Harcelés, harceleurs…

L’école est un lieu d’apprentissage et de sociabilisation. Mais pour certains, l’école est aussi un lieu de souffrance. Le constat est terrible mais le harcèlement scolaire peut  aujourd’hui toucher chaque élève, surtout dans notre société actuelle où l’apparence prime sur le reste et où les réseaux sociaux sont omniprésents…

Alors, pour combattre ce phénomène, il faut en parler, toujours et encore. Et en littérature jeunesse, de nombreux textes abordent ce sujet pour que les harceleurs comprennent la bêtise de leur comportement et que surtout, les victimes puissent trouver le courage de parler…

******************

Dans Rattrapage paru chez Actes Sud dans la collection d’Une seule voix, Vincent Mondiot nous parle du harcèlement, à sa façon : sans filtre. C’est très juste, assez glaçant mais très parlant.

L’avis de HashtagCéline et de Pépita.

******************

Dis non, Ninon ! de Lisa Chopale paru chez Gulf Stream parle de ce sujet… avec humour. Ce qui est, je l’avoue pour le moins original. Au final, l’autrice délivre un message plutôt positif grâce à l’intervention d’un double du personnage principal tout à fait farfelu. A découvrir !

L’avis de HashtagCéline.

 

******************

Paru dans la collection Presto chez Magnard, Six contre un de Cécile Alix s’adresse à un lectorat un peu plus jeune ( à partir de 11 ans). Ici, on suit le harcèlement de l’intérieur avec un texte à la première personne qui nous plonge au coeur de la détresse du jeune héros. Très touchant.

L’avis de HashtagCéline et de Sophie.

******************

Un court roman très positif qui, en plus d’aborder le sujet du harcèlement, offre de nombreuses pistes de réflexion. Le courage d’être soi de Marianne Rubinstein paru chez Nathan est un texte à découvrir !

L’avis de HashtagCéline.

******************

Rackette-moi si tu peux de Sophie Adriansen illustrée par Clerpée paru dans la collection Les Graphiques chez Gulf Stream vise ici les élèves de primaire. Sous forme de BD, on découvre l’histoire d’Enzo, victime de racket. Une histoire à hauteur d’enfants qui met bien en évidence que le harcèlement peut prendre bien des formes, quel que soit l’âge…

L’avis de HashtagCéline.

******************

Un chouette roman illustré qui aborde la thématique de cette sélection avec plus de profondeur qu’il y paraît au premier coup d’oeil. Les Z’héros de cette histoire sont bien décidés à ne pas rester sous le préau de la honte ! Le Préau des Z’héros d’Estelle Billon-Spagnol est paru aux éditions Alice Jeunesse dans la collection Primo.

L’avis de HashtagCéline, de Pépita et d’Alice.

******************

Attention ! Si ce texte aborde le harcèlement, il l’aborde d’une façon plutôt sombre. Guenon de Pierre Brossaud paru au Rouergue Jeunesse sonne juste mais offre un dénouement complètement… vous verrez. Un coup de coeur !

L’avis de HashtagCéline.

******************

Une lecture marquante que ce roman La file seule dans le vestiaire des garçons de Hubert Ben Kemoun chez Flammarion, dans lequel la tension monte sur fond de harcèlement et de surenchère. Quand rien ne semble pouvoir arrêter cette escalade. Terrifiant et poignant.

https://products-images.di-static.com/image/base/9782081286580-200x303-1.jpg

L’avis de Pépita et de Alice.

******************

Ce roman Les regards des autres d’Ahmed Kalouaz au Rouergue se place du côté des conséquences du harcèlement sur la victime mais il aborde aussi une question cruciale : celui d’oser se confier à des adultes pour dénoncer et se reconstruire. Se dire que c’est possible, cette confiance-là.

https://products-images.di-static.com/image/ahmed-kalouaz-les-regards-des-autres/9782812609954-475x500-1.jpg

L’avis de Pépita

******************

Ils sont rares les albums qui abordent ce sujet : Rouge de Jan de Kinder chez Didier jeunesse pose le vrai problème du harcèlement : la solitude face à la force du groupe et aussi le rôle important de l’adulte. Un album fort sur une situation vue à hauteur d’enfant, sur la solidarité et le courage de dire non.

L’avis de Pépita

******************

Dans ce roman, La plus grande peur de ma vie (Ecole des Loisirs), Eric Pessan a su aborder ce sujet d’une manière subtile car lui aussi détruit et tue à petits feux. Les camarades de Norbert vont prendre conscience de sa souffrance et de leur lâcheté à son égard. C’est un roman sur la responsabilité de chacun face aux autres.

https://www.ecoledesloisirs.fr/sites/default/files/styles/couverture_livre/public/couverture/9782211230117.jpg?itok=0vQaXOdI

L’avis de Pépita

******************

L’album “ça suffit !” de Barroux et Claude Stanké chez 400 coups aborde le quotidien d’un louveteau harcelé à l’école. Il ne suffirait qu’à prononcer deux mots mais ils sont si durs à prononcer…

L’avis d’Aurélie

******************

L’album de Grosse baleine de Davide Cali chez Sarbacane montre la résilience d’une jeune fille traitée de baleine.

L’avis d’Alice.

******************

Edgar en marre de se faire enquiquiner à l’école, pour se protéger rien de mieux que d’adopter un lion. Un album pour évoquer le harcèlement aux plus petits.  Edgar et son lion chez les éditions les minots  de Céline Person  illustrée par Cécile Vangout.

******************

P’tit nez de cochon raconte les moqueries sur le physique. Mais certains savent voir au travers, l’union fait la force. P’tit nez de cochon de Pog  et Annette Boisnard chez Les braques.

******************

Un album plus édité mais qui traitait du harcèlement : ça chauffe à la récré de la série Marco et Zélie de Arnaud Alméras et Robin chez Amaterra.

 

 

Le coup de coeur des coups de coeur de 2018

Des coups de cœur, chaque membre de la joyeuse équipe d’A l’ombre du Grand Arbre  se fait un plaisir de vous en proposer tous les mois.

Maintenant que l’année est finie et que commence 2019, il est temps de faire un petit bilan des douze mois qui viennent de s’écouler. Et pour cela, reprenons l’exercice du “coup de cœur” et corsons-le un peu…

Comment?

De 2018, n’en retenir qu’un… Un seul. Le seul. LE coup de cœur parmi les coups de cœur.

Oui, faire un tel choix est difficile. Mais n’y a-t-il pas pour chacune un livre qui occupe une place particulière au milieu de tous ? Non? Mais si, forcément.

Voici ces livres qui se sont imposés, quelle qu’en soit la raison, comme LE livre le plus marquant de 2018 :

***Celui qui a retenu particulièrement l’attention d’Alice parce que son auteur tente le pari osé de traiter un sujet délicat et qu’il y arrive de manière intelligente  :

P.O.V. de Patrick Bard. Syros, 2018

Un roman qui interpelle, qui secoue mais qui reste instructivement passionnant

***Pour Aurélie, ce fut un vrai dilemme. Elle a accumulé les coups de cœur dans son atelier cette année. Retrouvez d’ailleurs ses 10 plus gros coups de cœur sur son blog.  Mais, elle choisit le livre qui l’a le plus marquée. Un album sur tous les enfants qui ne sont pas nés durant la deuxième guerre mondiale. Un sujet d’autant plus retentissant pour cette année de centenaire de la première guerre mondiale.

C’était écrit comme ça de Didier Jean et Zad. Utopique 

***Sur l’île aux trésors, Isabelle et ses apprentis lecteurs ont trouvé quantités de trésors cette année ! Le choix a donc été cornélien, tant le podium comptait de pépites – comme le roman animalier Jefferson, de Jean-Claude Mourlevat, ou encore l’incroyable roman d’aventures Le célèbre catalogue Walker & Dawn, de Davide Morosinotto. Mais si on ne devait en retenir qu’un seul, ce serait… un livre tour à tour terrifiant, sidérant et hilarant qui nous entraîne entre rêve et réalité, à travers une nuit d’été inoubliable. Un très bel hymne à la vie qui vibre d’une énergie communicative !

Hugo de la nuit, de Bertrand Santini (Grasset Jeunesse, 2016)

***Pour Hashtagcéline l’heureux élu est un roman qu’elle a bien failli ne pas terminer. Malgré tout, ce texte est pourtant bel et bien le coup de cœur des coups de cœur choisi parmi toutes les belles découvertes et les grands moments d’émotion de l’année écoulée. Pourquoi ? Parce que ce roman remue, bouscule et surprend. Parce que ce roman met en scène un héros pas comme les autres. Parce que ce roman est unique. Parce que ce roman montre aussi que la lecture, c’est aussi ça parfois : ne rien voir venir.

Gingo de Sarah Cohen-Scali (Gulf Stream, 2018)

***Sur Méli-Mélo de livres, trois ressortent clairement : deux romans et un album mais Pépita choisit après une réflexion intense celui qui reste le plus, celui qui l’émerveille encore, celui qui lui a donné le plus de lumière, celui qui l’a chavirée par la justesse et l’humanité de ses personnages.

Pëppo de Séverine Vidal Bayard jeunesse

***Pour Sophie, ce ne fut pas simple non plus de n’en choisir qu’un mais elle y est parvenu tout de même. Elle aime les beaux livres et les belles histoires et encore plus quand celles-ci parle simplement de la vie, voilà ce qui explique son choix.

Les riches heures de Jacominus Gainsborough
de Rébecca Dautremer (Sarbacane, 2018)

***Yokolulu adore les enquêtes pleines de suspense qui mettent en scène des ados aux vies aussi imprévisibles que banales. C’est pourquoi elle a choisi ce roman qui l’a happée du début à la fin et qui ne l’a déçue sur aucun point.

L’île aux panthères de Guillaume Le Cornec (Editions du Rocher, 2017)

Résultats de recherche d'images pour « l'île aux panthères les jaxon »

***La collectionneuse de papillons a cherché dans son cabinet de curiosités et il s’est ouvert sur un endroit magique, une boutique très particulière, une boutique où puiser de l’amour… et on en aura bien besoin encore en 2019. Il s’agit de l’album de Jo Witek et Nathalie Choux, si joliment intitulé Dans la boutique de Madame Nou, offert par Pépita lors d’un généreux swap anniversaire. Parce que chez Madame Nou c’est un peu comme à l’ombre du grand arbre…

***Et enfin, Bouma, a fouillé dans son petit bout de bibliothèque pour en ressortir un livre lu en début d’année. Premier tome d’une trilogie dystopique qu’elle conseille bien volontiers à tous les lecteurs en mal d’Hunger Games, U4 et autres car il recèle un univers très original et des personnages forts et attachants.

La Faucheuse T.1 de Neal Shushterman, Robert Laffont, 2017

***Et vous ? Quelle lecture retiendrez-vous de 2018 ?

Sélection autour du centenaire de la Première guerre mondiale

En ce jour de commémoration du centenaire de l’armistice de la première guerre mondiale, nous avons souhaité une fois encore partager des livres sur cette thématique. Entretenir la mémoire pour éviter que cette horreur recommence…Avec ces quatre années de célébrations nationales, la production littéraire a permis d’étoffer les propositions.

  • L’ennemi de Davide Cali et Serge Bloch-Sarbacane

Quand les auteurs de Moi j’attends montrent l’absurdité de la guerre et la peur de l’autre…Cet album raconte la guerre de position, la propagande avec un décor minimaliste.

L’avis d’Aurélie

  • 14-18 de Dedieu-Seuil jeunesse

Un recueil où les mots sont trop durs à sortir et que l’horreur ne peut être reflétée que par les traits de la sanguine.

L’avis d’Aurélie 

  • Le jour où on a retrouvé le soldat Botillon d’Hervé Giraud- Thierry Magnier

L’avis de Pépita

  • Chaque chose en son temps de Lorris Murail – Gulf Stream

Aux côtés de Reine, l’héroïne courageuse de Chaque chose en son temps, nous voilà de retour en pleine première guerre mondiale et ce, de façon très surprenante.

L’avis de HashtagCéline

 

*Retour sur des articles du blog sur le centenaire du début de la Première guerre mondiale :

La guerre de la boue

Le 11 novembre et après

Kik, son arrière grand-père et la première guerre mondiale 

Notre liberté d’aujourd’hui, nous la devons à nos aïeux

Rappelons-nous

Quand la guerre se raconte…encore !

 

Voici quelques bibliographies :

Le site du centenaire

Le site de l’académie d’Orléans-Tours

Le site de cache.media.education.gouv.fr