Le Livre d’où l’on vient … Kik

 

A l’Ombre du grand arbre cet été, on va vous révéler un petit bout de nous, un petit peu de cette sève qui chacun(e) nous anime, un petit de peu de ce feuillage qui nous réunit.

Un brin nostalgique mais tout à fait réjouissant, chacun notre tour, nous allons vous dévoiler le livre qui a changé notre vie ou qui du moins, nous a beaucoup marqué, voire qui nous a donné envie de créer un blog.

Alors, revenez par ici chaque semaine de cet été, et laissez vous nous raconter  :

« Le livre d’où je viens »

oooOOOooo

Désormais, je connais la date. Pour préparer ce billet, je savais quel livre sortir de ma bibliothèque, mais j’avais oublié cette annotation de ma maman.
Désormais, je connais la date. Je suis fan du Petit Nicolas depuis décembre 1992, j’avais 8 ans et demi.

Le Petit Nicolas, pour l’enfant que j’étais, ce sont ….

…. des histoires courtes, que l’on peut lire tout seul, même si on n’est encore qu’un lecteur débutant,
… des histoires drôles, avec lesquelles on passe de bons moments de rigolades,
… des histoires pleines de bêtises, et c’est bon !
… des histoires du quotidien, qui apportent des anecdotes sur les parents, les voisins, la maîtresse, les jeux dans la cour de l’école.
… des histoires qui se suivent, qui se ressemblent un peu, car on retrouve toujours la même bande de copains (J’adorais ça!), mais sans arrêt dans de nouvelles aventures.
… des histoires à découvrir, lors de leur parution, des sorties d’ouvrages à surveiller, pour essayer de compléter la bibliothèque.

Le Petit Nicolas, pour l’adolescente que j’étais, c’était un auteur : Sempé. De fil en aiguille, je me suis intéressée à ce qu’avait fait cet auteur en dehors du Petit Nicolas. J’ai découvert ses albums de dessins, avec ces personnages marqués, par leur métier ou leur lieu de vie. J’ai découvert aussi les dessins de presse, les messages glissés dans ces quelques traits que je croyais lancés à la légère.
L’album que je préfère, c’est sûrement Les Musiciens. J’adore ces instants captés avec justesse, alors que dans un livre, il n’y a aucune musique. J’ai eu l’impression de sentir vibrer les instruments dessinés par Sempé.

Alors des Histoires du Petit Nicolas, et des bouquins de Sempé, j’en ai quelques-uns

d280b0325d9b11e3aecf0ac913b3a2f4_8

BONUS… 
Récemment il avait été question du Petit Nicolas à la radio.
C’était sur France Info, c’était par ICI.

6 réflexions au sujet de « Le Livre d’où l’on vient … Kik »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *