Du bonheur !

“Le bonheur est la seule chose qui se double si on le partage.”

Albert Schweitzer

Et si on finissait cette période pas si facile par une sélection thématique sur le bonheur ? Un thème large comme le bras, mais que la littérature jeunesse ne boude pas. Et comme ici on aime partager, c’est parti…

Avant d’aborder nos billets d’été et notre écoloswap !

******

Dans la collection d’Ada, un merveilleux-prodigieux-fabuleux album de Béatrice Alemagna : La Gigantesque petite chose ! Un album géant, réconfortant, dans lequel on pourrait presque se lover et partir, rêveur, à la recherche de cette si précieuse petite chose qui nourrit les coeurs et fait pétiller les regards !

La Gigantesque petite chose, Beatrice Alemagna, autrement jeunesse, 2011.

******

Dans le monde d’Alice, juste une poignée de sable,… quelques grains restés au fond de la chaussure pour faire pousser les souvenirs et remédier au cafard. Il n’y a rien de plus beau que les petits bonheurs éphémères de l’enfance !

Graines de sable de Sibylle Delacroix. Bayard, 2017

******

…installe-toi confortablement. Tu ne dois pas bouger. Essaie de ressentir la chaleur du soleil sur ta peau, d’écouter le bruit des feuilles qui s’agitent dans le vent et celui des insectes qui bourdonnent…et ne pense à rien du tout. Maintenant, ferme les yeux.

N’est-ce-pas cela le bonheur ?

Un album attendrissant et zen nous rappelant les moments simples de la vie. Claudia

Laissez-moi tranquille… de Galia bernstein
Nathan, 2019

******

Un morceau de bambou, quelques feuilles, le travail délicat de la vannerie donne naissance à l’oiseau de brindilles porteur d’espoir. Le bonheur se trouve parfois dans de bien petites choses, c’est l’importance qu’on leur donne qui fait la différence. Et si le bonheur se trouvait dans l’autre et l’amour qu’il nous donne? Linda.

L’oiseau de brindilles de Agnès Bertron-Martin et Qu Lan
Gautier Languereau, 2018

******

“Pour tous les enfants des villes qui illuminent les ruelles de leur imagination débordante…”
Et tout ce vacarme dans la maison qui empêche Albert de lire. Ce dernier trouve refuge dans une sort de débarras où trône une jolie peinture représentant un couché de soleil sur la plage. Quoique de plus propice à la rêverie et à la lecture? Ah enfin, Albert va pouvoir lire au calme quand soudain deux rempoteuses de fleurs font leur apparition. Ce n’est pas gênant, Albert s’imagine sur sa chaise longe tandis que les fillettes font des châteaux de sable. Un autre camarade, amateur de badminton, cherche des joueurs, hélas notre Albert est trop occupé. Une petite fille accepte et c’est drôlement bien de faire des raquettes sur la plage. Ainsi de suites, d’autres enfants vont venir dans ce débarras jusqu’à temps qu’Albert s’emporte ! Trop trop de bruit l’empêche de lire. Et si pendant un petit moment, tout le monde s’arrêtait, prenait un bouquin ?

La quête d’Albert d’Isabelle Arsenault – la Pastèque, 2019 

A la lecture de cette BD, le lecteur est transporté tour à tour par la recherche de la quiétude que provoque la lecture et par les relations qu’entretiennent ce groupe d’enfants. La construction est intéressante, elle interroge sur le fait de se détacher de son quotidien et de faire d’un tableau un endroit où se réfugier tout comme dans la lecture. Les illustrations toutes nuancées d’orange, bleu-vert apportent une touche vintage à cette BD un peu hors du temps ancrée dans la rêverie et l’amusement. Par Liraloin.

******

Il est où, le bonheur, il est où ? Et bien parfois, il est là-bas et il ne faut pas perdre espoir lorsqu’on l’a perdu de vue… Voilà ce que nous rappelle cette pépite d’album portée par les illustrations extraordinaires de Matt Ottley et la poésie des mots de Rebecca Young. Un livre plébiscité sur l’île aux trésors !

Là-bas, de Rebecca Young et Matt Ottley, Éditions Kaleidoscope, 2020.

******

Le bonheur peut-il être trouvé dans un rêve, une fantasmagorie, un monde imaginaire lorsque la réalité est trop plate et morose ? Voici la question passionnante qui est au cœur du roman Éden. Quelle que soit la réponse, la lecture de ce livre immersif et très original a été un vrai bonheur pour Isabelle !

Éden, de Rebecca Lighieri, L’école des loisirs, 2019.

******

Le bonheur peut aussi être l’évocation de moments simples mais précieux, parce qu’ils sont partagés. C’est en tout cas le ressenti de Lucie suite à sa lecture de Le souffle de l’été d’Anne Cortey. Cet album propose quatre épisodes qui semblent anodins mais font le sel d’un été réussi. Un très joli livre pour attendre les vacances !

Le souffle de l’été, de Anne Cortey et Anaïs Massini, Grasset Jeunesse, 2017

******

“Après l’attente…le bonheur !”. Parfois, le bonheur, c’est se donner les moyens de réaliser son rêve… C’est le cas d’Imani et de son taxi. Un album chaleureux et optimiste !

L’avis de Pépita.

Le taxi d’Imani, Thierry Lenain et Olivier Balez, Albin Michel jeunesse

Il est des albums qui savent dire en peu de mots l’essentiel : Quelque chose de grand est de ceux-là. Car parfois le bonheur tient à un petit rien du tout mais qui emplit une sortie entre deux frères d’un bonheur plus grand encore.

L’avis de Pépita

Quelque chose de grand, Sylvie Neeman & Ingrid Godon, La joie de lire

******

“Le bonheur est dans le pré…Cours-y vite, cours-y vite,

Le bonheur est dans le pré…Cours-y vite, il va filer !

Franck Prévot

C’est par les éditions HongFei que nous avons appris hier la disparition soudaine de Franck Prévot.

Voici leur hommage que nous relayons ici :

Endeuillées,
Frappées de stupeur,
Attristées,
Démunies,
Unies dans la douleur avec son épouse, ses trois enfants, ses proches et amis,
Les éditions HongFei ont le grand regret d’avoir appris le décès de Franck Prévot, auteur de plusieurs albums publiés par notre maison depuis 2016, un ami.

Franck écrivait des histoires et de la poésie.
Ses textes lus par mille gens, ceux-là voulurent le rencontrer. Il aima ces gens et ces rencontres.
Elles lui donnèrent mille occasions d’inviter qui le voulait à écrire sa poésie. Et chacun devenait poète en sa présence.
Mais aujourd’hui est vide.
Jusque-là, Franck faisait vivre ses textes auprès des lecteurs petits, grands ou vieux et autres émerveillés. Désormais, c’est à ses textes de faire vivre sa voix.

Franck a choisi sa manière de donner. Avec la même liberté, nous recevons, reconnaissants.

Loïc Jacob et Chun-Liang Yeh, éditeurs
Le 29 mai 2020.

Voici quelques-uns de ses livres que nous aimons particulièrement

Un album qui enfle le cœur tant la beauté qui s’en dégage ne peut qu’émouvoir : un hymne pour célébrer la force et le mystère de la poésie.

La chronique de Pépita

Un magnifique album qui retrace le combat de cette femme africaine désormais célèbre dans le monde entier et Prix Nobel de la paix en 2004. Un combat pour la planète, les droits des femmes et la liberté.

Une belle histoire d’amour mais quand on a 10 ans, on fait comment ? Poésie pure !

Sous la direction de Romain Galissot et Philippe Lesgourgues, Franck Prévot aux textes, ce ne sont pas moins de 11 illustrateurs qui apportent leur contribution, souvent facétieuse, à cette encyclopédie revisitée.
11 thèmes d’origine sont revisités à leur manière, en les actualisant, ou en y ajoutant des articles de fiction, le tout servi par les illustrations de chacun avec leur personnalité. Une cohérence est respectée dans l’articulation textes/images, la qualité graphique est absolument irréprochable. L’esprit de l’origine, au service de la vulgarisation des connaissances, est magnifiquement mis en scène.

La chronique de Pépita

Des pensées profondes, de la dérision, de l’humour, des clins d’œil ! Des recueils de poésie à lire et relire.

Et son dernier album, sorti en mars 2019 chez les éditions Nathan.

LA VRAIE VÉRITÉ SUR LE SECRET DE LA MAÎTRESSE

Notre maîtresse, elle a un secret de magie ! Elle a des lunettes qui transforment les mots écrits en mots à dire. Mais, nous, on ne sait pas encore lire. Alors heureusement qu’elle est là, avec ses lunettes magiques ! Mais un jour… ELLE A OUBLIÉ SES LUNETTES !

La chronique de Claudia

Des livres jeunesse incontournables à découvrir ou à relire.

Au revoir… et Bienvenue !

Les arbres se renouvellent au fil des saisons….

Ils se parent de leurs plus belles feuilles, font scintiller leur ramure, éclore leurs fruits, et dans un éternel recommencement, grandissent et se déploient.

Les blogs aussi ! Et la métaphore est bien appropriée à ce blog collectif en particulier. Car un collectif évolue aussi…

Arbre planté lors du premier Bookcamp du blog en Juillet 2014 !
©Méli-Mélo de livres

Ce billet pour annoncer le départ de certaines vers d’autres horizons, certaines après de longues années d’investissement. Mais le grand arbre sait dépasser les départs et abrite toujours de son ombre bienfaisante les branches qui ont décidé de prendre leur envol : c’est le cas de Sophie du blog La littérature de jeunesse de Judith et Sophie, de Lucie du blog Les lectures lutines, de Carole du blog 3 étoiles et d’Aurélie du blog Atelier de cœurs. Ces deux dernières restent cependant pour alimenter pour la première le réseau social Twitter et la seconde le compte Instagram. Toute l’équipe les remercie vraiment très chaleureusement pour tout ce qu’elles ont apporté à la croissance de cet arbre qui a déjà 8 ans ! Mais nous gardons le contact, on se connait….

Trois autres se laissent le temps de passer l’été pour décider si elles continuent l’aventure ou pas : Solectrice du blog Les lectures lutines, Céline du blog #Hastagcéline et une autre Céline du blog A lire aux pays des merveilles. Car oui, c’est difficile de quitter cet arbre après de longues années de partage et d’échanges mais la vie moderne est souvent mangeuse de temps et on s’essouffle.

Quatre savent déjà qu’elles restent fidèles au poste : Bouma du blog Un petit bout de bib(liothèque), Colette du blog La collectionneuse de papillons, Isabelle du blog L’ile aux trésors et Pépita du blog Mélimélodelivres.

Mais quatre nouvelles recrues ont rejoint récemment l’équipe ! Des profils différents, des envies nouvelles, de l’enthousiasme à revendre et elles sont déjà bien intégrées dans nos échanges !

Vous allez les découvrir dans des portraits concoctés par leurs soins toute cette semaine ! Et nous leur souhaitons la bienvenue.

Vive le Grand Arbre ! Cri de ralliement : ALODGA POWER !

Renouvellement de la bannière

Oyé ! Oyé ! Le collectif A L’Ombre du Grand Arbre cherche à donner un nouveau look à son blog. Nouvelle équipe, nouveau design !

N’ayant pas de dessinateur dans nos rangs, nous faisons donc appel à vous.
Si vous vous sentez l’âme d’un artiste ou que vous en connaissez, n’hésitez pas à vous lancer et à imaginer un nouveau visuel pour notre bannière.
A défaut de rémunération (ce blog étant totalement bénévole) nous ferons bien sûr apparaître votre nom avec votre contribution.
Merci !

Nos coups de cœur d’Avril

Le rythme du confinement s’adopte peu à peu, l’envie de lire revient petit à petit et on s’aperçoit que le mois touche déjà à sa fin même s’il a semblé durer une éternité !

Le rythme du blog continue malgré tout et voici les lectures coups de cœur du mois dernier avec quelques invitées surprise dont vous en saurez un peu plus prochainement….

************

Pour Bouma, ce sera le troisième et dernier tome de la série La Faucheuse de Neal Shusterman.

Parce que ça faisait longtemps qu’elle n’avait pas lu une série si aboutie de bout en bout, et qui lui aura réservé des surprises jusqu’à la fin !

Son avis sur le dernier tome par ici.

******

Chez Ada : cette période est l’occasion de renouer avec les livres de notre bibliothèque familiale qui regorge de merveilles parfois oubliées. Alors depuis quelques semaines, nous redécouvrons en famille les deux volumes des P’tits philosophes de Sophie Furlaud et Jean-Charles Pettier, Dorothée de Monfreid et Soledad Bravi publié par Bayard Jeunesse. Chaque soir, on lit une, deux ou trois aventures de Chonchon, Mina, Plume et Raoul qui s’interrogent sur le monde qui les entoure à travers des questions qui résonnent étonnamment en nous. Hier soir, on se demandait donc : “Choisir, c’est facile ou difficile ?” Les discussions qui s’en suivent sont toujours passionnantes !

Mon avis sur le premier tome c’est par

******

Pour Alice, ce sera L’année des pierres de Rachel Corenblit. Un roman sur le conflit israélo-palestinien, qui met en lumière toute l’absurdité et l’horreur de la guerre et de la violence. Thème peut aborder en littérature jeunesse et franchement bien mené de bout en bout.

******

Isabelle et ses enfants ont fait une excellente pioche avec Si on chantait ! Un joyeux cadavre exquis composé par les stars de la littérature jeunesse française. Rebondissements et fou-rires garantis ! Faites-vous plaisir, c’est pour la bonne cause : les bénéfices seront reversés au Secours populaire pour favoriser l’accès à la culture pour tous. Et pendant le confinement, vous pouvez découvrir ici l’intégralité du roman lu par ses auteurs !

Si on chantait ! par Susie Morgenstern, Timothée de Fombelle, Clémentine Beauvais, Yves Grevet, Vincent Villeminot, Anne-Laure Bondoux, Stéphane Michaka, Christophe Mauri, Victor Dixen, Christelle Dabos, Jean-Claude Mourlevat, François Place et Jean-Philippe Arrou-Vignod, PKJ, 2020.

Son avis

******

Pour Claudia, ce sera La fois où Mémé a vaincu un taureau. Une histoire rigolote et pleine de charme qui se lit à voix haute pour le plus grand plaisir des enfants. Un retour en enfance avec cette aventure savoureuse, pleine d’humour et de rebondissements !

C’est le premier album d’une nouvelle série très réussi chez les éditions Nathan.

Mon avis sur le premier tome c’est par

******

Liraloin….

Je t’emmène en voyage de Carl Norac, texte & 40 illustrateurs – A pas de Loups, 2019 – 20€
À partir de 9 ans

“Je t’emmène en voyage. Il y aura des fuites, des retours, des escales, des détours. Ceux qui marchent toujours droit tournent en rond dans leur tête.”
Voyager dans le livre puis dans le ciel et se perdre comme une note de musique pour mieux se retrouver sur le chemin face à soi-même. Voyager dans les contes et rêver à des désirs secrets. Être en osmose avec la nature et profiter de l’instant présent. D’aventure en aventure ne pas avoir peur du voyage. Profitons de cette poésie voyageuse où il faut sans cesse se réinventer.
“Le matin, tu es rêveuse de jour. Le coin de tes yeux est déjà un paysage. A quoi penses-tu, Mieux-Aimée ? Et puis, non, ne réponds pas. Il faut garder ses désirs secrets, au coin des yeux, puis longuement sourire de ne pas les dire.”
Vous l’aurez compris, Carl Norac nous berce dans un doux voyage où il ne faut pas avoir peur d’explorer ses rêves et ses envies. Les illustrations, toutes très différentes, complètent parfaitement cette ode dédiée à l’aventure. A lire et relire sans modération.

******

Chez Lucie, les deux tomes de Tobie Lolness ont insufflé bravoure et magie à une période qui en avait bien besoin. La langue et l’imagination de Timothée de Fombelle l’ont emportée dans les aventures trépidantes de ce héros minuscule par la taille mais grand par le cœur. Une pépite au sous-texte écologique.

Son avis sur le premier et le second tome, et ceux de Pépita, d’Isabelle et de Sophie.

******

Pour Pépita, c’est un roman de cape et d’épée au XXI7me siècle, qui l’a embarquée au-delà de ce qu’elle pouvait imaginer ! C’est enlevé, étonnant aussi bien que dans le fond que dans la forme, bref, on ne s’ennuie pas dans ces plus de 600 pages !

Fraternidad, de Thibault Vermot chez Sarbacane

Son avis ICI.

******

Pour Linda, c’est Rascal de Sterling North! Un récit autobiographique bourré de tendresse sur l’amitié entre un jeune garçon et un raton laveur.

Son avis est ici.

******

Pour HashtagCéline, le mois d’avril a été bien rempli côté lectures. Le roman le plus marquant est sans doute : Très vite ou jamais de Rita Falk paru chez Magnard. Si ce livre est un “best-seller” en Allemagne, il est moins connu en France et c’est bien dommage ! A travers les lettres de Jan, le héros de cette histoire, on découvre comment la vie continue, malgré tout, depuis que Nils, son meilleur ami est dans le coma. Drôle, émouvant, terrible et poignant, ce roman est une très belle surprise et un gros coup de cœur !

Son avis ICI.

******

Pour YokoLulu, c’est le livre Le Manoir d’Evelyne Brisou-Pellen qui l’a happé ce mois-ci. Elle s’est laissée guider par Liam, un garçon très attachant,à travers cette grande demeure aux habitants mystérieux, et elle n’a désormais qu’une hâte : lire la suite !

Son avis ici

******

Et vous, un coup de cœur en particulier ?

Prix A l’Ombre du Grand Arbre 2020 : Grandes feuilles et Belles branches

Voici les deux dernières catégories portées à vos votes :

Grandes feuilles pour les romans jeunesse jusque 11 ans et Belles branches pour les romans ados à partir de 12 ans.

Nous avons eu infiniment de mal à les départager ! Nous avons donc décidé de laisser deux titres du même éditeur pour les Grandes feuilles et 4 titres au lieu de 3 pour les Belles Branches.

Pour voter, vous avez jusqu’au dimanche 3 mai. Les gagnants seront annoncés le 9 mai, jour de l’anniversaire du blog.

On compte sur vous !

***********************

Prix ALOGDA 2020, catégorie Grandes feuilles

Violette Hurlevent et le Jardin Sauvage – Éditions Sarbacane

éditions MeMo — Hamaika et le poissonéditions MeMo — La Chose du MéHéHéHé

Quel est votre titre préféré de la catgorie Grandes feuilles ?

  • La chose du MéHéHéHé (43%, 6 Votes)
  • Violette Hurlevent t le jardin sauvage (36%, 5 Votes)
  • Hamaïka et le poisson (21%, 3 Votes)

Total Voters: 14

Loading ... Loading ...

***********************

Prix ALOGDA 2020, catégorie Belles branches

Un si petit oiseau de Marie Pavlenko - Editions Flammarion JeunesseFélines | rouergueActes Sud Junior jo witek Premier arrêt avant l'avenirNos mains en l'air | rouergue

Quel est votre titre préféré de la catégorie Belles branches ?

  • Félines (59%, 10 Votes)
  • Un si petit oiseau (18%, 3 Votes)
  • Dernier arrêt avant l'avenir (12%, 2 Votes)
  • Nos mains en l'air (12%, 2 Votes)

Total Voters: 17

Loading ... Loading ...

***********************

Pour voter pour les autres catégories :

Brindilles et Petites feuilles (Petite enfance et Albums)

Branches dessinées et Racines (BD et Documentaires)