Lecture d’enfant #32 : L’Héritier des Draconis

Juliette, 11 ans, a récemment dévoré L’Héritiers des Draconis de Carina Rozenfeld, publié chez Gulf Stream éditeur. C’est avec beaucoup de plaisir que nous avons fait ce petit jeu de questions/réponses pour vous présenter une série jeunesse entre fantastique et fantasy qui fait pousser des ailes.

Pourquoi as-tu choisi ce livre ?

J’avais envie de lire une aventure fantastique avec des dragons. En faisant une recherche à la médiathèque, j’ai découvert cette série. La quatrième de couverture m’a donné envie de lire le premier volume que j’ai adoré.

Tu aimes les dragons ?

J’ADORE les dragons! Ils sont magnifiques et ont une allure élégante.

Qu’as-tu aimé dans cette histoire ?

J’ai aimé les trois personnages principaux et la belle amitié qui les lie. Mais ce que je préfère c’est la capacité des draconis à se transformer en dragon. C’est un pouvoir vraiment génial et qui demande un vrai apprentissage pour “être” un vrai dragon. Il y a plein d’aventures et de rebondissements qui ne laissent pas le temps de s’ennuyer.

Qu’est-ce qu’un Draconis ?

C’est le nom des habitants de Draconia, le monde parallèle dans lequel se déroule l’histoire.

Je suppose que l’héritier dont il est question dans le titre est le héros de l’histoire. Peux-tu nous le présenter ?

Elliott a onze ans, il a des pouvoirs étranges depuis tout petit ; par exemple rien qu’en regardant une figurine de dragon, il peut se transformer et prendre son apparence.

Est-il ton personnage préféré ?

Non. Je préfère son ami Gédéon qui est trop drôle. Il est fan de karaté et de films de combat. Il compare tout à des films ou des dessins animés, ce qui crée des situations amusantes.

Combien y a-t-il de volumes ? Les as-tu tous lu ?

Il y a 5 tomes et oui, je les ai tous lus. C’est une super série que je conseille à tous ceux qui aiment les créatures légendaires, l’aventure et les pouvoirs magiques. Foncez !

Merci Juliette de nous avoir présenté cette série qui, on l’espère, vous plaira également ! À lire dès 9 ans.

Nos coups de cœur de Mai

Le déconfinement se met en place tout doucement et avec lui l’accès aux médiathèques et librairies devient possible à nouveau.

A l’ombre du grand arbre, nous avons bien entamé nos piles à lire pour partager avec vous nos derniers coups de cœur !

********************

C’est avec un plaisir immense que Linda et ses ladies ont traversé la Sicile en compagnie de Léonce et son peuple d’ursidés dans cette épopée fantastique qui soulève une réflexion sur la place de l’homme dans la nature.

La fameuse invasion de la Sicile par les ours, Dino Buzzati, Folio Junior

Son avis est ICI.

******

Chez Lucie, on a (re)plongé dans l’univers magique d’Harry Potter. Les cinq premiers tomes ont été dévorés les uns après les autres. Ça a été un grand bonheur de faire découvrir ces romans et de les relire dans leurs jolies rééditions. A ce stade, le “chouchou” reste Le prisonnier d’Azkaban.

Son avis ici, et celui de Linda .

******

Pour Alice, c’est un besoin de bonbon sucré, de réconfort et de bienveillance qui s’est fait sentir pendant ce mois de mai particulier. Avec joie, elle s’est replongé dans les 5 tomes de la saga incontournable ” Sauveur & fils” de Marie Aude Murail. Quel régal !

Le Tome 3 reste mon préféré, mais lisez les tous d’urgence, si vous ne les connaissez pas encore !

******

Pour Claudia, le roman Esperluette de Anne Vantal est un grand moment de lecture.

Un récit court et éloquent sur un amour fusionnel entre deux enfants, puis devenus ados. Un texte puissant et très beau à découvrir de la collection D’une seule voix chez Actes Sud junior.

Son avis est ICI.

******

Sur l’île aux trésors, Isabelle et ses garçons ont craqué pour l’adaptation BD de Sacrées Sorcières, par Pénélope Bagieu. Il fallait être culottée pour s’attaquer à ce monument de la littérature jeunesse, quel bonheur de voir le résultat ! L’occasion aussi de relire le roman original de Roald Dahl, lui aussi paru chez Gallimard Jeunesse.

Son avis et celui de Bouma. Et par ici pour en savoir plus sur le roman !

******

Dans son Méli-Mélo de livres, Pépita a vibré, ri, pleuré, pour un SOLEIL GLACE : non, ce n’est pas un nom de glace, mais un roman lumineux sur la différence, sur l’apprivoisement (ça se dit ?), sur les liens familiaux, sur les bêtises, sur….Il y a tant à en dire ! Séverine Vidal signe là un chef d’œuvre d’humanité et c’est édité chez Robert Laffont, collection R. Ne le manquez pas !

Son avis ICI

******

HashtagCéline se réjouit d’avoir rencontré des personnes formidables : les Mortemer. Dans la lignée d’autres chroniques familiales marquantes comme Quatre soeurs de Malika Ferdjoukh, Falalalala d’Emilie Chazerand ou Oh, boy ! de Marie-Aude Murail, Célia Garino nous invite à faire la connaissance des enfants des Feuillantines, des cousins et des cousines, des frères et des soeurs dont les mères respectives brillent par leur absence. De l’émotion et beaucoup d’humour pour ce roman de 500 pages qui se lit pourtant d’une traite.

Les enfants des Feuillantines de Célia Garino , Sarbacane 2020.

Son avis ICI.

******

Ada reprend goût à la lecture, après des semaines de jeûne littéraire, grâce à une pièce de théâtre glissée dans notre joli swap de Noël par Alice . Il s’agit de Prête-moi tes ailes de Dominique Paquet, publié aux éditions Théâtrales jeunesse en 2019. On y suit les discussions profondes et lumineuses du jeune Louis et de son amie Libellule. Louis est en colère, on ricane autour de lui. On ricane de lui. Parce qu’il danse. Alors Louis s’interroge.

” Pourquoi ne faut-il pas mentir ? “

“Qui suis-je moi qui suis différent des autres ?”

“Pourquoi je me sens à la fois fille et garçon ?”

“Pourquoi suis-je Moi ?”

“Pourquoi le monde existe ?”

Prête moi tes ailes de Dominique Paquet, étions théâtrales jeunesse, 2019.