par Joëlle Dreidemy aux éditions Sarbacane, si les larmes coulent, ça sera d’avoir trop ri.

L’avis de HashtagCéline.

***********************

C’est quoi cette bouteille de lait ? Vous le saurez en lisant cet album désopilant au questionnement tout enfantin avec le regard si décalé des enfants.

La vache de la brique de lait de Sophie Adriansen et Mayana Itoïz Frimousse

L’avis de Pépita et de HashtagCéline

***********************

S’il y en a bien un qui manie l’humour avec brio, c’est bien Olivier Tallec !

J’en rêvais depuis longtemps chez Actes sud junior surprend par son point de vue et une fois que le lecteur a saisi le procédé, c’est absolument irrésistible et savoureux ! Pour les petits et les grands enfants aussi.

http://www.actes-sud-junior.fr/files_asj/couvs/500/9782330086862.jpg

L’avis de Pépita

***********************

Quand deux frères, l’un gaffeur, l’autre plus raisonnable, se lancent dans un road-trip avec un mariage au bout, ça donne un roman jeunesse complètement déjanté où les situations cocasses s’accumulent. Le lecteur rit tout du long !

Martin gaffeur tout-terrain de Sarah Turoche-Dromery
aux Editions Thierry Magnier
Résultat de recherche d'images pour "martin gaffeur tout terrain"
L’avis de Pépita

***********************

Si vous n’avez jamais lu du Pascal Ruter, franchement, c’est que vos zygomatiques manquent d’exercice : Dis au revoir à ton poisson rouge chez Didier jeunesse est un roman addictif bourré de rebondissements. James Bond et Indiana Jones réunis font bien pâle figure à côté !

http://www.images.hachette-livre.fr/media/imgArticle/DIDIERJEUNESSE/2018/9782278085651-001-T.jpeg

L’avis de Pépita , de Bouma et de HashtagCéline

***********************

Un incontournable auteur qui fait rire le enfant : Antonin Louchard, bien sûr ! Toujours peu de texte, un minimum d’ illustrations et pourtant une chute hilarante !

Parce que je ne saurais lequel a ma préférence dans une bibliographie prolixe, retrouvez ici une petite sélection (Le crocolion, Je suis un lion, Patate) ! et chez Bouma également

***********************

L’humour (des) bête(s) de  Mark et Rowan Sommerset avec un mouton qui piège un dindon. Le mouton farceur et Le dindon de la farce chez Milan.

L’avis d’Aurélie.

***********************

Un conte détourné du classique du P’tit bonhomme de pain d’épice qui vaut le détour.Il faut toujours se méfier des grands-mères!

P’tit biscuit ou l’histoire du bonhomme de pain d’épices qui ne voulut pas finir en miettes de Cécile Hudrisier chez Didier Jeunesse.

L’avis d’Aurélie.

***********************

L’absurdité de l’album Alors ça mord ? de Jean Gourounas chez l’atelier du poisson soluble ,vous fera passer un bon moment. Des animaux de la banquise attendent les poissons dans un trou. Mais enfin pourquoi ça ne mord pas, ils ont pourtant mis du saucisson !

L’avis d’Aurélie.

***********************

André Bouchard met toujours une petite touche d’humour décalé dans ses albums. Dans Le lion ne mange pas de croquettes chez Seuil Jeunesse, il raconte l’aventure d’une petite fille et de son lion de compagnie. La bonne nouvelle dans ce livre c’est qu’elle retrouve tous ses amis, qu’elle avait perdu en jouant à cache-cache.

L’avis d’Aurélie, de Bouma et de Pépita

***********************

Pour concocter un délicieux petit roman jeunesse anglais, prenez une sélection de personnages décalés, loufoques, excessifs ou grotesques (voire tout cela à la fois). Ajoutez une bonne dose de mystère, une pincée de rêves merveilleux, un soupçon de magie et, si vous avez cela sous la main, un chef d’État ou de gouvernement… Nappez le tout de ce qu’il faut de second degré, c’est prêt, vous pouvez déguster Madame Pamplemousse et ses fabuleux délices ! Chez Albin Michel Jeunesse.

L’avis d’Isabelle et de Pépita

***********************

Cette sélection ne serait pas complète sans un livre de Bertrand Santini – on pourrait les mettre tous ! Allez-y les yeux fermés, mais évitez avant de mettre les enfants au lit : le risque de fou-rire incontrôlable frisant l’hystérie est élevé ! Le Yark est l’histoire réjouissante d’un monstre à l’estomac fragile, qui se dévouerait bien pour dévorer les sales gosses, mais qui ne digère malheureusement que les enfants sages… Éditions Grasset.

L’avis d’Isabelle et de Pépita

***********************

Et pour conclure quoi de mieux que de plonger dans une Piscine Magique qui réserve bien des surprises aux animaux de la jungle. La chute de l’histoire fera rire petits et grands et leur apprendra à faire attention à ce qu’ils disent 😉

L’avis de Bouma et de Pépita