Coups de Coeur de décembre 2017

Clôturer une année en beauté avant de démarrer les piles de livres qui se sont amoncelées , voici les derniers coups de cœur de l’année passée !

———————————————–

Pour Alice , sans nul doute, c’est le destin extraordinaire de 3 jeunes filles dans une Europe en pleine construction qui a retenu toute son attention. Un roman remarquable et indispensable !

Trois filles en colère, Isabelle Pandazopoulos. Gallimard, 2017

Retrouvez son avis complet

———————————————–

Chez Céline du Tiroir, c’est la l’œuvre posthume et inachevée du grand Jirô Taniguchi qui a illuminé les lectures de décembre. Des illustrations d’une beauté extraordinaire, une ode puissante à la nature… et à un certain grand arbre !

La Forêt Millénaire, Jirô Taniguchi. Rue de Sèvres, 2017

La chronique ici

—————————————

Aurélie s’est mise dans sa bulle pendant 48H et a dévoré un roman ado à huis clos sur les liens familiaux qui nous tient en haleine.

L’aube sera grandiose, Anne-Laure Bondoux. Gallimard, 2017

Retrouvez sa chronique ici.

—————————————

Sophie quant à elle a aimé la petite touche scientifique de cet album sur le cycle de la vie, raconté avec humour en plus !

D’une petite mouche bleue, Mathias Friman. Les fourmis rouge, 2017

Son avis ici.

—————————————

Chloé s’est laissée séduire par les petits Marsus, revisités avec talent par Benjamin Chaud, avec un humour que ne renierait pas Franquin.

L’école des Petits Marsus, Benjamin Chaud, Little Urban

Retrouvez la chronique complète ici.

—————————————

Pépita a succombé au charme fou et au rythme absolument jubilatoire du 1er roman des bébés qui ne vont pas se priver d’apprécier.

Caché !, Corinne Dreyfuss, Thierry Magnier

La chronique ici.

 

Une bien belle façon de finir l’année !

Coups de coeur de Novembre 2017

Quoi de neuf en novembre au pied de notre grand arbre  ? Le froid n’est pas tout à fait arrivé mais l’automne s’est bien installé. On a toutes eu de quoi s’occuper et surtout on a commencé à réfléchir à Noël qui arrivait. Surveillez bien décembre sur notre blog ! Comme chaque année, nous nous sommes données virtuellement rendez-vous avec notre « swap de noël« , autant de colis et de surprises qui traverseront la France  pour étirer le fil qui nous unit.

En ce mois de novembre, nous avons aussi toutes eu la joie de voir notre arbre s’agrandir d’une jolie jeune pousse. Nous souhaitons la bienvenue à la petite Arwen et nous lui dédicaçons ces jolies lectures coups de cœur !

***************************

Une plongée délicieuse dans les bras de Morphée et l’assurance de doux rêves… pour Alice.

Des mots pour la nuit d’Annie Agopian et Albertine. La joie de Lire, 2017.

                                                      ***************************

Une promenade silencieuse sur un lac gelé pour Littérature enfantine

Lignes, De Suzy Lee, éditions les grandes personnes

***************************

Un voyage initiatique tourbillonnant et passionnant pour MéLI-MéLO de livres

Miss Pook et les enfants de la lune de Bertrand Santini, Grasset jeunesse

 

***************************

Le double coup de cœur du Tiroir à histoires : Non pas un manuel de savoir-vivre mais deux, pour que les règles de bienséance n’aient plus aucun secret pour vous ! Malice, fantaisie, imagination débordante… et génie éternel de Maurice Sendak.

Qu’est ce qu’on dit ? Sesyle Joslin et Maurice Sendak. Editions MeMo

Qu’est ce qu’on fait ? Sesyle Joslin et Maurice Sendak. Editions MeMo

 

***************************

Un album de circonstance pour Sophie qui accueille la petite Arwen avec ce beau livre sur la maternité.

Dans le ventre de la Terre de Cécile Roumiguière et Fanny Ducassé au Seuil jeunesse

***************************

Un album émouvant pour Aurélie pour montrer à Arwen que la littérature jeunesse permet d’évoquer tous les sujets même les plus douloureux.

Le livre d’Hannah d’Yves Pinguilly et Marc Majewski chez Le buveur d’encre.

***************************

Coups de cœur d’octobre 2017

Ce mois-ci, nous avons eu une heure de plus pour lire, youpi, et plein de coups de cœur pour fêter ça.

 

Chez Littérature enfantine, c’est un très joli pop-up qui a fait mouche, pour la grande qualité de ses découpes et l’histoire poétique :

 La noisette, Anne-Florence Lemasson, Dominique Ehrhard, Les grandes personnes

 

 

Chez MéLi-MéLo de livres, beaucoup de bons romans lus le mois dernier, moins d’albums mais celui qui reste est une magnifique histoire d’empathie :

 Jusqu’ici, tout va bien de Gary D. Schmidt, Ecole des Loisirs, Médium+.

 

Du côté de l’atelier de cœurs, la découverte d’une petite série BD rafraîchissante pour se détendre durant ce mois bien rempli.

L’Étrange boutique de Miss Potimary dIngrid Chabbert et Séverine Lefèbvre, Jungle éditions.

.

Dans le Tiroir à histoires, c’est avec beaucoup de joie que les papooses ont retrouvé Sophie et ses courges, dans cette épreuve délicate et intense qu’est la rentrée. Un très bel album, plein de fantaisie et de justesse.

Les courges de Sophie vont à l’école, de Pat Zietlow Miller et Anne Wilsdorf,  Kaléidoscope.

.

Au pays d’Alice, peu de lectures en octobre et déjà l’appel de l’hiver qui arrive et de la montagne enneigée avec ce beau premier album :

L’ascension de Saussure de Pierre Zenzius. Editions du Rouergue

Dans le Petit Bout de Bib(liothèque) de Bouma, c’est une adaptation en bd du roman de Julia Billet qui a retenu l’attention. Une belle épopée à fuir les Nazis dans une France qui sait malgré tout garder son humanité.

La Guerre des Catherine de Julia Billet et Claire Fauvel. Rue de Sèvres. 2017

 

Un nouvel album a trouvé sa place dans la collection de papillons de Colette :

Le jour de l’âge de raison de Didier Lévy, illustré par Thomas Baas

publié chez Sarbacane.

Chez Sophie, on s’est plongé dans cette belle aventure post-apocalyptique contée par un auteur de talent !

Sirius de Stéphane Servant publié au Rouergue.

 

Et vous, quelle lecture aurez vous retenu ce mois-ci ?

Coups de cœur de rentrée

La rentrée ne nous a pas empêchées de lire, bien au contraire !

Une façon de s’évader de ses contraintes.

Voici ce que nous avons aimé le mois dernier.

*******************

Aurélie d’Atelier de cœurs a été touchée par Papa Barque, une poésie sur la famille monoparentale.

Papa Barque de Magali Turquin et Yan Thomas- Editions du Jasmin

*******************

Alice a prolongé un peu l’ambiance des vacances en semant quelques

Graines de sable

Graines de sable de Sibylle Delacroix. Editions Bayard

*******************

Chloé, de Littérature enfantine, a aimé chanter Frère Jacques avec les enfants

Frère Jacques, Christophe Alline, Didier jeunesse

Pépita aurait bien eu un coup de cœur par jour ce mois-ci mais je choisis un roman intimiste sur la transmission, une histoire comme des inconnus autour de nous auraient bien pu vivre en se disant « L’aube sera grandiose ».

L’aube sera grandiose, Anne-Laure Bondoux, Gallimard jeunesse

*******************

Bouma retiendra un album plus ancien, qui prouve l’importance s’être soi, le besoin d’identité et de différence, avec sagesse et concision.

La Lumière allumée

La lumière allumée de R. Marnier et A. Maurel Frimousse, 2015

*******************

Sophie est tombée sous le charme de ce bel album sur l’absence d’un papa.

« Quand papa n’est pas là » de Joris Chamblain et Lucile Thibaudier chez La Palissade

*******************

Maintenant que la rentée est passée, peut-être aurez vous, comme nous, le besoin de plonger dans une lecture vivifiante.

Espérons que vous saurez trouver le temps pour cet espace crucial.

Nos coups de coeur de l’été 2017

Deux mois d’été…

Deux mois pour profiter …

Deux mois de lecture …

Deux fois plus de coups de cœur pour commencer la rentrée !

Pépita a lu plein de romans, son péché mignon, en vacances, plus de temps pour s’adonner à ce plaisir de lecture sans limites ! En voici deux que je vous recommande :

Calpurnia et Travis de Jacqueline Kelly.-Ecole des loisirs, collection Médium

Un deuxième tome où j’ai retrouvé Calpurnia, jeune fille en recherche d’émancipation dans une fratrie masculine et à la charnière du nouveau siècle où les sciences font un bond en avant. Une relation toute particulière avec son grand-père aussi qui fait tout le charme de cette lecture. J’espère un troisième tome bientôt !

Mon avis par ici.

Je suis ton soleil de Marie Pavlenko.-Flammarion jeunesse

Immense coup de cœur pour ce roman qui a ce quelque chose d’indéfinissable entre l’humour et la profondeur et qui nous dit qu’on est toujours le soleil de quelqu’un. Sans aucun jeu de mots de ma part, un roman lumineux sur la vie, quand on passe de l’adolescence à l’âge adulte, ce moment charnière de basculement qu’on ressent toujours avec une certaine envie d’avancer et de nostalgie mêlés. Le bouche-à-oreille a tellement bien fonctionné sous l’arbre que nous sommes plusieurs à avoir succombé à ces pages (une lecture commune en préparation du coup, à suivre !).

Mon avis par là.

Aurélie a aimé un livre numérique et une nouveauté !

Je recherchais d’autres titres de la Chouette du cinéma pour une lecture en voiture pour mon fils. Je suis tombée en extase sur leur adaptation de La Soupe au caillou aux rythmes africains. Une version papier avec une version ebook interactive offerte.

La Soupe au caillou de Clémentine Robach-La chouette du cinéma

Allez on profite toujours d’un moment de calme sans enfants pour aller en librairie voir les nouveautés jeunesse. J’ai beaucoup aimé le dernier livre illustré par Marjolaine Leray avec Charlotte Erlhi :Comme tout le monde. Un livre qui traite de la différence.

Comme tout le monde de Charlotte Erlhi et Marjolaine Leray-Talents hauts

Des extraits ici et son article.

Sophie a apprécié de frissonner avec deux romans pendant l’été.

Sarah Cohen-Scali - Phobie.

Phobie de Sarah Cohen-Scali chez Gulf stream

Anna est terrifié par le croque-mitaine depuis la disparition de son père. Quand elle disparaît et se retrouve enfermer dans une cave elle est persuadée qu’il l’a enlevée comme il le lui promet en cauchemar depuis des années…
Entre conte, horreur, thriller, enquête, anticipation et bien d’autres genres, ce roman nous tient en haleine et ne cesse de nous surprendre.

Stéphane Servant - Sirius.

Sirius de Stéphane Servant au Rouergue

C’est un autre style de frisson que l’on retrouve dans cette épopée post-apocalyptique. On y suis une jeune fille, Avril, et un petit garçon, Kid qui devront affronter le dur monde dans lequel ils vivent depuis que la guerre a fait rage et qu’un virus a rendu tous les êtres vivants stériles.

Alice a bien aimé se laisser surprendre par ces deux belles découvertes.

Y’a pas de héros dans ma famille de Jo Witek. Actes Sud, 2017.

Un travail commun amène Maurice et Hyppolite a travailler ensemble. Et là, c’est le coc des cultures ! Maurice aussi aimerait bien avoir une famille parfaite avec un mur de héros dont tout le monde pourrait être fier  !

Voilà une chronique familiale plutôt drôle et touchante entre stéréotypes sociaux et réalité de l’enfance …

Mon avis par ici

Metal Melodie de Mayvonne Rippert. Milan, 2015

Une adolescente rebelle  » abandonnée » par sa mère, comme pour mieux apprendre à ouvrir ses ailes et à prendre son propre envol.

Un livre d’amour, véritable voyage initiatique, bercé de belles melodies…

Mon avis par

Bouma s’est laissée embarquer par des aventures humaines hors norme portées par des héroïnes pas comme les autres…

Ce premier roman d’Aurélie Rodriguez vous fera découvrir le parcours d’une bande de pirates pas comme les autres et parcourir le monde à la recherche d’une carte au trésor. Dépaysement garanti !

Mon avis par ici.

Comme Pépita, ce roman a su me toucher au cœur par la finesse de son écriture et son attachement à décrire avec réalité et émotion la vie d’une adolescente dont le quotidien s’effondre malgré elle.

Mon avis par ici.

Chloé a aimé un album pour les plus petits et un abécédaire.

ABCD, apprécié pour la très grande beauté des images qui accompagnent chacune des lettres de l’alphabet.

Mon avis ici.

Les petits amis de la nuit, qui accompagne en douceur les bambins vers le sommeil.

Mon avis ici.

Et vous, quels livres auront su retenir votre attention durant cet été ? N’hésitez pas à nous faire partager vos coups de cœur en commentaire.

Des méga-TOPS tout l’été

Tout au long de l’été, nous avons souhaité vous faire partager chacune notre TOP 5 en littérature jeunesse. 

Exercice difficile ? Oui, à première vue, mais finalement chacune a pu extraire de ses nombreuses lectures celles qui lui tiennent toujours et encore à cœur.

Ce fut aussi entre nous un singulier partage de découvertes, de ressentis, d’émotions que de découvrir tout au long de cet été et ce chaque lundi, les merveilles de chacune.

Comme en vacances, on déconnecte (et on vous le souhaite !), cet article récapitule tous ces TOPS 5 afin de vous permettre de ne pas en perdre une miette et de repartir en cette rentrée avec des belles idées de lecture.

Et comme on aime partager sous le grand arbre, vous êtes invités en retour à nous faire part de votre TOP 5 personnel : essayez ! Vous verrez… et n’hésitez pas à nous le soumettre en commentaires !

 

TOP5TOP5TOP5TOP5TOP5TOP5TOP5TOP5TOP5TOP5TOP5TOP5TOP5TOP5TOP5

 

Le top 5 de La collectionneuse de papillons c’est par ici .

Vous y retrouverez l’histoire d’une étrange passerine, de princesses saugrenues, d’un ogrelet qui voulait se défaire de son ogrité, du cœur vorace des ados et d’une jeune femme qui rêvait et faisait un monde plus juste…

.

 Le Top 5 d’Alice est par

Vous y trouverez des histoires d’enfance, de naissance, de danse, de jeunesse volées, d’intensité, d’illusions et de réalité

 

.

Le Top 5 de Pépita est par ici

Vous y trouvez des histoires d’imaginaire, de partage, d’humour, de secret, de liberté…

.

Le Top 5 de Sophie est par ici

Vous y trouvez de la science-fiction, de l’amour, des livres et de l’humour !

Lois Lowry - Le passeur.

Rainbow Rowell - Eleanor and Park.

Emily Gravett - Les loups.

Roald Dahl - Matilda.

 

.

Le TOP 5 de Bouma est par ici

               

 

 Le Top 5 des Lutines est par

Vous y trouverez des récits pour tous les âges, de différents genres et beaucoup de tendresse.

 

         

 

Le TOP 5 d’Atelier de cœurs est par ici

Vous trouverez des histoires émouvantes, rythmées et même un peu cruelles.

Le top 5 de Littérature enfantine est par ici

Vous y trouverez des albums qui font frissonner, de plaisir ou de peur, des histoires qui font penser, qui font grandir.

Le top 5 de Carole est

2 albums, 3 romans : des moments inoubliables ! 

 

Le top 5 de Carole

Bien, bien, bien… C’est donc à mon tour de vous proposer mon top 5. Quelle idée nous avons eue ! Il y a quelques semaines, j’ai vu ça et ça m’a volé un éclat de rire monumental !

Non parce que choisir 5 livres jeunesse, c’est quand même ce qui se rapproche le plus de l’ENFER ! Parce que choisir, c’est nécessairement renoncer. J’ai suivi avec attention les tops 5 de mes copinautes tout l’été, en faisant des « Wahou « , des « Bien sûr « , des « Olala comment vais-je faire ? ». Grosse pression.
Et puis, je me suis demandé ce qui fait que je vais choisir celui-ci et pas un autre, quels sont mes critères, pourquoi. Parce que des coups de coeur, j’en ai beaucoup, des livres que je conseille et/ou que j’offre aussi, des titres qui me viennent spontanément, des histoires dont je me souviens longtemps, des auteurs chouchous, des collections. Alors après un été de réflexion, j’ai trouvé : je vous parle de ces livres dont la lecture marque un avant et un après. De ceux que je relis à l’infini et qui me procurent les mêmes émotions, de ceux qui ont changé un peu ma vie, de ceux qui m’ont enrichie profondément.

Vous êtes prêts ? C’est parti !

L’Histoire de Julie qui avait une ombre de garçon de Christian Bruel, illustré par Anne Bozellec, rééedition Thierry Magnier, 2014.

J’ai la chance d’avoir la version de 1976 des Editions Le sourire qui mord. Précieux cadeau de ma grand-mère. L’Histoire de Julie est une démonstration magnifique et poétique des ravages de l’assignation de genre imposée aux enfants dès la naissance, une illustration de la souffrance provoquée par l’obligation de rentrer dans l’une des deux seules cases que nous propose la société patriarcale régie par des normes hétérosexuelles. Mais c’est aussi une lumineuse fenêtre ouverte sur la possibilité de se libérer de ces carcans, et tout commence par l’éducation ! Plus que jamais d’actualité. Un de mes premiers livres rien qu’à moi.

Métal Mélodie de Maryvonne Rippert, Editions Milan Macadam, 2010.

C’est bien simple, sans ce roman, vous ne seriez pas en train de me lire. Sans ce roman, je n’aurai pas créé mon blog. Je suis tombée dessus par hasard, dans une médiathèque, un vendredi, attirée par la couverture et le titre. Je l’ai lu deux fois dans le weekend en me disant  » c’est ça un roman ado ? Mais qu’est-ce que je peux faire pour qu’un maximum de gens le lise ? » Et voilà comment 3 étoiles est né quelques temps après. Il m’a emmenée jusqu’à Grenade, en compagnie de Luce et Esteban, et je me souviens encore de l’émotion de ma rencontre avec Maryvonne à Montreuil en 2012.

Ma Tempête de Neige de Thomas Scotto, Editions Actes Sud Junior, 2014.

C’est avec ce titre que j’ai découvert la poésie de Thomas Scotto et la collection D’une Seule Voix. Double chance ! Je l’ai lu, relu, à voix haute, dans ma tête. Bouleversant, beau, pudique, sincère. Assister à la naissance d’un amour si puissant, ça émeut, ça fait déborder le coeur et les yeux. Depuis, je suis fan de cette collection, et j’attends toujours avec impatience les nouveautés de Thomas, poète des mots et des dédicaces !

Abris d’Emmanuelle Houdart, Editions les Fourmis rouges, 2014.

Grand format, chaque double page invite le lecteur, en quelques mots poétiques qui disent l’essentiel et une illustration magnifique, foisonnante et soignée, à se réfugier, se construire, grandir et se retrouver. Des abris intimes où tous les âges de la vie sont suspendus : sérénité et douceur, voilà ce que l’univers d’Emmanuelle me procure. C’est mon illustratrice chouchou. La seule dont je possède désormais deux repros, cadeaux de gens que j’aime très fort. Cet album, c’est un refuge, une bulle, un cocon dont j’ai besoin.

La Langue des Bêtes de Stéphane Servant, Editions du Rouergue, 2015.

Depuis le Coeur des Louves en 2013, lire un roman de Stéphane est devenu un rituel particulier pour moi. D’abord l’attente fébrile et délicieuse, puis la joie et l’excitation de la parution, et la lenteur exquise et la régalade de la lecture. Au moment où j’écris ce top 5, je suis plongée dans Sirius, son nouveau roman Epik paru il y a quelques jours, et je prends tout mon temps. Je l’assume : cet auteur contredit nécessairement mon libre-arbitre, comme les olives et Radiohead. La Langue des bêtes pour moi, c’est un de mes plus beaux moments de lectrice : une évidence, un rendez-vous, une émotion rare. Certaine qu’on en parlera encore longtemps. De la Grande Littérature.