Billet d’été : cinq albums échos aux petits plaisirs de l’été

Quand j’ai choisi ces albums, il était encore tôt. Je n’avais pas plongé avec délice dans ces chaudes journées d’été. Je n’avais pas savouré l’oubli du temps, la caresse du soleil, la tiédeur des pages tournées dans la chaise longue. J’avais seulement imaginé un petit groupe d’enfants, assis sur un carré de tissu à l’ombre du grand charme et une voix dans la douceur de l’après-midi qui lirait ces quelques livres empilés. Aaaah, quel bonheur d’écouter lire, dans l’odeur d’herbe fraîche, au milieu des chants d’oiseaux, seulement distraits par un vol de papillons !

 

***

C’est parti pour ces plaisirs de l’été que j’ai voulu associer à une petite pile d’albums :

Le premier nous emmène dans le potager. Fleurs de courgettes, haricots naissants, cosses de petits pois. Tant d’invitations à tendre la main pour attraper ces fruits de l’été et les déguster.

Au jardinier, au fond du potager, j’ai demandé : « Savez-vous qui a cueilli mes fleurs de secrets ? »

Partons les chercher dans « Le Jardin des Secrets » de Marie-Hélène Lafond et Lucie Vandevelde. Minots Editions.

 

 

***

Pour le suivant, en quittant le jardin, on s’égare un peu dans la forêt, on lève la tête vers les feuillages vert tendre. A la sortie du bois, un champ de blé tout doré de soleil puis des rangs de maïs qui nous invitent à suivre ces couloirs de verdure jusqu’à se perdre… dans les méandres du labyrinthe avec Thésée.

 

La nuit était venue. Thésée réfléchissait dans les jardins du palais. L’air était doux, parfumé de jasmin, d’olivier et de cyprès.

« Je vais mourir sans gloire, songeait Thésée. J’aurai beau tuer le Minotaure, personne ne saura que je suis un héros, si je ne sors pas de ce labyrinthe… »

– Délivre-nous de ce monstre et, moi, je te révélerai comment retrouver ton chemin !

Thésée sursauta. La fille de Minos, Ariane, s’était échappée du palais et l’avait rejoint en secret.

Cette légende et d’autres mythes, mille fois entendus, viennent encore charmer nos oreilles friandes de toutes ces histoires, dans un grand album aux illustrations épurées, aux atours de fresques ou de poteries antiques :

« Héros de la mythologie grecque » de Martine Laffon et Martin Jarrie. Les Fourmis Rouges.

 

***

Il est temps de s’évader davantage. L’été, c’est aussi le moment du voir du pays… Parmi les plaisirs saisonniers, je voulais ajouter celui de boucler sa valise en pensant à l’exploration qui nous attend.

 

Bonnes vacances !

 

Voyageons d’abord en Inde, de Badlapur à Chennai, sur les pas de Smita et Lalita, à la conquête d’une liberté rêvée. Avec la fillette on découvre la vie dans la cahute, les rues encombrées, l’école et un temple hindou.

« La Tresse ou le voyage de Lalita » de Laëtitia Colombani et Clémence Pollet. Grasset Jeunesse.

Des familles entières s’y pressent, vêtues de leurs plus beaux habits. Les hommes portent des dhotis, les femmes des saris mauves, rouges, vertes, jaunes, bleus, dorés. Lalita est surprise par ce tourbillon de couleurs qui lui donne le tournis.

 

Avec « Mon Cousin Hugo » de Coco des Amériques et Elza Lacotte, aux éditions du Ver à Soie, on part aussitôt de l’autre côté du globe. On s’approche du pôle, on change de saison. On rêve à d’autres horizons.

Ah, comme elle serait belle, la vie au Chili ! Surtout qu’il y a bien d’autres choses au Chili qui ne se passent pas exactement comme ici.

 

Avec « Les aventures improbables de Peter et Hermann ou le tour du monde en 25 escales », de Delphine Jacquot, aux éditions des Fourmis Rouges, on part en voyage et on ne s’arrête plus. A chaque page, un décor prometteur, une découverte qui invite à en faire beaucoup d’autres.

 

 

***

Et pour découvrir justement de nombreux autres titres tout au long de l’été, retrouvez chaque semaine la sélection des arbronautes.

Les lauréats du Prix !

En ce jour des 7 ans de ce blog collectif,

voici donc les lauréats du Prix ALODGA (5ème édition )

avec les 5 catégories en lice :

http://alombredugrandarbre.com/wp-content/uploads/2015/06/Logoprix-300x300.jpgCatégories Brindilles (albums petite enfance)

Le Nid de Stéphane Servant et Laëtitia Le Saux Didier jeunesse

 Petites feuilles (Albums pour plus grands)

Les riches heures de Jacominus Gainsborough de Rebecca Dautremer Sarbacane

Catégories Grandes feuilles (romans jusqu’à 11 ans )

Jefferson de Jean-Claude Mourlevat Gallimard jeunesse

Belles branches (romans à partir de 12 ans)

La fille d’Avril d’Annelise Heurtier Casterman

Catégorie Branches dessinées (pour les BD)

Chaque jour Dracula de Loïc Clément et Clément Lefèvre Delcourt

Vous avez été plus de 300 à voter et nous vous en remercions.

Un grand bravo aux lauréats et rendez-vous l’année prochaine ?

Prix A l’Ombre du Grand Arbre 2019 : Brindilles et Petites feuilles

Nouvelles catégories à être proposées pour le Prix A l’Ombre du Grand Arbre 2019 : Brindilles pour petite enfance et Petites feuilles pour les Albums.

Trois pour chaque catégorie ont été sélectionnés en interne au blog et sont portés à votre vote. Et vous allez voir, que du beau !

Vous avez jusqu’au dimanche 5 mai pour voter ! Les résultats seront diffusés le jour des 7 ans du blog, le 9 mai.

 

Prix ALODGA 2019, catégorie Brindilles

Quel est votre album Petite enfance préféré ?

View Results

Loading ... Loading ...

Prix ALODGA 2019, catégorie Petites feuilles

Quel est votre album préféré ?

View Results

Loading ... Loading ...

Alors, à vos votes ! Nous comptons sur vous !

Tomi Ungerer s’en est allé….

Résultat de recherche d'images pour "tomi ungerer"

Beaucoup d’émotions, hier 9 février 2019, à l’annonce du décès de ce grand auteur et illustrateur de littérature jeunesse : Tomi Ungerer, 87 ans, s’en est allé…

La presse nationale et internationale, les réseaux sociaux ont unanimement reconnu l’oeuvre féconde de ce grand homme qui ne se prenait pas au sérieux mais prenait les enfants au sérieux.

Image associée

Il laisse pas moins de 140 livres et 40000 dessins dont les plus connus : Les trois brigands, Le géant de Zéralda et Jean de la Lune. Et bien d’autres encore.

Mais il faut surtout saluer la personnalité de l’homme : grand esprit de liberté, grande humilité et humour décoiffant, qui va tant manquer.

Comme je suis un éternel enfant, si je sors un livre jeunesse, c’est pour l’enfant en moi, je ne pense pas aux autres enfants. Mais si ça amène de la joie aux enfants, si ça peut les aider dans le démarrage de leur vie, c’est une belle consolation.

(Extrait de la revue Grand, Ecole des loisirs, janvier 2019)

Un bien grand monsieur !

Son portrait ICI.

 

Sur nos blogs :

-Les trois brigands chez L’Atelier de cœurs, La littérature de jeunesse de Judith et Sophie et Un petit bout de bib(bliothèque)

Crictor et Flix chez La littérature de jeunesse de Judith et Sophie

Jean de la lune chez Méli-Mélo de livres

L’image contient peut-être : table et intérieur

Jeu “Les trois brigands” Ecole des loisirs

Forêts fabuleuses

Se laisser aller à la rêverie à l’ombre du feuillage, effleurer le tronc d’un arbre, prendre un grand bol d’air, pister les traces d’un animal, frémir en entendant une branche craquer… Suivez-nous dans les bois, avec cette sélection de romans et d’albums qui prennent pour décor des forêts féériques offrant de merveilleux terrains de jeux et d’exploration !

 

  • Lotte, fille pirate (Sandrine Bonini et Audrey Spiry, Sarbacane)

La forêt dans laquelle joue Lotte est une luxuriante savane africaine qui n’a aucun secret pour elle. Qui ne rêverait pas de pouvoir, comme Lotte, s’évader dans une jungle aussi généreuse ? Cet album est une véritable explosion de couleurs, un hymne à la nature la plus sauvage qui donne envie de s’enfoncer très loin dans la forêt, de s’y construire une cabane où admirer les trésors que renferment les bois et qu’il suffit de ramasser…

L’avis d’Isabelle (sur L’île aux trésors) et celui de Chloé (Littérature enfantine)

.

  • Ronya, fille de brigands (d’Astrid Lindgren, Livre de Poche)

La forêt de Mattis est un bois moyenâgeux grouillant d’animaux sauvages et de créatures fantastiques. Mais c’est aussi un terrain de jeux extraordinaire pour Ronya et Rik : échapper aux trolls et aux sylves griffues, conquérir une grotte, pêcher, apprivoiser des chevaux sauvages… Les deux enfants explorent sans crainte cette forêt magique qui voit naître et grandir une belle amitié. Et qui pourrait bien offrir un refuge lorsque cette amitié est menacée par l’affrontement de leurs bandes de brigands respectives, rivales depuis toujours… Un célèbre roman de la grande Astrid Lindgren !

L’avis d’Isabelle (sur L’île aux trésors).

  • Dans la forêt, il y a(Annette Tamarkin, Les grandes personnes)

Il n’y  pas de raison que les tout-petits ne puissent pas explorer le mystère de la forêt : Je préfère cette ancienne édition à la nouvelle, c’est un album pour les petits que j’aime leur lire pour l’espace qu’il laisse et le bien belle balade qu’il procure à la recherche des secrets de la forêt.

L’avis de Pépita sur Méli-Mélo de livres

.

  • Mon arbre (Ilya Green, Didier jeunesse)

Un bébé recherche son chez-soi, il sera accompagné d’un chat à travers la forêt. Un livre plein de poésie.

L’avis d’Aurélie d’Atelier de coeurs , celui de Bouma d’Un Petit Bout de bibliothèque , de de Pépita-MéliMélodelivres et de Chloé (littérature enfantine)

 

  • Le loup en slip (Lupano et Mayana Itoïz, Delcourt)

Que se passe-t-il quand le fantasme de la peur du loup disparaît ? La vie de tous les habitants de la forêt est bouleversée. Un livre humoristique qui fait un clin d’œil à la série BD Les vieux fourneaux.

L’avis d’Aurélie d’Atelier de cœurs et celui de Sophie

.

  • Dans la forêt des drôles de bruits (Agnès Chaumié et Eva Offredo, Didier Jeunesse)

Un mélange de bruitages, de mélodies sonores et de comptines composent cet album malicieux à destination des tout-petits. Une manière délicate et amusante pour faire découvrir cet espace autrement.

L’avis de Bouma d’Un Petit Bout de Bib(liothèque) et celui de Sophie

  • Une Forêt (Marc Cantin, Circonflexe)

Un hymne à l’écologie et à la nature offert par la délicate esthétique de Marc Cantin. Car une forêt est un tout, autant un berceau qu’un abri, et qu’il faut en prendre conscience.

L’avis de Bouma d’Un Petit Bout de bibliothèque

  • Le doudou des bois (Angélique Villeneuve et Amélie Videlo, Sarbacane)

Un bel album aux couleurs de l’automne, alors que Georgette part à la recherche du doudou qu’elle a égaré la veille dans les bois. C’est abondant, plein de candeur, poétique et attendrissant.

L’avis d’Alice, de Pépita-Mélimélodelivres et de Chloé (Littérature enfantine)

 

  • Regarde dans la forêt ( Emiri Hayashi, Nathan)

Le petit renard de cet album invite les tout-petits à le suivre au coeur de la forêt et à rencontrer ses habitants. Jeux et découvertes sont au programme. Un joli tout-carton aux couleurs chatoyantes de l’automne !

L’avis de HashtagCéline et de Pépita-Mélimélodelivres

 

  • Bulle et Bob dans la forêt ( Natalie Tual, Gilles Belouin et Ilya Green, Didier Jeunesse)

“L’été s’en est allé, l’automne est là, l’automne est là” et c’est le moment idéal pour Bulle et Bob d’aller explorer la petite forêt à côté de chez eux. Comme à chaque fois, c’est très réjouissant de voir le monde à travers le regard frais et enjoué de Bulle et Bob.

L’avis de HashtagCéline.

  • Petit somme (Anne Brouillard, Seuil jeunesse)

La maisonnette en bois de grand maman est nichée au cœur de la forêt. Pas l’hostile forêt du loup, non, la forêt en fleur du printemps, celle qui sent bon et où on peut entendre chanter le colibri. D’ailleurs, il y fait si doux que grand maman sort le landau du bébé pour la sieste. Pendant qu’elle prépare la compote de pomme, tous les animaux de la forêt veillent sur le bébé endormi.

L’avis de Chloé (littérature enfantine) et celui de Pépita-Mélimélodelivres

  • Sauvage (Emily Hughes, Autrement jeunesse)

Personne ne sait comment cette fillette est arrivée dans la forêt, mais elle y a toujours été à sa place, avec les animaux qui lui apprennent à jouer, parler, manger. Jusqu’au jour où d’étranges animaux l’ont emporté dans leur voiture… L’avis de Chloé (littérature enfantine) et celui de Sophie