Histoires de migrants

Les migrants, un sujet dont s’est largement emparé la littérature jeunesse depuis quelques années. Aborder cette question par différents biais, selon différents points de vue… voilà sûrement un bon moyen pour répondre aux questions des jeunes lecteurs, citoyens d’un bel avenir pour mieux “vivre ensemble”.

Retrouvez quelques-uns de nos titres éclairés, dans la sélection ci-dessous.

**************

>Alice vous propose de suivre le parcours d’Alassane de la Côte d’Ivoire jusqu’à Lorient.

Il croit aux droits de l’homme, il a de l’espoir en cette terre d’accueil et, malgré les embûches, jamais il n’abandonnera.

Un roman inspiré à Sophie Adriansen par plusieurs rencontres et témoignages et offert par #céline à l’occasion d’un swap !

*Ailleurs meilleur de Sophie Adriansen aux éditions Nathan*

>D’un autre point de vue, on peut suivre l’engagement de Dinah, qui ne supporte pas le sort des migrants, notamment quand des policiers entrent dans des classes pour les renvoyer chez eux. Elle décide alors d’enlever Mihran et espère pouvoir l’accueillir chez elle… mais tout cela n’est pas si simple et cache un autre malaise.

*Sans un mot de Romuald Giolivo aux éditions Ecole des loisirs***************

>Yoko Lulu a choisi de vous parler d’une BD au titre clair : Migrant.

Eoin Colfer et Andrew Donkin y racontent avec sensibilité le périple d’Ebo, un jeune Nigérian qui quitte son pays natal pour rejoindre l’Europe.

Je vous le recommande fortement !

     *Migrant de Eoin Colfer et Andrew Donkin, illustré par Giovanni Rigano

aux éditions Hachette*

**************

>Solectrice vous propose, quant à elle, de découvrir un petit roman où une belle rencontre entraîne une jeune fille belge à la recherche d’un jeune Afghan, jusqu’aux plages du Pas-de-Calais. Fil tendu vers Alice, qui lui avait offert ce road trip à l’occasion d’un swap de Noël.

*La théorie de l’élastique d’Anne-Françoise De Bruyne. Editions le Muscadier.*

**************

>Sans trop en dévoiler, Pépita propose de suivre une hirondelle et le destin de deux autres personnages dans ce conte contemporain magnifiquement écrit et illustré.

*Quelqu’un m’attend derrière la neige de Timothée de Fombelle et Thomas Campi, Gallimard Jeunesse*

Mon avis et celui d’Isabelle

http://www.gallimard-jeunesse.fr/var/storage/images/product/aa6/product_9782075093668_244x0.jpg

>On peut aussi se questionner en lisant Une caravane en hiver de Benoït Séverac, aux éditions Syros. Ce roman relate l’engagement d’un jeune homme de 16 ans auprès d’une femme syrienne et de son fils, réfugiés dans une caravane sur un terrain vague. Un roman qui nous met face à nos responsabilités.

Mon avis

Un roman écrit à 4 mains :  Les étrangers d’Eric Pessan et Olivier de Solminihac, Ecole des loisirs. Quand la vie de Basile bascule une nuit avec la rencontre d’un autre monde.

Mon avis

>Enfin, une autre lecture marquante : Ce que diraient nos pères de Pascal Ruter, Didier jeunesse. Un roman bouleversant sur le choix d’un jeune homme confronté à des situations trop grandes pour lui mais qui le font prendre en main sa vie.

Mon avis

**************

>Pour HashtagCéline, c’est au travers de deux textes plus énigmatiques qu’elle a eu l’occasion de se questionner sur le sujet.

On m’appelle Enfant i de Steve Tasane (Gallimard Jeunesse, 2019) décrit la vie d’un groupe d’enfants dans un camp de réfugiés. Dans ce récit, rien n’est vraiment précisé (ni le lieu, ni le moment, ni qui sont toutes ces personnes du camp). On découvre les conditions de vie difficile de ces mineurs qui ont tout perdu. Un texte à la narration déstabilisante mais originale.

Mon avis

>De l’autre, c’est encore un roman d’Eric Pessan, dont il a déjà été question plus haut, qui aborde ici de façon plus trouble, moins directe, la question des migrants. Dans L’homme qui voulait rentrer chez lui (Ecole des loisirs, 2019), le fantastique s’invite dans l’intrigue et nous pousse, lecteurs, à nous interroger plus largement sur la notion d’altérité.

Mon avis et celui de Pépita

**************

Aurélie a découvert ce premier album sur le blog de Pépita :

Partir au delà des frontières de Francesca Sanna  chez Gallimard, qui raconte la rencontre de l’illustratrice avec des populations fuyant leur pays.

Les avis d’Aurélie et Pépita

Aurélie a aussi découvert un carnet de route d’un sans-papier paru chez l’Atelier du poisson soluble, Demain je reviendrai de Karine Epenoy  avec le Réseau Education Sans Frontières.

*************

Isabelle a beaucoup aimé Et la lune, là-haut, de Muriel Zürcher (Thierry Magnier, 2019), qui évoque très bien la mort, la vie et les différences de tous ordres, notamment avec le beau personnage de Yaro, un sans-papiers dont on découvre petit à petit l’histoire et la personnalité. Un roman qui porte haut, jusque là-haut, de belles valeurs humanistes.

Son avis

**************

Sophie a aimé cette histoire d’amitié entre Jeannette et Iliana qui ont comme passion commune le ciel et les étoiles. Iliana va raconter son voyage, ce long et difficile voyage qui l’a amené jusqu’ici avec ses parents. Refuge est un bel album de Sandra Le Guen et Stéphane Nicolet aux éditions Les p’tits bêrets.

Son avis

**************

Et vous ? Quels livres auriez-vous envie de découvrir sur le sujet ? Avez-vous des références à partager pour enrichir encore cette sélection ?

L’humour dans tous les sens !

Les enfants aiment rire. Et voir rire un enfant est toujours un plaisir.

Les auteurs.trices et illustrateurs.trices jeunesse l’ont bien compris et rivalisent d’imagination pour déclencher l’hilarité de leurs jeunes lecteurs.trices.

L’humour peut prendre bien des formes. Et parfois, c’est très surprenant. En effet, la littérature jeunesse regorge de titres dont les plaisanteries ou la chute nous prennent un peu au dépourvu.

Loufoques, déjantés, décalés, absurdes, toc-toc, timbrés ou toqués du toc-toc… Voici une petite sélection de titres pour développer ce sens très important pour les enfants : celui de l’humour.

***********************

Quand un petit garçon raconte à sa maman son improbable rencontre avec un lion, ça donne l’album irrrésistible : J’ai vu un lion de Séverine Vidal illustré par Laurent Simon aux éditions Milan

L’avis de HashtagCéline.

***********************

Quand Edouard Manceau propose un imagier aux enfants, c’est forcément complètement toc-toc : L’imagier toc-toc aux éditions Milan.

Les avis de HashtagCéline et d’Aurélie

***********************

Les records, c’est fascinant pour les enfants. Alors quand ces records deviennent totalement fous, c’est encore mieux ! Vous pourrez vous en rendre compte avec Le canard le plus paresseux du monde et autres incroyables records de John Yeoman illustré par Quentin Blake paru chez Little Urban.

L’avis de HashtagCéline.

***********************

Quand Dieu revient enfin sur terre, il choisit de rendre visite à une fillette orpheline. Sur le papier, de prime abord, on a plutôt envie de pleurer. Mais dans Ma vie moisie, Dieu et moi, Shirley Banana d’Emilie Chazerand illustré par Joëlle Dreidemy aux éditions Sarbacane, si les larmes coulent, ça sera d’avoir trop ri.

L’avis de HashtagCéline.

***********************

C’est quoi cette bouteille de lait ? Vous le saurez en lisant cet album désopilant au questionnement tout enfantin avec le regard si décalé des enfants.

La vache de la brique de lait de Sophie Adriansen et Mayana Itoïz Frimousse

L’avis de Pépita et de HashtagCéline

***********************

S’il y en a bien un qui manie l’humour avec brio, c’est bien Olivier Tallec !

J’en rêvais depuis longtemps chez Actes sud junior surprend par son point de vue et une fois que le lecteur a saisi le procédé, c’est absolument irrésistible et savoureux ! Pour les petits et les grands enfants aussi.

http://www.actes-sud-junior.fr/files_asj/couvs/500/9782330086862.jpg

L’avis de Pépita

***********************

Quand deux frères, l’un gaffeur, l’autre plus raisonnable, se lancent dans un road-trip avec un mariage au bout, ça donne un roman jeunesse complètement déjanté où les situations cocasses s’accumulent. Le lecteur rit tout du long !

Martin gaffeur tout-terrain de Sarah Turoche-Dromery
aux Editions Thierry Magnier
Résultat de recherche d'images pour "martin gaffeur tout terrain"
L’avis de Pépita

***********************

Si vous n’avez jamais lu du Pascal Ruter, franchement, c’est que vos zygomatiques manquent d’exercice : Dis au revoir à ton poisson rouge chez Didier jeunesse est un roman addictif bourré de rebondissements. James Bond et Indiana Jones réunis font bien pâle figure à côté !

http://www.images.hachette-livre.fr/media/imgArticle/DIDIERJEUNESSE/2018/9782278085651-001-T.jpeg

L’avis de Pépita , de Bouma et de HashtagCéline

***********************

Un incontournable auteur qui fait rire le enfant : Antonin Louchard, bien sûr ! Toujours peu de texte, un minimum d’ illustrations et pourtant une chute hilarante !

Parce que je ne saurais lequel a ma préférence dans une bibliographie prolixe, retrouvez ici une petite sélection (Le crocolion, Je suis un lion, Patate) ! et chez Bouma également

***********************

L’humour (des) bête(s) de  Mark et Rowan Sommerset avec un mouton qui piège un dindon. Le mouton farceur et Le dindon de la farce chez Milan.

L’avis d’Aurélie.

***********************

Un conte détourné du classique du P’tit bonhomme de pain d’épice qui vaut le détour.Il faut toujours se méfier des grands-mères!

P’tit biscuit ou l’histoire du bonhomme de pain d’épices qui ne voulut pas finir en miettes de Cécile Hudrisier chez Didier Jeunesse.

L’avis d’Aurélie.

***********************

L’absurdité de l’album Alors ça mord ? de Jean Gourounas chez l’atelier du poisson soluble ,vous fera passer un bon moment. Des animaux de la banquise attendent les poissons dans un trou. Mais enfin pourquoi ça ne mord pas, ils ont pourtant mis du saucisson !

L’avis d’Aurélie.

***********************

André Bouchard met toujours une petite touche d’humour décalé dans ses albums. Dans Le lion ne mange pas de croquettes chez Seuil Jeunesse, il raconte l’aventure d’une petite fille et de son lion de compagnie. La bonne nouvelle dans ce livre c’est qu’elle retrouve tous ses amis, qu’elle avait perdu en jouant à cache-cache.

L’avis d’Aurélie, de Bouma et de Pépita

***********************

Pour concocter un délicieux petit roman jeunesse anglais, prenez une sélection de personnages décalés, loufoques, excessifs ou grotesques (voire tout cela à la fois). Ajoutez une bonne dose de mystère, une pincée de rêves merveilleux, un soupçon de magie et, si vous avez cela sous la main, un chef d’État ou de gouvernement… Nappez le tout de ce qu’il faut de second degré, c’est prêt, vous pouvez déguster Madame Pamplemousse et ses fabuleux délices ! Chez Albin Michel Jeunesse.

L’avis d’Isabelle et de Pépita

***********************

Cette sélection ne serait pas complète sans un livre de Bertrand Santini – on pourrait les mettre tous ! Allez-y les yeux fermés, mais évitez avant de mettre les enfants au lit : le risque de fou-rire incontrôlable frisant l’hystérie est élevé ! Le Yark est l’histoire réjouissante d’un monstre à l’estomac fragile, qui se dévouerait bien pour dévorer les sales gosses, mais qui ne digère malheureusement que les enfants sages… Éditions Grasset.

L’avis d’Isabelle et de Pépita

***********************

Et pour conclure quoi de mieux que de plonger dans une Piscine Magique qui réserve bien des surprises aux animaux de la jungle. La chute de l’histoire fera rire petits et grands et leur apprendra à faire attention à ce qu’ils disent 😉

L’avis de Bouma et de Pépita

A propos de Noël… pour les grands

Encore une petite sélection non-exhaustive et tout-à-fait subjective de livres sur Noël…

Voici le temps de l’école élémentaire, celui où l’on ne croit plus au Père Noël mais où la magie hivernale règne encore…

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

sacré pere noelSacré Père Noël présenté par Le Cabas de Za
de Simon Briggs, Grasset Jeunesse en 2012 (réédition du titre de 1973)

Noël n’est pas une fête pour tout le monde. Il y en a au moins un pour qui cette date est une source de contrariétés. C’est le Père Noël lui-même, bousculé dans ses habitudes, tiré de sa maison douillette. De rouspétance en rouspétance, il accomplira sa tâche
consciencieusement.

Un album délicieux et drôle, bourré de détails malicieux. Un classique indémodable !

L’avis complet du Cabas de Za

.

arbres de noelLes Arbres de Noël présenté par Un Petit Bout de Bib
de Géraldine Elschner et Stéphane Girel, L’Elan vert (Le Pont des Arts), 2011

Comme tous les albums de la collection Le Pont des Arts, ce titre s’inspire d’un tableau ou d’une sculpture plus ou moins connu du grand public. Ici le duo Elschner/Girel s’est attaqué au non moins connu Claude Monet et à son tableau : La Charette. Route sous la neige à Honfleur. Il nous livre un texte émouvant sur les relations familiales et sur la vie rurale au XIXème siècle. Un texte qui rappellera à nos chers têtes blondes que Noël ne fut pas toujours une profusion de cadeaux.

L’ avis complet de Un Petit Bout de Bib

.

pb noelLe Problème avec Noël présenté par Maman Baobab
d’Agnès de Lestrade, illustré par Clémence Pollet, Le Rouergue (Zig Zag), 2012

Cerise qui vit seule avec son Papa depuis la mort de sa maman ne voit pas Noël arriver avec plaisir. Encore une fête de famille, encore un événement qui marquera fortement l’absence de l’être qui lui manque tant. Et ce d’autant plus qu’il est prévu de le fêter chez sa tante, la sœur jumelle de sa mère…. C’est pourtant en se rendant avec son papa chez tante Nina, qu’elle passera un Noël d’exception. Sur la route, une tempête de neige bloque les voitures. Contraints de rejoindre d’autres naufragés de la route, Cerise et son père improvisent un réveillon avec ces inconnus et réussiront à adoucir leur peine en partageant une soirée très originale !

Un roman très tendre d’Agnès Lestrade illustré par Clémence Pollet.

L’avis complet de Maman Baobab

.

etrange reveillonL’Etrange réveillon présenté par Le Cabas de Za
de Bertrand Santini illustré par Lionel Richerand, Grasset Jeunesse, 2012

Arthur est orphelin. Il vit seul dans un manoir avec une flopée de serviteurs. Et pour Noël, il décide d’organiser un réveillon auquel il invite… des morts. Une histoire étonnante, tendrement déjantée, doucement loufdingue, où la mort, la vie se mêlent pour finir par se confondre, tout naturellement.

Les avis complets de Le Cabas de Za et La Mare aux mots

.

derniere anneeLa Dernière année ou pourquoi et comment le Père Noël décida d’arrêter et pourquoi il ne recommença jamais présenté par Méli-Mélo des livres
de Thierry Lenain illustré par Benoît Morel, Oskar Jeunesse (Trimestre), 2010

Et si le Père Noël en avait assez et qu’il décidait cette année que c’était la dernière ?

C’est le thème de ce premier numéro de la collection Trimestre que je suis tout particulièrement. Thierry Lenain brosse ici une critique de la société de consommation et s’attaque à ce mensonge du Père Noël. Un album-roman qui fait beaucoup réfléchir, idéal pour les parents qui ne savent plus comment dire cette vérité. Noël, c’est d’abord la générosité et le partage.

 .

pere noel dans tous ses etatsLe Père Noël dans tous ses états présenté par Le Cabas de Za
de Valérie Dayre & Yann Fastier, L’atelier du Poisson Soluble, 2009

Un homme essaie son costume de travail et devient un autre pendant quelques heures puis il retourne aux jours qui passent à chaque nuit pareille à toutes les autres. Ce père Noël très contemporain n’a rien du bonhomme rondouillard et joyeux. Il est une autre image de Noël.

Les avis complets du Cabas de Za et de 3 étoiles

 

noel(s songsNoël’s songs, les plus beaux chants de Noël présenté par Un Petit Bout de Bib
de Florent Marchet illustré par Roxane Lumeret, Actes Sud Junior, 2012

Un album original par sa forme et par son fond qui interroge les traditions de Noël : du nom du vieux barbu aux achats de Noël en passant par le fameux traineau… Le livre a été construit autour du disque éponyme de Florent Marchet qui avec sa voix suave revisite un certain nombre des classiques de Noël.

A mettre entre les mains des enfants qui s’interroge sur les festivités de Noël et leur aboutissement.

L’avis plus complet de Un Petit Bout de Bib

 _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

et demain la dernière partie, où quand Noël et adolescence font bon ménage (ou pas).