Swap de nouvelle année !

Cette nouvelle année qui commence est l’occasion de tourner la page tourmentée de 2020 et d’en ouvrir une nouvelle que nous espérons plus sereine. Nous avions envie d’aborder 2021 sous le signe du PARTAGE, une valeur clé de notre bel arbre. Une façon de faire résonner nos coups de cœur et rayonner de bonnes ondes, de penser les unes aux autres et d’élargir nos horizons littéraires respectifs.

Le principe est toujours le même : un tirage au sort désigne les duos de swapeuse/swapée dans le plus grand secret pour que la surprise soit entière, les colis traversent la France (et même parfois les frontières !) et quand l’heure vient de les déballer, on se réjouit de découvrir le colis préparé avec tant d’amitié autant que les réactions de notre swapée.

Ce que nous avons donné, ce que nous avons reçu : voici ce que contiennent ces fameux paquets !

******

Isabelle (L’île aux trésors)

… Ce que j’ai envoyé

C’est dans un entre-deux-années étrange que j’ai préparé mon colis, période de fêtes sans fêtes dans laquelle il semblait incongru de se souhaiter une « belle fin d’année » et à l’approche de laquelle j’ai vu venir de loin la fermeture des commerces « non-essentiels » dans ma région allemande… Alors je m’y suis pris à l’avance et j’ai eu envie d’envoyer à Sophie et à ses lutines un concentré de choses chaleureuses et réconfortantes ! Pêle-mêle, j’ai empaqueté, dans un papier de saison : un album qui célèbre l’amour en grand format (il a fallu trouver un colis aux bonnes dimensions !), un roman qui donne envie de prendre son temps et de partager, un roman coloré qui ouvre leurs horizons de multiples manières, un album lumineux qui m’avait aidée à relativiser. Avec des baumes pour affronter l’hiver et bien sûr les douceurs allemandes de saison, Plätzchen croustillants, une tisane aux couleurs de Janosch, un incontournable de la littérature jeunesse de ce côté du Rhin !

… Ce que j’ai reçu

J’ai eu l’impression de retomber en enfance en ouvrant le paquet préparé avec tant de générosité par Bouma ! Une boîte gigogne dont je me suis demandé comment autant de livres pouvaient rentrer dedans : des romans d’arbre, évidemment, et de multiples lectures colorées respirant le merveilleux, le fantastique, et même la magie ! Bouma sait que nous partageons avec elle une prédilection pour les littératures de l’imaginaire… et connaît notre tendance à avaler les pages. Parmi les romans, je n’avais entendu parler que des Orphelins de métal qui nous faisait bien envie, mais j’ai tout de suite repéré La légende du Roi errant, paru chez La Joie de Lire, un éditeur que j’aime de plus en plus. Pour sa part, Hugo a englouti sur le champ Suzy, Gaspard et les enfants bizarres et compte enchaîner sur Eliott et la bibliothèque fabuleuse. Mes deux moussaillons n’ont pas non plus boudé leur plaisir avec deux stylos à encre invisible et des saveurs normandes et sucrées… Vous l’aurez compris, nous sommes parés pour aborder 2021 et Bouma a réussi, malgré les kilomètres de distance, à faire vibrer les bonnes ondes du grand arbre jusqu’à nous. Merci du fond des racines !

******

Pépita (MéLi-MéLo de livres)

…Ce que j’ai envoyé

Ce n’est pas toujours facile d’essayer de tomber dans le mille quand ta swapée est une nouvelle branche du grand arbre ! Challenge ! Pour ce swap, j’ai eu envie de douceurs étoilées, de lumière tamisée, de senteurs enivrantes, de goût chocolaté et de clins d’œils à cette année 2020 masquée, comme un pied-de-nez… J’ai donc cherché auprès de petits éditeurs et j’ai trouvé : des citations d’étoiles pour s’émerveiller, un livre auto-édité par un ancien collègue et sa compagne pour rigoler, et des romans adolescents pour replonger ! Un joli papier, des autocollants en lien avec le contenu, une petite carte et le tour était joué ! J’espère que Linda sera comblée !

…Ce que j’ai reçu

C’est justement Linda ma swapeuse ! Nous avons reçu nos colis respectifs à un jour d’intervalle, comme une réponse mutuelle improvisée. Et quel colis original sous le signe du bleu de l’eau, de l’ode à la nature et un appel à son respect, un coquelicot à faire pousser (ma fleur préférée), des couverts en bambou joliment dressés, des sacs en tissu (à fruits-légumes et à pain) à utiliser pour le zéro déchet, une jolie carte “I have a dream”, un marque-page coloré et un brin de lavande séchée, et trois livres qui vont beaucoup, beaucoup me plaire : le pop-up Océano, l’album Respirus et le roman Un été en liberté ! Un swap comme je les aime, plein d’oxygène ! Merci beaucoup Linda pour ces attentions qui vont me permettre de démarrer cette nouvelle année sous le signe de l’amitié et de la générosité !

******

Colette (La collectionneuse de papillons et de jolies histoires)

…Ce que j’ai envoyé

Je suis allée fouiller sur la page de nos profils sur le forum d’A l’ombre du grand arbre pour cerner les goûts d’une autre nouvelle branche : Frédérique. Un nom d’artiste a retenu mon attention dans les auteurs qu’elle avait cités dans sa liste de coups de cœur : David Sala, un auteur dont j’adore l’album Féroce que Frédérique ne citait pas dans sa liste de titres déjà lus. La rencontre d’un thé de Colors of tea joliment nommé “Le loup court toujours” et de cet album dédié à un loup très particulier, m’a donné l’idée d’un swap “enchanté” car quoi de mieux pour commencer l’année que d’ouvrir les portes à la magie ? J’ai donc choisi pour accompagner l’album Féroce, trouvé d’occasion – green power ! – avec une belle dédicace à l’intérieur, un recueil de contes adoré, lu et relu, celui de Gaël Aymon, Contes d’un autre genre et un album grand format dédié à l’amour éternel : Les Amoureux du palais de glace de Michel Piquemal et Cécile Becq. J’ai agrémenté cette sélection d’un carnet fabriqué par une maman de l’école de mon fils cadet, de petits marque-pages magnétiques, d’un petit bracelet fait main avec notre devise préférée, d’une petite boîte à musique qui murmure la mélodie “What a wonderful world” de Louis Armstrong et de papillons de papier portant sur leurs ailes quelques haïkus tirés de Il était une fois… Contes en haïku d’Agnés Domergue et Cécile Hudrisier. J’espère que Frédérique sera… enchantée !

…Ce que j’ai reçu

Une enveloppe à la calligraphie festive que mon Petit-Pilote s’est empressé d’ouvrir à peine rentré de l’école. A l’intérieur :

  • Un joli pliage, parsemé d’arabesques fleuries, avec une citation d’un de mes livres cultes, Neverland de Timothée de Fombelle.
  • Un recueil de poèmes de René Obaldia, illustré par Emmanuelle Houdart si joliment intitulé Moi j’irai dans la lune et autres Innocentines
  • Un carnet et un magnet envahis par les papillons.

Merci à Frédérique pour ce swap teinté de poésie !

******

Lucie (Livresdavril)

…Ce que j’ai envoyé

Connaissant le goût de Bouma pour les mangas, j’ai choisi un roman japonais qui nous a enchanté cet été : Le mystère des Pingouins (qui met en réalité en scène des manchots, la confusion est fréquente !). La thématique du colis s’est ainsi imposée, ce serait ces adorables sphéniscidés !
Le long chemin du pingouin vers la jungle et un carnet pour noter ses idées ont donc rejoint rapidement le colis de ma swapée. Une carte, quelques douceurs et une petite crème pour les mains malmenées par les nombreux lavages imposés par la pandémie… J’espère que Bouma appréciera !

…Ce que j’ai reçu

Quel plaisir de découvrir ce colis étoilé, idéal pour démarrer l’année !
S’y trouvait : le roman Du haut de mon cerisier, que je brûle de découvrir ; BOUM BOUM et autres petits et GRANDS bruits de la vie, un album charmant sur les bruits de l’amour et On nous appelait les Mouches merveille d’anticipation et d’espérance issue de la collaboration de Davide Cali et Maurizio A.C. Quarello.
Mais aussi, le calendrier UNICEF de l’année à venir, clin d’oeil à l’un de nos projets d’engagement sur ce blog ; une trousse décorée d’origamis dans laquelle le chocolat remplaçait les stylos (miam !) ; un amusant jeu imaginé à partir du Prince de Motordu et un paquet de thé.

Merci à Solectrice pour ce swap coloré et sa jolie carte !

******

Frédérique (Liraloin)

…Ce que j’ai envoyé

J’étais très heureuse de participer à ce deuxième swap. Quel bonheur de choisir des petits présents et qui plus est pour une personne que tu ne connais qu’à travers les (riches) échanges sur le blog. Mais pour moi Colette, c’est les papillons. Des papillons pour rêver et pour s’évader. Merveilleux insectes qui venaient se poser près de moi durant mes lectures cet été et aux portes de l’automne. Je trouve cela si poétique ! Alors lorsque je suis retombée sur ce petit livre magnifiquement illustré par Emmanuelle Houdart, j’ai su qu’il était pour Colette. Dans ma petite librairie, j’ai craqué également pour ce magnet-badge aux couleurs vives comme l’été et ce carnet pour annoter ou dessiner… des papillons ? Pour terminer, des arabesques sont venues rejoindre une carte écrite, extrait choisi d’un livre marquant de notre chouchou à toutes : Timothée de Fombelle.

…Ce que j’ai reçu

Tout d’abord j’ai été impressionnée par la taille du carton reçu. Les mots et extraits choisi pour orner le colis m’ont enchanté. Tous les jours j’ai regardé les p’tites phrases et j’avais hâte de déballer cette cachette aux trésors. Dimanche pluvieux, heureuse, je me précipite pour ouvrir délicatement et je tombe nez à nez avec une multitude de colis emballés avec soin : papillons, ruban doré et confettis. Je me suis délectée de voir apparaître trois albums qui me correspondent totalement.

Les amoureux du palais de glace de Michel Piquemal et Cécile Becq : l’amour toujours et encore

Contes d’un autre genre de Gaël Aymon : un auteur que je veux lire depuis des lustres… trois contes illustrés par François Bourgeon, Sylvie Serprix et Nancy Ribard.

Féroce de Jean-François Chabas, illustré par le merveilleux David Sala et quelle surprise en l’ouvrant, une dédicace faite en 2015 durant une fête du livre.

Un petit carnet, création originale vient compléter ce magnifique swap enchanteur. Mon oreille ne se lasse pas d’entendre la douce mélodie de What a wonderful world qui émane de la Music box si jolie ! Des magnets-marque page aux délicats messages et un bracelet ALODGA POWER qui a sauté illico presto à mon poignet. Du thé au titre d’album  le loup court toujours et une carte pleine de belles attentions finissent de compléter ce swap enchanté. Je n’oublie pas la baguette magique et j’ai fait un vœu que rien ne viendra détruire.

Je n’ai pas réussi à retenir les papillons plus longtemps et lors de leur envol j’ai aperçu les haikus au verso de leurs ailes.

Une belle émotion et je remercie infiniment Colette de me l’avoir fait vivre !

******

Bouma (Un petit Bout de Bibliothèque)

…Ce que j’ai envoyé

Cela faisait longtemps que j’avais envie de gâter Isabelle et ses fils, dévoreurs d’histoires. Ce swap a donc été pour moi l’occasion de leur faire partager mon amour pour les littératures de l’imaginaire avec plusieurs romans oscillant entre science-fiction, fantasy et fantastique. Et puis, quelques lectures autour de l’Arbre, figure emblématique de ce blog que nous partageons depuis quelques années désormais. Et comme un bon swap mérite toujours une petite sucrerie et un peu d’humour, j’y ai ajouté des gâteaux normands, un carnet pour entamer la nouvelle année et deux stylos à encre invisible pour que les garçons puissent s’écrire secrètement ! Et pour être sûr qu’il arrive à temps, je l’ai posté avant Noël (un record de prévoyance en ce qui me concerne).

…Ce que j’ai reçu

A l’ouverture du colis, une très jolie carte faite main (désormais exposée sur mon bureau) donnait la thématique de mes prochaines lectures : les PINGOUINS ! Une idée géniale qui ne me serait pas du tout venue à l’esprit et dont je remercie Lucie pour la trouvaille. Hâte de découvrir Le Mystère des pingouins et sa couverture psychédélique tout comme Le long voyage du pingouin vers la jungle. La crème pour les mains est déjà devenue mon alliée hivernale et nous nous sommes régalés en famille des chocolats venus nous réchauffer. Un très très grand merci Lucie pour ce colis venus du pôle Nord 😉

*****

Solectrice (Lectures Lutines)

ce que j’ai envoyé

Grapillant de ci de là quelques idées, me réjouissant devant un calendrier lumineux et vert, choisissant un jeu d’assemblages de syllabes (imaginant les petits joueurs amusés de créer des mots tordus), partant en quête d’albums éclairés, écho d’un monde tolérant ou images d’un univers onirique, ajoutant un roman estival et espiègle, cousant patiemment une petite trousse aux motifs colorés, ou la garnissant de thé et de chocolats, j’ai pris plaisir à emplir ce colis pour Lucie (Livresdavril).

ce que j’ai reçu

Comme j’avais hâte d’ouvrir ce swap, rendez-vous toujours aussi plaisant, accueilli en famille ! Une carte féérique nous invite d’abord à découvrir la douceur et la chaleur offertes dans ce colis dépaysant, tout droit venu d’Allemagne.

Bien rangés dans leur carton, un sympathique tigre jaune (gardien d’un thé parfumé), deux sachets de biscuits festifs, de mystérieuses tablettes de chocolat fourré (comme c’est écrit en allemand, on hésite sur les noms des ingrédients, puis on finit par croquer dedans pour en découvrir les étonnantes saveurs 😉 et de jolis paquets verts attendaient d’être ouverts : les lutines déballent chacune leur tour… J’ai vu un magnifique oiseau : un album jalonné d’arbres au feuillage vert d’été, qui invite à goûter la vie au jour le jour. Momo : un roman sur l’amitié, que mes lutines connaissent mais que je n’avais pas encore lu. Entre deux livres, on découvre une crème pour les mains et un stick à lèvres, parfaits à glisser dans le sac à main ! En clin d’œil au swap précédent, j’ai aussi la bonne surprise d’un nouveau roman de Marie Chartres : L’Age des possibles, nouvelle invitation au voyage. Et au fond du carton, un magnifique album dont je savoure aussitôt les douces illustrations de Quentin Gréban : Amoureux ; il me tarde d’en lire l’histoire. De belles découvertes en perspective. Un grand merci, Isabelle (L’île aux Trésors) !

*****

Linda (Sirthis & Ladythat)

… Ce que j’ai envoyé

Pas facile de choisir ce que je souhaitais mettre dans ce swap, d’autant que notre Pépita dévore les livres et que je craignais de faire un doublon. C’est en me laissant porter par mes envies, et aidée de ma fille de onze ans, que j’ai rempli ce colis à mon image: plein d’espoir pour un avenir meilleur et encore plein de la douceur du dernier été qui avait ouvert les retrouvailles avec nos proches pour des vacances différentes mais tellement ressourçantes. J’ai donc choisi un album et un pop-up pour leur message écologique, et un roman plein de poésie et de souvenirs de vacances. Comme je n’utilise plus d’emballage papier, j’ai eu l’idée de glisser ces livres dans des sacs en tissu réutilisable pour le zéro déchet. Enfin j’y ai glissé un coquelicot à faire pousser, un set de couverts en bambou à emporter facilement pour ne plus utiliser de couverts jetables, et un marque-page. Enfin j’ai choisi une carte représentant un ours polaire sur notre planète, animal tristement emblématique du réchauffement climatique.

… Ce que j’ai reçu

Quelle heureux hasard de découvrir que pendant que j’envoyais un colis à Pépita, j’en recevais un de sa part.

Soigneusement emballées, les surprises pleuvaient à l’ouverture des différents paquets d’où s’échappaient des étoiles dorées qui tombaient en scintillant! D’autres étoiles filantes étaient glissées dans le colis sous la forme de citations qui ont été subtilisé par mes demoiselles amatrices de jolis mots. Il y avait également deux romans adolescents: Âge Tendre et The Yellow Line, ainsi qu’un livre auto-édité et dédicacé, un Bestiaire Masqué qui a reçu un accueil enthousiaste (il a été dévoré par mes petites demoiselles) pour son originalité et l’humour et la beauté des illustrations. Pour compléter le tout, il y avait des senteurs sous la forme d’un petit sachet et d’une jolie bougie, et des douceurs avec des chocolats parfumées à la cerise. En grand merci Pépita, tu as embelli notre début d’année.

******

Avec tout ça, nous voilà parées pour l’hiver et pour 2021 que ce soit en bonnes lectures, en friandise ou en mots encourageants !

Billet d’été : Flânez, c’est l’été !

Voici l’été. Le moment des congés qui permettent (parfois) de se retrouver et d’arrêter la course folle de l’année pour enfin prendre le temps. Pour soi, pour ses proches, et… pour la lecture !

Il s’agit à la fois de mon premier billet d’été et de mon premier SWAP. Ces premières fois, suite à mon arrivée à l’ombre du grand arbre et des échanges qui en ont découlé, sont assez émouvantes.

Les lectures se mettent au vert

Et l’émotion était justement au cœur du magnifique colis envoyé par Alice, notamment avec le très touchant En émois de Anne Cortey.

En émois, Anne Cortey, L’école des loisirs, 2019

Les émotions adolescentes exacerbées sont au cœur de ce roman se déroulant pendant les vacances d’été en Provence. Mon avis complet ici.

******

Anne Cortey toujours, avec la complicité de l’illustratrice Anaïs Massini, partage dans Le souffle de l’été quatre instantanés, quatre moments qui semblent anodins mais qui sont les précieux  indices de vacances réussies. Un rêve de douceur et de simplicité qui rappellent de beaux souvenirs d’enfance. Mon avis complet ici.

Le souffle de l’été, Anne Cortey et Anaïs Massini, Grasset Jeunesse, 2017

******

Ce SWAP se voulait aussi « écolo » et source de réflexion sur « l’après ». Et c’est avec Je suis l’arbre d’Eric Singelin que le pont s’est fait naturellement.

Je suis l’arbre, Eric Singelin, Gallimard Jeunesse, 2017

Un tout petit livre pop-up aux couleurs éclatantes, qui montre de manière très poétique et singulière les ressources infinies de la nature face aux agressions humaines. La vie d’un arbre évoquée en douze pages avec une rare sensibilité. Mon avis complet ici.

******

Ce discours est aussi au cœur du combat de Greta Thunberg dont le livre Rejoignez-nous a été l’un des succès de ce SWAP.

Si cet « impératif » me met mal à l’aise et que certaines méthodes me semblent assez démagogiques (la grève du vendredi pour les adolescents), les initiatives et les prises de conscience se multiplient et c’est bien l’essentiel !

******

Merci encore à Alice pour ce colis plein d’attentions.

Entre émotion, vacances de rêve et réflexions écologiques, il me reste à vous souhaiter un bel été !

Billet d’été : traverser la mer…

Il y a d’abord la joie de découvrir une enveloppe épaisse dans sa boite aux lettres et ensuite le plaisir de décacheter chaque paquet et d’envisager de futures nouvelles lectures. Et le voilà ! Le livre inattendu et inconnu qui a vite fait de trouver sa place au dessus de ma PAL.

Quand ce Greenswap est arrivé, je me suis dis que j’avais de la chance de vivre cette aventure épisto-littéraire A l’ombre du grand arbre. Alors c’est à travers ce blog collaboratif, pour saluer le travail participatif engagé de tous/tout.es et son esprit généreux, que j’ai choisi de vous présenter ce roman envoyé par l’Atelier de coeurs.

[Entre crochet vous trouverez donc des liens vers des articles parus sur le blog A l’ombre du grand arbre. N’hésitez pas à cliquer].

Ceux qui traversent la mer reviennent toujours à pied

Quel titre ! Une affirmation ? Comme une évidence ? Sera-t-il fidèle à l’histoire ? En tout cas, il m’interpelle, il me questionne… Je le trouve à la fois significatif et pas banal. J’ai hâte de mieux comprendre comment il faut réellement le décrypter.

[Choisir un titre n’est pas anodin, cette étiquette qui lui collera à la peau tout au long de sa vie ne se décide pas d’un simple coup de baguette magique ! Sujet intéressant à retrouver dans l’article Des livres et des titres]

Vais-je faire un long voyage sur l’eau ? Embarquer sur un voilier ? Partir pour un périple avec des escales ? Je pars en mer et j’ai envie de me laisser porter par les flots. Je sais que le voyage ne sera pas tranquille et que cette lecture “de vacances”, ne sera pas paisible et ressourçante.

[Malgré tout, parce que c’est la période, je vous propose quelques lectures légères aux saveurs et aux couleurs de l’été qui sentent bon Le ciel, le soleil et la mer…”]

Dès les premières pages tournées, je suis en compagnie de Julien, 18 ans, jeune ado à la rue qui tombe sur un drôle de gars, Bardu, alors qu’il fait du stop. Il est évident que ces deux là sont faits pour s’entendre. Dans leur solitude respective, ils vont vite trouver comment s’aider, se réconforter et entre eux se tisse une relation quasi filiale qu’aucun des deux n’espérait plus. Sous nos yeux se nouent des liens à la fois forts et tout en retenue. La génétique ne fait pas tout dans une relation père/fils…

[La figure paternelle, tantôt haïe, tantôt adorée, souvent compliquée… une sujet souvent abordé en littérature jeunesse que je vous invite à découvrir dans cette sélection].

Nos deux rescapés de la vie embarquent alors sur le Meursault, le voilier de Bardu sur lequel il importe du cannabis du Maghreb jusqu’au sud de la France. L’aventure s’annonce rock’nroll dans ce monde de mafieux. Let’s go, embarquons avec eux !

[Je suis prête à quitter la terre ferme et à larguer les amarres. J’aime les road trip qui font souffler dans un coin de ma tête un esprit de liberté. Vous aussi ? Laissez vous inspirerSur la route.]

Sept ans plus tard, on retrouve notre duo à Parlerme, Bardu a un orteil cassé, Julien a quelques appréhensions et Exaucée, une jeune congolaise, a une bonne raison de monter avec eux à bord du Meursault. Et c’est là que tout va commencer.

Ça parle de mer, de pêche, de voyage, de tempêtes…

Ça parle de rencontres improbables, d’engagement, de changement, de frontières qui n’existent plus, de revanche sur la vie…

Ça parle de trafic de drogue, de mafia, de colère, de situation écologique et surtout cela porte un autre regard sur l’immigration.

Ce personnage d’Exaucée m’a vraiment séduite : forte, franche, indépendante, parfois brûlante, toujours en mouvement, elle est un véritable rayon de soleil farouche, mais indispensable qui donne un nouveau rythme au récit.

Elle nous met face à la dure réalité de la traversée de la Méditerranée par les réfugiés tout en gardant un optimisme respectable.

[J’ai aimé ce point de vue intéressant qui complète parfaitement les titres listés dans Histoires de migrants]

Un aventure pas banale, plutôt originale et qui donne l’opportunité de réfléchir sur des questions de société. Plutôt bien vu !

Merci ! J’aime découvrir des livres que de moi-même je n’aurais pas lu !

Billet d’été : Arrêter le temps…

“A la bourre !!!” Voilà une expression qui me colle de plus en plus à la peau, et d’autant plus en ce qui concerne ce bel espace collectif.

Jeudi dernier, vous avez pu découvrir le Green Swap imaginé par chacune d’entre nous pour égayer l’après-confinement. Mais vous n’y trouverez pas le mien, pourtant si délicatement concocté par #céline, car je me suis emmêlée les pinceaux dans les dates et j’ai raté le coche. Encore.

Aussi pour ce premier billet d’été A l’Ombre du Grand Arbre, ai-je décidée de mettre à l’honneur la belle lecture envoyée, le coup de cœur de cette copinaute, qui m’oblige à prendre le temps, à me poser roman en main.

Les Enfants des Feuillantines est un roman signé Célia Garino paru cette année chez Sarbacane. Sa couverture est à la fois un véritable rayon de soleil avec ce jaune pétant, lumineux, et une invitation mystérieuse avec cette myriade d’animaux en plastique multicolore. Exactement ce qu’il me fallait !

Avec ses 500 pages au compteur, ses courts chapitres et sa bande de héros, sorte de cousinade permanente faute à une famille dysfonctionnelle, le temps semble passer plus lentement, se figer pour ce moment de lecture. Je m’immerge totalement dans le quotidien de cette famille pas comme les autres pour le meilleur comme pour le pire.

Le confinement a été pour moi comme une sorte de parenthèse temporelle : impossible d’être en retard quand on n’a nul part où aller, moins de pression pour tous dans la temporalité à respecter… Et le déconfinement a remis en route l’horloge et l’avancement inarrêtable des aiguilles.

Alors avec ce roman, comme une esquisse des vacances à venir, je prends le temps de savourer ma lecture, de la déguster par petits bouts, de choisir le moment propice à sa délectation.

Un grand merci Céline pour la découverte de cette jolie pépite littéraire (que je vous conseille très fortement) et un mea culpa auprès des arbronautes pour cette ponctualité nécessaire qui me fait si souvent défaut.

Et n’hésitez pas à aller lire quelques pages par ici.

Green Swap 2020 : un échange pas comme les autres !

À l’ombre du grand arbre, nous avons pris l’habitude de prendre soin les unes des autres : par des mots doux, par des lectures partagées, par des débats lumineux. Et puis de temps en temps, par des colis surprises. En plein confinement, nous avons failli renoncer à notre jolie tradition des SWAPs d’été car nous ne pensions pas pouvoir retourner en librairie avant juillet, mais cela nous tenait tellement à cœur que nous avons choisi de nous réinventer. Alors nous avons profité du confinement pour nous fixer un nouvel objectif écologique : cette fois, pas besoin d’acheter de nouveaux livres pour ce partage, nous allions piocher dans notre bibliothèque ou celle de nos enfants, dans nos P.A.L, dans les boîtes à livres trouvées lors de nos sorties quotidiennes d’une heure près de chez nous, sur les sites de livres d’occasion, etc… En deux mots : “Green power”, plus que jamais !

*************************

Ada, la collectionneuse de papillons a donc reçu, à cette occasion, un très joli “green swap mail art” de la part de Yoko Lulu .

Un mail art entre collages, calligraphie et dessin.
Un green swap aux couleurs de la Chine.

******

Quand LiraLoin découvre le swap …

Il a fallu attendre (un peu… beaucoup… à la folie) et un beau jour de presque d’été, le colis atterrit tranquillement dans ma boîte aux lettres. Excitée par l’envie de l’ouvrir de suite, je me raisonne et décide de prendre mon temps.

mail art sous le signe Cubanisto

A vrai dire je ne m’attendais pas à un roman en particulier. J’étais juste heureuse de partager une lecture, qu’une personne choisisse un roman rien que pour moi. Croyez-le ou non mais mon entourage m’offre peu de livres (quelle triste vie …HAHA). A la vue de la couverture du livre, je me suis écriée « super ! un road movie littéraire » le confinement à vrai dire ne m’a pas permis de voyager beaucoup à travers la littérature. J’étais un peu bloquée et j’ai très peu lu … merciiii Lucie Bouma !

Prête pour le grand voyage?
Une enveloppe au mail art ambiance indienne

Délicatement, j’ai ouvert cette jolie enveloppe customisée d’un bus aux vitres décorées de paysages américains

Une carte postale toute douce, un dessin d’une maman portant son petit jusque dans son lit après lui avoir lu une histoire.

Que dire de ce mot, oui Lucie, j’ai été émue de le lire (je suis une très grande sensible). Alors merci encore de m’avoir demandé de rejoindre cette team de blogueuses au grand cœur rempli de partages !

******

Premier SWAP aussi pour Lucie qui a été gâtée par Alice. Quelle découverte et quelle idée fabuleuse !

Un colis écolo et fleuri
Recelant de nombreux trésors pour déguster, noter, rêver, réfléchir, espérer !

******

Après ces mois de confinement loin des librairies, quelle joie pour Isabelle de recevoir ce colis concocté avec une générosité créative par Sophie et ses lutines ! Un SWAP placé sous le signe du voyage et de l’évasion…

… avec en avant goût cet emballage qui donnerait bien envie de voir où mènent ces routes allemandes…
… débordant de merveilles de saison : les mots de Sophie, d’appétissantes lectures qui ont immédiatement été escamotées par les pirates de l’île aux trésors, d’adorables objets faits main (!) et un thé vert délicatement parfumé. Summer, here I come !

******

Pour Linda, c’est un premier swap à l’ombre du grand arbre et le plaisir d’être gâtée par Ada, la collectionneuse de papillons; le contenu de ce Green Swap fut à l’image du thème: vert et écologique…

… le ton était donné avec cette jolie enveloppe fleurie et ces oiseaux qui regardent vers l’avenir…
… le contenu n’en est que plus appréciable entre lectures engagées, marque-page à colorier et un sachet de graines à planter. Un grand Merci!

******

Premier SWAP aussi pour Claudia qui a été gâtée par Pépita.

Dès réception, ce colis a été déballé avec frénésie ! Impossible d’attendre, l’envie de découvrir a été trop forte.

Surprise ! Surprise !

Oh ! Les magnifiques emballages… Allez, j’ouvre !

Du vert, du rose, des fleurs, c’est beau !

TADAM ! Voici les petites merveilles.

Des livres, du thé, un marque-page, des cartes, une broche tricotée et même une petite coccinelle.
Vive le Green swap !

Merci beaucoup, cela a été un vrai plaisir de participer.

*****

Dans la maison des Lutines, ce sont deux swaps qui nous attendaient le même jour dans la boite aux lettres :

• un pour Yokolulu. Pour son dernier swap, elle a été bien gâtée : en plus du roman “La fille sans nom” de Maëlle Fierpied, Isabelle de l’Ile aux Trésors lui a offert un très joli carnet, un marque-page dinosaure et une tablette de chocolat à savourer, le tout magnifiquement emballé, accompagné d’une carte assortie réalisée par deux mains créatives. Merci pour ce bel écoloswap Isabelle !

• un pour Solectrice. Tout aussi généreux et gourmand, ce paquet était garni d’une carte estivale bienvenue, d’un adorable carnet, de deux romans “Le libraire de Cologne” de Catherine Ganz-Müller, “Les Petits Orages” de Marie Chartres, ainsi que du tendre et chaleureux album “Le Marchand de Bonheur” de Davide Calli et Marco Soma. De belles citations accompagnaient le déballage, un rooibos aux fruits rouges parfumait le colis avec une tablette de chocolat, rapidement dégustée par nos trois bouches gourmandes. Merci pour toutes ces plaisirs partagés, Linda !

J’ajoute à ces swaps, l’heureuse rencontre avec Aurélie de l’Atelier de cœurs : échange de mots, d’auteurs, de titres et d’éditeurs, et cadeau d’un roman prometteur “Romy et Julius” de Marine Carteron et Coline Pierré. Merci Aurélie !

*****

Pépita a reçu un colis fleuri et une thématique pleine de baisers à l’intérieur : un joli carnet artisanal, un livret de poésie détachable très original (parfait pour les glisser dans la valise de ma moitié toujours en partance !), un roman ados que j’ai déjà dévoré (une collection que j’avais très envie de découvrir), un livre de Cécile Coulon (j’aime ces clins d’œil) et une magnifique lettre artisanale assortie d’un très gentil petit mot. Merci Frédérique de Liraloin pour cette tendresse !

*****

Aurélie de l’atelier pour son dernier swap a reçu deux swaps suite à une erreur : quelle chance !

Le premier de la part de Lucie des livres d’Avril sur la thématique des grenouilles. En bonus, un marque page grenouille en origami 🙂

Quelques jours plus tard, un colis de Solectrice pointa son nez avec un album artistique. Elle put la remercier en personne lors d’une visite près de son arbre. Un vrai plaisir.

Quant à l’envoi de son swap,elle eut beaucoup moins de chance. Le colis adressé à Alice sur la thématique du renouveau se perdit en route. Ne t’inquiètes pas Alice, je compte me faire très vite pardonner.

*******