Coups de coeur de mars 2017

Il est passé bien vite ce mois de mars !

Le printemps est enfin arrivé, on a recalé nos montres le WE dernier et on a sorti notre tête de dessus l’oreiller pour aller dans le jardin bouquiner.

Place aux lectures en plein air !

Vous n’avez pas d’idées ? Alors voici la sélection des coups de coeur de l’équipe du grand arbre pour vous laisser inspirer.

.

.

 > Alice a semé des ronds rouges dans son jardin  : 

A partir d’un simple rond rouge Claire Garralon nous offre un album d’une grande qualité créative pour ouvrir ses yeux sur le monde.

Parce qu’on est tous pareils et tous si différents !

Son avis complet

> Chloé (Littérature enfantine) à plongé dans une piscine magique.

Un feel-good book qui fera rire petits et grands.

Son avis complet

> Pépita et son Méli-Mélo de livres ont apprivoisé un renard.

Un roman magnifique sur la symbolique des relations humaines et animalières : je ne suis pas prête d’oublier Pax et Peter !

Son avis complet

> SophieLJ a besoin d’ailes pour retrouver ses étoiles.

Une belle histoire pleine de poésie sur la persévérance et l’acceptation de l’autre tel qu’il est.

Son avis complet

> La collectionneuse de papillons a joué de ses dix doigts avec des tableaux célèbres :

Voilà un album qui nous offre une initiation ludique et presque magique à l’art avec des tableaux que l’on peut enfin caresser du bout des doigts !

son avis complet.

Bouma (Un Petit Bout de Bib) s’est laissée conter une histoire vieille comme le monde :

Une plume subtile, un autre regard sur l’autre, le tout dans un roman soigné où les adolescents questionnent la parentalité.

son avis complet.

Et vous, que retiendrez-vous de ce ce mois de mars.

Coups de foudre de février

Après la sélection bisous, on a gardé une âme tendre pour vous présenter nos coups de cœur du mois. Un mois court mais intense où l’on est encore emmitouflé pour profiter d’une bonne lecture, où l’on espère toujours honorer ces belles promesses de janvier en croquant avidement dans nos piles à lire. Un mois court où l’on prend pourtant le temps de cliquer sur les blogs, de lire les articles si enthousiasmants et de glaner des conseils de lecture, comme on chiperait des lambeaux de barbe à papa…

 

Parmi les friandises savoureuses, Alice retient :

Un ours des ours de François David. Sarbacane, 2016.

Il y a temps de choses à dire, tant de choses à découvrir sur cet animal aussi puissant qu’emblématique, que 32 illustrateurs se sont pliés au jeu « Dessine-moi un ours ». Pour notre plus grand bonheur à tous, nous n’avons pas encore fini de faire le tour de la question !

Un album, bien léché !

Une pépite pour Pépita dans Méli-Mélo de livres :

Confessions d’un ami imaginaire de Michelle Cuevas. Nathan, 2017

Un premier roman véritable ode à l’imagination chez l’enfant, à la croisée de la fable et du récit initiatique : le lecteur se laisse emporter par la poésie de cette histoire qui rend hommage à l’enfance de la plus belle des façons.

Un roman savoureux !

Une nouvelle série addictive pour Bouma et son Petit Bout de Bib(liothèque) :

Six of Crows T.1 de Leigh Bardugo, Milan, 2016

Dans un monde aussi sombre que ses héros, partez pour une aventure aussi extraordinaire que dangereuse. Apprenez à ne pas vous fier aux apparences et pleurez de devoir attendre la suite…

Sur les étagères de la collectionneuse de papillons, un drôle d’abécédaire  à caresser, dépiauter, tirailler, déplier, replier qui ravit les petites mains et les yeux grand ouverts d’un petit bonhomme de 3 ans :

Abécédaire, Pascale Estellon, Les Grandes personnes, 2012.

Un bonbon acidulé pour Solectrice dans les Lectures Lutines :

Ma mère, le crabe et moi, Anne Percin, Le Rouergue.

 Ce roman déroule le quotidien d’une mère atteinte d’un cancer du sein, vu par sa fille adolescente. Un petit bonheur et une bouffée d’humour dans une situation pourtant éprouvante.

Une histoire douce-amère !

Une réflexion sur notre humanité pour Céline – Qu’importe le flacon, pourvu qu’on ait LIVREsse

Où es-tu, Yazid ?, Claude Raucy, Double Jeu, Ker éditions

Avec cette question en filigrane :

« Donner un bol d’eau à quelqu’un, c’est plus qu’un symbole, c’est lui apporter un peu de vie.  Et si on a donné un peu de vie à quelqu’un, même rien qu’un peu, peut-on après la lui ôter ? »

Du rire aux larmes, impossible de choisir chez Chloé- Littérature enfantine, qui vous propose donc un double coup de cœur, à vous de choisir selon votre humeur du jour.  

 

Oh, hé, ma tête! Shinskue Yoshitake, kaleidoscope

Un petit bonhomme du genre à vouloir être autonome se retrouve la tête coincée dans son t-shirt. Mais que ce soit bien clair, pas question d’accepter l’aide de quiconque.

Lettres à mon cher grand-père qui n’est plus de ce monde, Frédéric Kessler, Alain Pilon, grasset jeunesse

C’est avec toute la candeur de l’enfance que Thomas écrit à son grand-père disparu. mais ses lettres restent sans réponse. Incompréhension, colère, chagrin,ce premier deuil est montré avec émotion et une très grande justesse.

 

La (re)découverte d’une artiste – La littérature jeunesse de Judith et Sophie

Frida de Benjamin Lacombe et Sébastien Perez chez Albin Michel jeunesse

Deux univers se mélangent dans cet album : celui de la tourmentée Frida Kahlo, peintre mexicaine, et celui du talentueux et mystérieux Benjamin Lacombe. Personne ne pouvait mieux que ce dernier faire revivre les œuvres de cette artiste fascinante !

Nos coups de coeur de janvier

Janvier rime avec ciel bouché, cheminée allumée, couette remontée sur les pieds, boisson chaude pour se réchauffer… mais aussi avec bonnes résolutions à éviter, soldes dans notre librairie préférée, pile de livres qui ne fait qu’augmenter, lectures emmitouflées… et donc nos coups de cœur à vous conseiller !

Les voici, les voilà !

***********************

Pour Alice, la belle surprise du mois ce sera :

Dans les branches d’Emmanuelle Maisonneuve. Edition Graine2, 2015

Un roman mystérieux et passionnant autour du mythe de l’enfant sauvage.

Une relation improbable, une nature à couper le souffle… une très belle découverte !

***********************

Pour Chloé  et Colette le coup de cœur s’est imposé, sans le moindre doute :

Le ruban, Adrien Parlange, Albin Michel jeunesse, 2016

Un album qui au premier regard ressemble à un roman mais qui, en réalité, est plutôt une œuvre d’art. Beau, inventif, étonnant, il mérite vraiment d’être connu.

***********************

Pour Pépita, rien que le titre est explicite !

J’aime d’Emmanuelle Bastien, éditions L’Agrume, 2016

Un album petite enfance étonnant dans son approche trouesque et qu’ici on adore par la respiration qu’il laisse entre les propositions pour stimuler l’imagination.

***********************

Pour Céline – Qu’importe le flacon…, une lecture coup de poing qu’il faut digérer…

Le faire ou mourir, Claire-Lise Marguier, Doado, Rouergue, 2011

Un roman qui nous rappelle abruptement mais de manière salvatrice que la « perversité », celle qui consiste à broyer l’autre parce qu’il est autre, existe au sein même des familles, au sein même des écoles…

***********************

Pour Sophie, il n’a pas fallu plus d’un songe pour être convaincue !

Songe à la douceur de Clémentine Beauvais. Sarbacane, 2016

Un roman en vers, adaptation contemporaine du roman Eugène Onéguine d’Alexandre Pouchkine. Une histoire d’amour qui s’est achevée à peine commencée avant de reprendre dix ans plus tard. Un roman aussi beau dans sa forme que dans son fond…

***********************

Pour Bouma, c’est un voyage dans le passé qui l’a émerveillé :

Yasuke de Frédéric Marais, les fourmis rouges, 2015

Un texte puissant pour raconter une histoire unique : celle du seul samouraï noir à avoir jamais existé. Et toujours, ce talent graphique qui en met plein les yeux et ne demande qu’à être lu.

***********************

Pour Solectrice, c’est un trajet en camion qui l’a emportée :

La Belle Rouge d’Anne Loyer, ‘Alice, 2015

Des vies se croisent dans ce roman. Piqués de curiosité pour la camionneuse et le jeune homme qu’elle a embarquée, on se laisse emmenés par le fil des dialogues et la route en toile de fond. Une belle découverte…

***********************

En janvier, on s’est réchauffées au feu de ses lectures. Avec elles on a commencé l’année. Et on espère qu’elles seront aussi à vos côtés.

Nos coups de cœur de novembre

Premiers frimas, nuit plus présente, la lecture se fait différente : sous un plaid, au coin d’une cheminée, une tasse fumante à la main, cocooning…

Mais on lit toujours autant, les saisons n’y changent rien !

Voici nos coups de cœur de novembre, la fin d’année approchant, déjà…

 

************************

Bien au chaud de l’autre côté de la frontière, Céline a bouquiné :

andriat

Un sale livre de Frank Andriat. Mijade, 2016

Rien, Nadir, le livre que propose Karine Latour, la prof de français, crée la polémique au sein des élèves, des parents et des collègues enseignants. Sans doute parce qu’il dérange en racontant sans la moindre once d’édulcorant le périple d’un jeune réfugié syrien qui fuit la peste, la dictature de Bachar, et le choléra, la barbarie de Daech. Ce n’est qu’après avoir pris le temps d’en débattre, avoir rencontré l’auteure que les tensions pourront s’apaiser.

Pour (r)éveiller les consciences, il est parfois nécessaire de provoquer un électrochoc !
Un livre dans un livre qui pose des questions salutaires sur ce qui fait un bon livre et interpelle sur notre façon d’accueillir l’autre…

Retrouvez son avis

************************

Devant le feu de la cheminée, au pied des montagnes presque enneigées, Alice a dévoré :

sauveur-et-fils

Sauveur & fils, Saison 2 de Marie-Aude Murail. Ecole des loisirs, 2016

Quel plaisir de retrouver Sauveur et les patients de son cabinet ! Au plus profond d’eux ils portent une certaine beauté, ils ne nous laissent pas indifférents, ils brillent à leur manière… et ressortent grandi de leur thérapie… pour notre plus grand plaisir.

Un pur moment de bonheur !

Retrouvez son avis

14907068_1131253723659738_3473218742141202532_n

Et devant les couleurs automnales et bientôt hivernales de son grand jardin, Pépita

a aussi vibré à l’humanité de ce roman qui réchauffe le cœur et les âmes.

Les pépites de Montreuil ne s’y sont pas trompées pour le tome 1…

Retrouvez son avis

************************

Parce que c’est la saison des promenades en forêt, Chlop a aimé lire:

dodo-lenfant-do-knapman-oxenbury-jpg

Dodo l’enfant do, Thimothy Knapman, Helen Oxenbury, Kaléidoscope

C’est un grand plaisir de replonger dans et univers que l’on aime tant depuis si longtemps : celui de l’album La chasse à l’ours. Une belle promenade au cœur de la forêt en compagnie d’Alice et Jack, deux enfants qui ne se laissent pas intimider par leur peur.

Retrouvez sa chronique ici.

************************

C’est confortablement emmitouflées au chaud un après midi de pluie que Céline du Tiroir et ses papooses se sont plongées dans :

La Grande Forêt Anne Brouillard Pastel. 2016

La Grande Forêt
Anne Brouillard
Pastel. 2016

Dans cet album somptueux et inclassable, à la croisée des genres, emboitez le pas à Killiok et Veronica qui partent à la recherche d’un ami disparu au pays des chintiens. Cette quête mystérieuse vous mènera dans des pays imaginaires de toute beauté, à la rencontre de personnages étonnants sortis tout droit de l’enfance. La splendeur des paysages qui s’étendent sur ses pages vous coupera le souffle.

Le billet ici

***********************************

Quand il faut froid dehors, Sophie voyage en livres…

L’enfant des livres               Oliver Jeffers et Sam Winston Kaléidoscope, 2016

Cet album montre magnifiquement le pouvoir des livres et des mots sur l’imaginaire. Le texte fait l’illustration d’une façon tout à fait originale et le message offert est une invitation à ouvrir ces petits objets qui recèlent tant de pouvoirs !

Retrouvez sa chronique ici.

***********************************

Sous la lucarne, au fond de sa couette, Bouma a adoré plonger dans les aventures de :

Pile ou Face T.1 de Larson et Mock Rue de Sèvres, 2016

Les jumeaux Cléo et Alex vous entraineront avec eux dans une quête identitaire qui les mènera sur plusieurs continents. Un très bon début de série pour cette bande-dessinée épaisse aux dessins efficaces et au rythme enlevé.

A découvrir dès 9/10 ans.

Retrouvez sa chronique par là.

***********************************

Et maintenant il ne nous reste plus qu’à repartir à l’assaut de nouvelles aventures livresques pour vous concocter les prochains billets.

Nos coups de cœur d’octobre

Brrrr,… premiers frimas, premiers pieds sous la couverture, première flambée… un temps idéal pour bouquiner.

Comme tous les premiers lundi du mois, voici quelques conseils lectures : nos coups de cœurs du mois d’octobre.

§§§§§

Chloé a flashé sur La fourmi et le loup, qui porte sur l’histoire du petit chaperon rouge un regard neuf.

La fourmi et le Loup, Jeanne Ashbé

Pastel 2016

la-fourmi-et-le-loup-ashbe-litterature-enfantineRetrouvez sa chronique sur son blog, littérature enfantine.

§§§§§

Céline a été émerveillée par :

ma-planete-couv-752x1024Ma Planète, Emmanuelle Houdart
Les fourmis rouges. 2016

Quand un enfant venu d’une autre galaxie découvre la Terre et les Terriens, c’est un regard nouveau qu’on porte sur la famille, le chez-soi et l’intime. Grand format somptueusement illustré, c’est un album magnifique et touchant.

A retrouver dans le Tiroir à histoires

§§§§§

Dans la collection de Colette, un nouveau livre sur la maternité et la transmission, l’un de ses sujets favoris :

De maman en maman d’Emilie Vast publié aux éditions Memo.

de-maman-en-maman

Son petit avis c’est par là !

§§§§§

Dans le petit bout de bib(liothèque) de Bouma, c’est un album tout doux sur le réveil de la nature qui s’est invité.

Déjà de Delphine Grenier
Didier Jeunesse, 2016

Son avis par ici

§§§§§

Dans le merveilleux pays d’Alice, elle a été conquise, le temps d’un été, par une parenthèse enchantée, pleine de beauté et de dignité .

Les belles vie de Benoit Minville
Sarbacane, 2016. ( Exprim’)

minville

Son avis par ici

§§§§§

Chez Sophie de La littérature jeunesse de Judith et Sophie, on a commencé l’automne avec un agréable moment chez le psy. Un roman frais où des destins douloureux se croisent et se réparent…

Sauveur & fils, saison 1 de Marie-Aude Murail
L’école des loisirs, 2016

Son avis ici.

 §§§§§

Dans les Lectures Lutines, Solectrice s’est aventurée sur l’île de Tromelin et a découvert son histoire singulière. Une passionnante exploration sur les traces d’un naufrage au XVIIIe siècle.

couverture-les-esclacves-oublie-s-de-tromelin

Les esclaves oubliés de Tromelin de Sylvain Savoia.

Aire Libre, 2015.

Voici son avis.

 §§§§§

Dans le Méli-Mélo de livres de Pépita, c’est un roman sur un sujet hélas d’actualité qui ressort de mes nombreuses lectures du mois : un roman sur l’Humanité et un appel à la solidarité entre les peuples.

Frères d’exil de Kochka.-Flammarion jeunesse, 2016

Son avis ici

 §§§§§

Nos coups de coeur de septembre

En plein air grâce au temps clément de cette fin d’été ou sous la couette pour les plus frileuses d’entre nous, nous avons encore beaucoup lu sous l’arbre ce mois-ci. Comme chaque premier lundi du mois, voici nos coups de cœur de septembre.

mamie-coton Chlop s’est prise de tendresse pour Mamie Coton. L’histoire toute en douceur d’une vieille dame qui cherche en vain le sommeil. Elle compte inlassablement les moutons mais ses pensées la rattrapent, il y a toujours une bonne raison de sortir du lit. Mais n’attendrait-elle pas quelque chose?

Retrouvez son avis.

.

Céline – Qu’importe le flacon pourvu qu’on ait LIVREsse a été touchée par Le petit arbre Plume bien loin de chez lui de Pascale GRACIET aux éditions Le Ver à Soie.  L’histoire d’un petit arbre déraciné, au sens propre comme au sens figuré. Une histoire de résilience qui fait chaud au cœur.

Retrouvez son avis par ici..

.

tu-ne-sais-rien

La collectionneuse de papillons s’est enivrée de l’histoire de Nicolas, des moindres secrets cachés par sa famille et de la quête qu’il doit entreprendre pour enfin choisir une direction à donner à son existence. Tu ne sais rien de l’amour de Mikaël Ollivier, un roman qui prendra votre cœur pour cible…

Son petit article par ici !

Ce roman, c’est aussi le coup de cœur de Solectrice. Un roman qui nous dévoile les bonheurs et les heurts d’un jeune homme amoureux et tourmenté. Un roman qui nous questionne aussi sur l’amour.

Son avis est à lire par ici

.berkAlice s’est laissée surprendre par la drôle d’histoire qui est arrivée à doudou à l’heure du bain. Un aventure humide, pleine de drôlerie et d’ingéniosité !

Retrouvez son avis ici

.

Pépita s’est laissée envoûter par la plume de Xavier-Laurent Petit avec son roman « Le fils de l’Ursari » : un roman sensible et réaliste sur le fabuleux destin de Ciprian, fils d’un montreur d’ours. Une foule de sujets de société sont abordés en filigrane. Et ça donne envie de se mettre à jouer aux échecs…

Retrouvez son avis ici.

.

Peut-être parce qu’elle a passé plusieurs soirées à décoller, poncer, peindre encore et encore avant de tout nettoyer dans ses toilettes, c’est Léon l’étron de Killoffer chez Thierry Magnier que Sophie a préféré ce mois-ci. Il faut dire que malgré la couverture larmoyante, l’humour noir de cet album a de quoi faire rire !

Retrouvez son avis ici.

.

Voilà quelques lectures qui vous permettront de tenir jusqu’à nos coups de coeur du mois prochain !

Nos coups de cœur de l’été

L’été est passé et nos piles de livres ont diminué.

Dans un avion, au bord de l’eau, en pause rando, au pied d’un arbre,
autour d’un barbecue…
qu’est ce qu’on a bouquiné !

Avant de crouler sous les titres de cette nouvelle rentrée, voici nos coups de cœurs, nos lectures préférées de cet été 2016.

*********************

Pour Alice – Alireauxpaysdesmerveilles

La mer albertineest ronde de Sylvie Neeman et Albertine. La joie de lire, 2015.

Depuis qu’ils se sont croisés dans un port, Tina et Antonio s’aiment par de-là les flots.

Malgré la distance, malgré l’éloignement, un amour qui se savoure :  un amour aussi grand que les océans !

Retrouvez son avis.

*********************

Pour Pépita – Méli-Mélo de livres

Jakob Wegelius - Sally Jones.

Sally Jones de Jakob Wégélius. Thierry Magnier, 2016

Existe aussi en version numérique

Un roman pavé mais ne vous fiez pas à son poids !

Un grand roman d’aventures et enquête policière comme vous n’en n’avez jamais lu, écrit à la première personne par une gorille, oui, oui, vous avez bien lu !

Ma lecture de l’été et de loin, tant le dépaysement et l’humanité sont au rendez-vous.

De plus, je viens de découvrir (Merci le Cabas de Za !) que le 5 octobre, sort le préquel du roman, de quoi poursuivre cet automne avec délice !

Retrouvez son avis.

*********************

Philippe Brasseur - Eurêk'art ! - Le livre-jeu du regard.

Pour Colette – La collectionneuse de papillons

Eurêk’art, le livre-jeu du regard de Philippe Brasseur. Palette, 2016

Les visites de musée à Florence, Marseille, Vicq-sur-Breuilh ou Grasse  se sont transformées en chasse aux trésors grâce à l’intelligent, l’ingénieux, l’incomparable Eurêk’art, le livre-jeu du regard imaginé par Philippe Brasseur et publié par les formidabl’art éditions Palette…

Son petit avis c’est par !

*********************

la vie d'aventurier bossardPour Chlopitille – La bibliothéque de Chlop

La vie d’aventurier de Jean Bossard.  Pastel, 2016

Aujourd’hui Karl et Lütti font du baby-siting. Mais après une rencontre avec une chevrette (petite certes, mais cornue)  la promenade dérape et devient totalement loufoque.

Son avis est par .

*********************

Pour Bouma – Un Petit Bout de Bib(liothèque)

Neska du Clan du Lierre T.1 de Louise Joor. Delcourt, 2016

Une bande-dessinée pleine de verdure qui nous entraîne avec le peuple escargot à la recherche d’un moyen de survie. Une belle fable où la nature n’a pas dit son dernier mot (d’autant que le tome 2 est en cours de réalisation).

Une belle découverte à proposer dès 10 ans.

Son avis est par .

*********************

nos-grandes-vacances-sous-une-petite-tentePour Céline – Tiroir à histoires

Nos grandes vacances (sous une petite tente) de Philippe Waechter. Milan Jeunesse, 2016.

Pour prolonger un peu les vacances, on se replonge dans ce bel album malin et rigolo qui nous emmène au bord de la mer goûter aux joies du camping ! On adore le ton malicieux et les illustrations. Pour peu, on aurait envie de le bouquiner enroulé dans son sac de couchage à la lumière de la lampe torche.

L’avis ici.

*********************

Pour Solectrice – Lectures Lutines

Mentine T.1 de Jo Witek. Flammarion, 2015

Dans le coffre de la voiture, on avait emporté beaucoup de livres pour occuper les heures les plus chaudes de nos journées ensoleillées. Et comme on est partis après le Summer Book Camp (gâtée par le swap et le troc de livres), on avait vraiment chargé les valises. Le plus dur, à notre retour, a été d’en choisir un pour cette sélection. Le titre que l’on a retenu, avalé d’un trait, comme une boisson rafraichissante au cœur de l’été :

IMG_4438

c’est Mentine de Jo Witek (mon petit doigt me dit qu’il sera bientôt question de cet auteur par ici…), chez Flammarion.

Ne vous fiez pas à la couverture, la jeune narratrice est bien plus subtile. Un personnage sincère et attachant que l’on retrouve avec plaisir dans les tomes suivants.

En plus, on a passé un petit moment de nos vacances sur les lieux de l’histoire, alors c’était vraiment le moment idéal pour le découvrir.

La chronique d’Adèle est à découvrir par ici.

*********************

Pour Céline – Qu’importe le flacon, pourvu qu’on ait LIVREsse

Le jardin des ours de Fanny Ducassé. Thierry Magnier, 2015

Un été émotionnellement chargé, une lecture-mercurochrome offerte par l’une des copinautes de notre grand arbre et un coup de cœur assuré : Le jardin des ours de Fanny Ducassé chez Thierry Magnier.

Un album tendre à conseiller aux petits et grands pour franchir tout en douceur ce cap difficile qu’est la perte d’un être cher…

Son avis est par .

*********************

Pour Sophie – La littérature jeunesse de Judith et Sophie

La piscine de JuHyeon Lee. Kaléidoscope, 2016

Quoi de mieux comme lecture d’été qu’un bel album qui nous plonge au cœur d’une piscine, porte grande ouverte sur l’imaginaire. Ici, peu importe la foule, les deux personnages l’on suit sous l’eau vont découvrir un monde enchanté que les personnes en surface ne soupçonne même pas.

Et tout ça sans un seul mot !

Son avis ici.

*********************

Petit délire d’écriture collectif autour de nos lectures d’été…

La consigne est d’intégrer les titres lus au service d’une histoire…

Sally Jones a sauvé le bateau rouge d’Oscar. Le récif ! lui dit-elle. Pff ! Tu ne sais rien de l’amour ! lui répondit-il… « Quoi ! Moi ? Ne rien savoir de l’amour ? Figure toi que je connais parfaitement la pyramide des besoins humains et je sais combien l’amour y a une place importante. Une histoire d’amour c’est comme l’histoire d’un garçon qui courait après son chien qui courait après sa balle, elle ne peut exister en dehors d’une quête… Ça va pas la tête ! Tu divagues… répondit Sally à Oscar. Tu sais bien que nous, les fragiles, on fait ce qu’on peut pour avancer. On a la vitesse sur la peau… Nous sommes la Génération K ! Mauvais joueurs ! Je suis hors de moi et ma parfaite journée alors ! Tant pis pour vous ! Je vais aller chercher le BGG, Fantoccio et les Penderwick… Il n’est pas né celui qui va m’emmener sur ses chemins toxiques. Oh ça va bien hein ! J’ai déjà des Voisins zinzins ! Si ça continue je vais écrire les chroniques d’Hurluberland ! Ah, les beaux étés ! Quand Vango et Mentine nous accompagnaient avec un peu d’amour et beaucoup de chocolat au pays du Bon Gros Géant. C’est quand ils se terminent qu’on songe à la douceur. Ce ne sont pas Lucile Finemouche & Le Balafré qui vont me contredire. Dans toute enquête, il faut de fameuses intuitions pour éviter le chaos. Et surtout ne pas se laisser distraire par l’anniversaire , celui de Machin ou celui de Monsieur Guillaume… Mais plutôt se laisser porter au gré du vent comme Le petit arbre Plume. Bien loin de chez soi

************************

Et vous ?  Quelles sont les lectures qui ont enchanté votre été ?