Les coups de cœur d’octobre 2018

Le week-end dernier nous avons bénéficié d’une heure de plus (piètre consolation pour voir la nuit tomber une heure plus tôt en ce lundi) et nous l’avons passé à… lire bien sûr ! Et parmi nos lectures du mois, des coups de cœur se distinguent…

*************************************************************

Chloé (Littérature enfantine) a choisi un album tout simplement merveilleux. Qui montre tout un tas de sports également merveilleux. Qui donnerait presque envie de s’y mettre, c’est dire si c’est merveilleux. Vive le sport, Ole Koennecke, école des loisirs.

                              *************************************************************

HashtagCéline s’est fait agréablement surprendre par Christopher Bouix. Son roman bourré d’humour et de références aux années 90 lui a fait profiter d’une petite parenthèse ensoleillée très appréciable en ce début d’automne  : La théorie de l’iceberg paru aux éditions Gallimard.

                              *************************************************************

Isabelle (L’île aux trésors) a été bouleversée par la lecture de Sirius, de Stéphane Servant : une couverture magnétique, une écriture lumineuse, une quête captivante, des rencontres extraordinaires et un message d’espoir, une invitation à prendre conscience du caractère éphémère et précieux de notre monde…

                              *************************************************************

Alice (Alireauxpaysdesmerveilles) s’est laissée amuser par un drôle de conte en randonnée qui présente intelligemment la chaine alimentaire. Un album poétique et inattendu  qui se recommence à l’infini… D’une petite mouche bleue de Mathias Friman.

     *************************************************************

Colette, la collectionneuse de papillons, rêve d’aborder les rivages de l’art avec ses Petits-Pilotes à l’aide d’un bel album format paysage qui se déplie, dans lequel le lecteur crée sa propre exposition au gré des émotions que lui procurent les œuvres proposées sous formes d’autocollants repositionnables. Il s’agit de La Grande exposition des émotions de Claire Zucchelli-Romer publiées chez Palette…

*************************************************************

Aurélie a eu deux coups de cœur à mettre dans son atelier :

  • Le premier par sa forme atypique, Le livre du livre du livre de Julien Baer et Simon Bailly chez Hélium, qui met en abîme trois fois le même récit mais avec des illustrations différentes.
  • Le deuxième par l’envie irrépressible de lire à voix haute le très bon conte Le p’tit bossu qui en avait plein l’dos de Gigi Bigot et Pauline Comis chez Didier Jeunesse. Un album sur le harcèlement scolaire mais aussi sur le refoulement des soucis de la vie.

*************************************************************

Bouma (Un Petit Bout de Bib) a traversé l’Atlantique, est revenue quelques années en arrière, le temps de découvrir la Pension Giboulée et sa ribambelle de personnages sortie tout droit de l’Amérique des années 50. Avec Broadway Limited de Malika Ferdjoukh, elle a passé un superbe moment et vous conseille chaudement cette série de l’école des loisirs.

*************************************************************

Pépita de Méli-Mélo de livres a eu tellement de coups de cœur le mois dernier qu’il est très difficile de ne pas tous les mettre. Mais elle a été littéralement cueillie par ce sublime album “Capitaine Rosalie” de Timothée de Fombelle et Isabelle Arsenault chez Gallimard jeunesse, dont vous retrouverez une lecture en duo lundi prochain sur ce blog. Patientez jusque là !

*************************************************************

Yoko Lulu (Lectures lutines) a été charmée par les mystères et le suspense entourant le manga Orange d’Ichigo Takano chez Akata. Ses sept tomes abordent l’amour, le suicide et la téléportation d’une façon légère et agréable.

Résultats de recherche d'images pour « manga orange »

*************************************************************

Pour Sophie, c’est un coup de cœur pour un album d’une ancienne branche de l’arbre, Sandra Le Guen. Avec les illustrations pétillantes de Popy Matigot, elle propose un bel album sur l’envie de voyager jusqu’À l’horizon, publié chez Maison Eliza.

*************************************************************

Et Solectrice (Lectures lutines), a été attendrie par une bande dessinée sage et poétique. De brefs récits mêlant contes zen et attentions au monde qui nous entoure. La vie semble plus simple quand on la voit du bon côté ! Ainsi considère-t-on autrement la malchance avec Le jour où le bus est reparti sans elle de Béka et Marko chez Bamboo édition.

*************************************************************

Vous aussi, profitez pleinement de ces journées automnales, des veillées à lire et n’hésitez pas à partager avec nous vos impressions sur ces coups de cœur.

Lettre de la valise de Chlop

Salut, c’est la valise de Chlop.

Je vous écris cette année, parce que j’ai envie de vous parler de livres, il me semble que c’est votre truc, à l’ombre du grand arbre, les livres, je me trompe?

Vous ne le saviez peut-être pas, mais certaines valises adorent les livres. Si, si. En tout cas moi, je suis une grande lectrice.

Il faut dire que je ne manque pas de livres, pendant toute l’année, Chlop m’utilise essentiellement pour trimballer des kilos d’albums pour son boulot.
C’est bien simple, quand j’ouvre la bouche, la plupart du temps, je ressemble à ça:

N’allez pas y voir une gourmandise excessive, non, je lis tous les livres que je transporte. Oui, parce que nous, les valises, on est un peu comme les tortues, on vit dans notre carapace. Ce n’est pas parce que vous ne voyez pas nos yeux qu’on n’en a pas. Les miens sont très performants, ils se glissent entre les pages pour déchiffrer les livres sans que personne ne s’en aperçoive.

Je me demande si Chlop sait que je lis les livres que je transporte. En tout cas, elle à la gentillesse de toujours prévoir certains classiques dont je ne me lasse pas (comme Quel radis dis donc par exemple, que je connais par cœur depuis bien longtemps mais que j’aime toujours relire) et des nouveaux que je découvre avec plaisir.

Tenez, il y a peu de temps, j’ai vu arriver Une super histoire de cow-boy. Je me demande bien ce qu’elle attend pour le chroniquer sur son blog celui là. C’est bien simple, c’est mon coup de cœur du moment. Le texte dit un truc, l’image dit autre chose. La première fois ça m’a déstabilisée mais ensuite j’ai trouvé ça très savoureux. Il faut dire que nous, les valises, on comprend très bien le second degrés et on n’est pas insensibles à l’humour.

Maintenant que les vacances arrivent, je vais devoir transporter maillots et serviettes de bain (pleins de sable au retour, berk), des tubas, des robes colorées et des sandalettes. Avouez que c’est beaucoup moins fun tout de même!

Mais je ne m’inquiète pas, je sais qu’il y aura toujours quelques lectures au milieu des chiffons. L’autre jour, j’ai entendu Chlop demander à sa mouflette “Il est bien? Tu me le prêteras quand tu l’auras fini?” Je sais qu’elle parle de livre. C’est comme ça que j’ai pu lire Oh boy, ou encore La déclaration.

Un été j’ai même eu la mythologie grecque en cent épisodes à porter pendant toutes les vacances, j’en lisais quelques chapitres par jour et, croyez-moi ou pas, mais je l’ai terminé avant le retour à la maison. Cet été, je ne serais pas étonnée de lire Swimming pool, la mouflette semble avoir beaucoup aimé. Et puis Chlop, l’autre jour elle a dit qu’elle avait super envie de lire The hate you give, à mon avis, dès qu’elle croise une librairie elle ressort avec.

          
Donc vous voyez, je ne suis pas à plaindre, je vais encore passer un bel été, même si je n’aime pas trop l’idée de voyager dans le coffre d’une voiture en compagnie de sacs de couchages (ceux là, ils n’ont aucune conversation, d’ailleurs c’est bien simple, ils ne savent pas lire, c’est tout juste si ils écoutent les histoires du soir que Chlop lit à sa cadette).

 

J’espère que de votre côté vous donnerez de beaux ouvrages à vos bagages, ils vous en seront reconnaissants. Et que vous passerez un bel été, bien entendu.

Signé: Valise A Roulette.

Les coups de cœur de Mars 2018

Chaque mois les arbronautes vous livrent leurs coups de cœur, le choix est tantôt évident, tantôt très difficile mais nous nous prêtons toujours au jeu avec plaisir pour partager avec vous le meilleur de la littérature jeunesse du moment.

**************************

Chez Chloé, c’est un véritable petit vaudeville pour les bambins, une pièce de théâtre avec son lot de péripéties et rebondissements inattendus:

La recette miracle, Delphine Bournay, L’école des loisirs

……………………………………..

Chez Alice, c’est un roman sous forme épistolaire plein de fraîcheur et d’authenticité qui nous parle d’amitié et de ces liens si forts et essentiels dés l’enfance.

Tu vois, on pense à toi ! Cathy Ytak, Syros

……………………………………..

Chez Pépita, c’est une nouvelle collection de la maison d’édition MeMo, une collection au titre évocateur : Petite Polynie. Deux titres lus pour l’instant et qui m’ont enchantée sur le fonds et la forme !

La petite épopée des pions, Audren, illustrations de Cédric Philippe

Truffe et Machin, Emile Cucherousset, illustrations de Camille Jourdy

……………………………………..

Dans le Tiroir à histoires de Céline, c’est un grand album à la croisée entre mythologie romaine et conte poétique qui a fait mouche. Ou la légende de Rémus et Romulus vu à travers les yeux de leur Maman Loup.

Maman Loup, de Géraldine Elschner et Elodie Nouhen chez L’Elan Vert.

Maman Loup……………………………………..

Chez Sophie, le choix n’a pas été simple… d’ailleurs elle n’a pas choisi ! Voilà donc ces deux coups pour le mois de mars.

Caché !, de Corinne Dreyfuss chez Thierry Magnier
Un roman pour les bébés : il fallait oser et c’est une réussite. Un livre sans image sur le jeu de cache-cache. Ludique et très vivant, les enfants ne s’en lasse pas !

Une histoire d’amour, de Gilles Bachelet au Seuil jeunesse
Un coup de foudre entre deux gants de cuisine, qui pourrait croire que ça ressemblerait à la vraie vie ! Et pourtant, cette histoire ferra certainement écho pour plus d’un lecteur, enfant comme adulte.

……………………………………..

Aurélie s’est laissée emporter par une fable poétique. Une envie pressante de printemps assouvie grâce aux illustrations champêtres de cette histoire d’amitié.

Le renard et l’étoile de Coralie Bickford-Smith chez Gallimard jeunesse.

……………………………………..

Bouma a été complètement fascinée par ce début de série dystopique. Original, intense et captivant sont les trois mots maîtres de cette histoire. Donc si vous avez aimé Hunger Games ou Divergent, ce roman est fait pour vous !

La Faucheuse T.1, de Neal Schusterman chez Robert Laffont

……………………………………..

Pas facile de choisir dans ces lectures du mois, mais que nous conseilleriez-vous, vous ?

Coups de cœur de janvier 2018

Vous les attendiez avec impatience, ils sont enfin là, ce sont les tout premiers coups de cœur de l’équipe pour l’année 2018 !

Chloé a choisi un livre hors du commun, entre poème, album et texte illustré. Le genre de livre inclassable dont on espère qu’il trouvera son public, parce qu’il le mérite, vraiment. Cavale, Stéphane Servant, Rebecca Dautremer, Didier jeunesse

 

Alice s’est laissé emporté par une gomme et un crayon qui, sous ses yeux éblouis, l’ont emporté vers un monde tout en courbe et en circonvolutions. De l’art !

Lignes de Suzy Lee, Albin Michel

 

Pépita a pris comme un véritable coup de poing cette adaptation plus qu’audacieuse du conte le plus connu. Quel renouvellement du genre !

Dans les yeux de Philippe Jalbert, Éditions Gautier Languereau

 

Sophie a traversé la vie de Titania au côté de Nine pour découvrir son grand secret familial.

L’aube sera grandiose de Anne-Laure Bondoux, Gallimard jeunesse

 

Bouma a partagé en famille ce magnifique OLNI (Objet Livresque Non Identifié) qui mélange les codes de la bd, de l’album et du documentaire pour magnifier le travail d’Anne Brouillard.

La Grande Forêt, le pays des Chintiens d’Anne Brouillard, L’école des loisirs

Aurélie s’est plongé dans la ressource Storyplay’r et a trouvé pleins de petites pépites comme Cache-Cache.

Cache-cache de Song Hyunjoo chez les éditions amaterra.

Nous espérons que vous avez eu la chance vous-aussi de découvrir un livre qui a retenu votre attention. Sinon, ce sera peut-être le mois prochain…

Coups de cœur d’octobre 2017

Ce mois-ci, nous avons eu une heure de plus pour lire, youpi, et plein de coups de cœur pour fêter ça.

 

Chez Littérature enfantine, c’est un très joli pop-up qui a fait mouche, pour la grande qualité de ses découpes et l’histoire poétique :

 La noisette, Anne-Florence Lemasson, Dominique Ehrhard, Les grandes personnes

 

 

Chez MéLi-MéLo de livres, beaucoup de bons romans lus le mois dernier, moins d’albums mais celui qui reste est une magnifique histoire d’empathie :

 Jusqu’ici, tout va bien de Gary D. Schmidt, Ecole des Loisirs, Médium+.

 

Du côté de l’atelier de cœurs, la découverte d’une petite série BD rafraîchissante pour se détendre durant ce mois bien rempli.

L’Étrange boutique de Miss Potimary dIngrid Chabbert et Séverine Lefèbvre, Jungle éditions.

.

Dans le Tiroir à histoires, c’est avec beaucoup de joie que les papooses ont retrouvé Sophie et ses courges, dans cette épreuve délicate et intense qu’est la rentrée. Un très bel album, plein de fantaisie et de justesse.

Les courges de Sophie vont à l’école, de Pat Zietlow Miller et Anne Wilsdorf,  Kaléidoscope.

.

Au pays d’Alice, peu de lectures en octobre et déjà l’appel de l’hiver qui arrive et de la montagne enneigée avec ce beau premier album :

L’ascension de Saussure de Pierre Zenzius. Editions du Rouergue

Dans le Petit Bout de Bib(liothèque) de Bouma, c’est une adaptation en bd du roman de Julia Billet qui a retenu l’attention. Une belle épopée à fuir les Nazis dans une France qui sait malgré tout garder son humanité.

La Guerre des Catherine de Julia Billet et Claire Fauvel. Rue de Sèvres. 2017

 

Un nouvel album a trouvé sa place dans la collection de papillons de Colette :

Le jour de l’âge de raison de Didier Lévy, illustré par Thomas Baas

publié chez Sarbacane.

Chez Sophie, on s’est plongé dans cette belle aventure post-apocalyptique contée par un auteur de talent !

Sirius de Stéphane Servant publié au Rouergue.

 

Et vous, quelle lecture aurez vous retenu ce mois-ci ?