Sélection thématique : L’Histoire avec un grand H

En ce week end de commémoration, petit focus sur les livres pour enfants consacrés à la discipline historique : documentaires, fictions, bandes-dessinées. Tout un panel pour éveiller la curiosité de nos petites têtes blondes car pour savoir où l’on va, il faut savoir d’où l’on vient ! Voici une sélection de nos préférés.

  • Les documentaires

La collection “La grande imagerie” des éditions Fleurus. Bien qu’aux allures un peu vintages, le garçon d’Aurélie en raffole. (Ses coups de coeur : 1ère et 2ème guerre mondiale et Débarquement).

 

**************************************

Les p’tits docs à coller de chez Milan

Un texte court et clair pour introduire toutes les thématiques abordables dès le plus jeune âge.

********************************************

Dans le même genre, Aurélie a découvert la collection Idole des éditions Néapolis, un peu plus détaillé, les enfants peuvent coller et colorier les différents détails du documentaires et s’amuser tout en apprenant.

Son avis d’Aurélie prochainement sur son blog

****************************************

Pour revenir à Milan, la collection mes docs histoire est clair et concise avec un large éventail, Aurélie apprécie aussi le côté tout terrain avec les pages plastifiées.

Son avis

*************************

La collection Quelle histoire chez l’éditeur du même nom et  chez Fleurus pour le magazine s’allie aussi au numérique avec la version ebook, la version à écouter sur la lunii et les vidéos youtube.

L’avis d’Aurélie

*******************************

Une grande expédition à travers l’histoire de la Terre, ça vous dit ? Voilà l’objectif ambitieux de cet album magnifique qui se déploie en accordéon sous nos yeux ébahis. C’est signé Clémence Dupont et paru en 2017 chez les Éditions de l’Agrume !

L’avis d’Isabelle

*******************************

Parce qu’il est à la fois passionnant et d’une beauté à couper le souffle, parlons également de l’album Egyptomania, par Emma Giuliani et Carole Saturno, paru en 2016 aux Éditions des Grandes Personnes !

L’avis d’Isabelle

*******************************

Ensuite il y a plusieurs versions romancées mais non fictives comme la collection “Il était une fois” des éditions Belize et “Les grandes vies” chez Gallimard jeunesse.

 

L’avis d’Aurélie et ici.

***************************

La collection “Histoire d’histoire” de chez Rue du monde est une série de fictions mais qui restent documentaires.

  • Les albums

Les albums d’Eric Battut font beaucoup référence à l’Histoire du monde (esclavage, guerre etc..)

Voici quelques avis d’Aurélie, Pépita

  • Les romans

Parfois, rien de mieux qu’une histoire captivante pour nous faire une page d’histoire ! La liste est longue – on pourrait presque proposer une sélection thématique par période historique, mais voici des romans qui valent le détour !

Pour découvrir la Rome antique, rien de mieux que la série Caïus de Henry Winterfeld, qui n’a pas pris une ride ! Addictifs, très informatifs tout en restant accessibles à des enfants très jeunes, ces romans offrent au passage une initiation au genre policier…

   

L’avis d’Isabelle sur le tome 1 et le tome 2.

***************************

Pour une escapade dans le Moyen-Âge le plus sombre, n’hésitez pas à vous plonger dans L’Estrange Malaventure de Mirella, de Flore Vesco, qui vient d’obtenir le prix Vendredi ! On frissonne, la langue fleurie de Flore Vesco nous réjouit, nous faire rire souvent… mais au passage, on en apprend beaucoup sur cette période !

Notre lecture commune, ainsi que les avis d’Isabelle, de Pepita, de Hashtagcéline et de Bouma.

***************************

Pour plonger en immersion dans des pages plus récentes de notre histoire, les romans de Michael Morpurgo sont une valeur sûre. Ses histoires, toujours très bien racontées, nous font revivre de façon très vivante notamment des épisodes marquants de la première guerre mondiale (Le mystère de Lucy Lost ; Soldat peaceful), le conflit sino-japonais dans les années 1930 (Le Roi de la forêt des brumes), la deuxième guerre mondiale (Dans la gueule du loup), l’après-guerre (Seul sur la mer immense ; Le Royaume de Kensuké) ou même des épisodes plus récents, comme la terreur exercée en Afghanistan par les Talibans (avec L’histoire d’Aman).

  

L’avis de Sophie                                L’avis de Pepita

    

L’avis de Bouma                                  Les avis de Hashtagcéline et de Sophie

L’avis d’Isabelle                                    L’avis de Bouma

L’avis de Pepita

***************************

Les romans de Davide Morosinotto renouvellent brillamment le roman jeunesse historique. Le célèbre catalogue Walker & Dawn paru en 2018 aux éditions de l’École des loisirs, nous faisait vivre un road-trip incroyable à travers tous les États-Unis du début du 20ème siècle. L’éblouissante lumière des deux étoiles rouges, paru cette année (chez les même éditeur), nous emmène cette fois pour une aventure en Russie, pendant la Seconde guerre mondiale. Des objets-livre à couper le souffle : vintage à souhait, truffés d’extraits de dessins, de cartes géographiques, de photographies et de coupures de presse si authentiques qu’on les prendrait presque pour des documents d’archives…

   

L’avis de Pepita et d’Isabelle sur Le célèbre catalogue Walker & Dawn, l’avis d’Isabelle sur L’éblouissante lumière des deux étoiles rouges.

  • Les bandes-dessinées

Chez Casterman, vous pourrez faire découvrir la collection “L’histoire de France en BD“.

Et vous quelles sont vos collections préférées pour parler d’Histoire à vos enfants ?

Mon arbre à secrets

Les gros coups de cœur ne sont pas toujours faciles à trouver mais quand j’en tiens un, je n’ai qu’une envie, c’est de le partager. Quand j’ai ouvert Mon arbre à secrets de Olivier Ka et de Martine Perrin édité par Les grandes personnes, j’ai tout de suite su qu’il allait faire partie de ces livres.

Mon engouement étant partagé par Pépita, on a eu envie de vous le faire découvrir avec notre petite conversation au pied de notre arbre à secrets.

Sophie : J’ai découvert ce livre par Martine Perrin qui m’en a parlé dans le cadre d’une interview que je voulais réaliser sur elle. J’ai donc reçu l’album quelques jours plus tard et là… magnifique ! Pépita, je sais que tu as été en contact avec l’illustratrice et l’auteur, Olivier Ka. Raconte-nous un peu ta découverte de cet album.

Pépita : Mais que oui ! C’est un album que j’avais déjà repéré dans mes acquisitions pour la médiathèque où j’exerce. Martine Perrin, je la suis de près et Olivier Ka aussi. Je me suis dit que les deux ensemble… Et puis, tout ce qui touche aux arbres, ça me touche. Je l’ai acheté aussi pour mes enfants et notre bibliothèque au Salon du livre jeunesse de Montreuil avec la ferme intention de le faire dédicacer par Martine Perrin. Mais bon, rendez-vous manqué… J’ai sauté sur l’occasion début avril puisque l’auteur et l’illustratrice ont été réunis pour la première fois autour de ce livre à L’Escale du livre de Bordeaux. J’en ai su un peu plus sur la genèse de ce livre vraiment singulier et magnifique : le texte était là avant. Olivier Ka l’avait depuis longtemps dans un tiroir. Il a tenté de le faire publier mais sans succès. Et puis la rencontre s’est faite avec les Editions Les Grandes personnes (qui de l’avis des deux, en la personne de Brigitte Morel, a joué un rôle essentiel dans la mise en valeur de ce livre). Puis, Martine Perrin a été si touchée par ce texte que les illustrations et leur mise en page sont venues très rapidement. Comme par magie ! L’histoire de ce texte est très belle. Olivier Ka était intervenu dans une classe. Sur le bureau de l’institutrice trônait une boîte très kitsch (coquillages et cie…). Il a été intrigué et la curiosité aidant, il a demandé ce qu’elle pouvait bien contenir. Les enfants pouvaient y déposer leurs secrets… Elle n’a jamais été ouverte… Et voilà, l’histoire de l’arbre à secrets a fait son chemin à partir de cette poésie du quotidien. Il était encore très ému, Olivier Ka, quand il m’a raconté cela. Tous les deux, en face de moi, c’était magique : de voir leur complicité si palpable. Un très bon moment ! Comme il s’en passe entre lecteurs et auteurs…

Sophie : Jolie rencontre en effet que ce livre ! Et toi qu’est-ce qui t’a plu au premier coup d’œil ?

Pépita : Tout ! Il est beau ce livre : la première de couverture, les couleurs, le titre prometteur, l’épaisseur ! Que de belles promesses de découvertes à l’intérieur… et en effet, quel beau voyage au pays des secrets confiés aux arbres, une très belle architecture… Et toi, coup de cœur non ?

Sophie : Oui, coup de cœur pour moi aussi. Ce livre est un magnifique objet et est très loin d’une simple histoire et j’aime ces livres qui ont une identité si forte.

L’histoire est celle du secret d’un enfant, confié à un arbre. Le personnage imagine que ce secret s’envole au loin et est récupéré par un autre enfant dans un autre pays.
Il est difficile de distinguer le texte des illustrations dans ce livre, mais si tu devais donner un mot pour le qualifier, lequel serait-ce ?

Pépita : Si je devais le qualifier, je dirais que ce livre est un concentré de la magie de l’enfance, de ses jeux qu’elle sait inventer et de la façon dont elle permet à l’autre d’entrer dans sa ronde. Lorsque je l’ai ouvert pour la première fois, que je suis entrée dedans, littéralement, une surprise à chaque page, ce fut l’émerveillement total et l’envie de le partager, notamment avec mes deux filles, dont je savais qu’elles sauraient s’approprier elles aussi sa beauté. C’est un livre à transmettre, en chuchotant, sans faire de bruit. Mais chuuut ! C’est un secret ! Et toi, tu le définis comment ?

Sophie : Je trouve qu’il y a beaucoup de poésie qui se dégage de ce livre et notamment du texte, qui répète les mots “secret” et “arbre”, qui est très doux à la lecture. Je suis d’accord avec toi sur cette envie de le partager, on parle de secrets et pourtant, je n’ai qu’une envie, c’est de le lire et le faire lire à plein de monde.

Cet album n’est composé que de deux couleurs, le bleu et le vert… avec une petite pointe de rouge. À quoi as-tu associé ces couleurs ?

Pépita : Le bleu, au ciel et le vert, à l’herbe du jardin. Ou le bleu à la liberté et le vert aux pieds sur terre… Le rouge, à la vie qui palpite. Il apporte une petite note de fantaisie et de surprise. Peu de couleurs, mais elles sont vives et apportent une très belle cohérence à cet ensemble. Les calques, insérés de temps à autre, avec leur transparence, et le beau papier blanc épais, apportent aussi beaucoup à la beauté de ce livre.

Sophie : Le ciel et l’herbe, c’est aussi à cela que ces couleurs m’ont fait penser. Logique finalement comme ce livre nous plonge en pleine nature. En plus de ce que tu as cité, il y a aussi la mise en page du texte qui apporte encore un peu de liberté avec ces différentes formes : en ligne droite, en courbe, en petits paragraphes et même sous forme de jeu à relier.

Bref ce livre est un peu un OVNI hors normes qui parle d’un sujet universel, le secret. C’est d’ailleurs mis en avant avec le mot traduit en 20 langues sur la quatrième de couverture.
Un dernier mot sur ce coup de cœur Pépita ?

Pépita : Je dirais que c’est un livre précieux, qu’on laisse reposer et qu’on redécouvre à chaque fois qu’on l’ouvre à nouveau. Il est universel aussi : il peut être lu à tout âge. Magique !

*** Pour en savoir plus ***

La chronique de Pépita ICI et la mienne . Et pour encore plus de plaisir, l’interview que j’ai réalisée sur Martine Perrin ICI-LÀ.

Les sites de Martine Perrin et d’Olivier Ka.

Le site des Editions Les grandes personnes.