Coups de coeur de novembre

Je ne sais pas si c’est l’effet “Noël et fin d’année” mais le temps passe vite, presque en accéléré… Tout le monde est bien occupé par ici mais la lecture, elle, reste un moyen de s’évader ! Il y a encore eu de beaux coups de cœur durant cet avant-dernier mois de 2019. Avec décembre qui arrive, la sélection qui suit pourra peut-être vous donner des idées?

********

Pour HahstagCéline, malgré le froid, la neige et la peur, elle a passé un très bon moment avec le nouveau texte de Thibault Vermot. Paru chez Sarbacane, La route froide, illustré avec talent par Alex W.Inker, nous entraîne au coeur d’une promenade qui vire au cauchemar… Glaçant dans tous les sens du terme.

L’avis de HashtagCéline

********

Isabelle a été époustouflée par les illustrations de Torben Kuhlmann qui vient de publier aux éditions Nord Sud la traduction française de son album Édison : la fascinante plongée d’une souris au fond de l’océan. Une histoire de souris à la fois complètement fantaisiste et très sérieuse, dont on achève la lecture avec l’envie de céder à sa curiosité et de voyager aux confins des territoires explorés…

L’avis d’Isabelle

********

Alice a aimé se laisser surprendre par Ce qui coule dans nos veines. Un roman qui parle d’amour, de maladie, de secte, de convictions, du consentement, de libre arbitre… etc.

Inspirée d’un fait divers Sophie Adriansen signe un roman fort et poignant pour parler d’un sujet peu traité en littérature ado mais pourtant si souvent à la une de l’actualité.

********

Pépita a découvert avec délice les sophro-comptines, dans Hop Hop Hop je grandis, édition Dunod : une approche bienveillante pour soi-même et les autres et dont le tour de force réside dans sa pertinence, sa clarté et un accès facile pour enfants et adultes !

L’avis de Pépita

********

Pour Sophie, le coup de cœur sonne assez triste (mais c’est sans compter la pointe d’humour finale). L’album Cigale de Shaun Tan, publié chez Gallimard jeunesse, raconte la fin de carrière de cet employé, assidu toute sa vie mais qui ne sera jamais vu à sa juste valeur par son employeur. Une plongée dans le monde parfois cruel des entreprises où certains peuvent se retrouver totalement isoler et déconsidérer.

L’avis de Sophie

********

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *