Le top 5 de Pépita

13 juillet 2017….(S)TOP…Pépita….en recherche de ses pépites…(S)TOP….déjà 3…(S)TOP….en reste 2…(S)TOP….

………

1er août 2017….(S)TOP………Retour de vacances…..(S)TOP……..

Les 2 derniers trouvés ! ……(S)TOP……voici l’article….(S)TOP…….

Pour ce TOP 5, j’ai choisi des titres très personnels, que j’ai découvert ou re-découvert au cours de mon activité de blogueuse depuis 6 ans mais il y en aurait tant d’autres…

Au pays de Titus de Claudine Galéa.-Le Rouergue : un album grand format qui correspond à une toute première chronique du blog (et qui mériterait d’être ré-écrite !) et que je re-découvre à chaque lecture tant il est riche dans son message sur le pays de l’enfance et sa pureté. Pour moi, cet album symbolise ce que je cherche à faire passer dans ma vie de maman de très grands et grands enfants et de bibliothécaire jeunesse : poésie, respect de l’enfance, force de l’imaginaire. Il en a été écrit une pièce de théâtre, et que j’ai eu la chance de voir jouée par des enfants, et que je vous recommande.Dans la petite maison verte de Marie-France Painset et Marie Mahler.-Didier jeunesse : il est impossible pour moi de ne pas évoquer ma passion pour le livre petite enfance !  J’ai tant de coups de cœurs dans ce domaine mais celui-ci symbolise à mes yeux la lecture cocooning dans l’intimité du chez soi et le partage de toi à moi qui se joue dans toute relation de lecture. Avec ce cœur qui bat « pour toi, pour moi » : oui, la lecture fait cet effet-là ! Alors autant le transmettre dès le plus jeune âge Je salue au passage le travail formidable de la maison d’édition Didier jeunesse dans le domaine.

Sans ailes de Thomas Scotto et Csil.-Editions A pas de loups : une maison d’édition qui trace sa route et dont j’ai été particulièrement touchée (et le mot est faible !) par cet album si précieux, si sensible « dont la partition peut se lire à tout âge tant tout un chacun peut y lire des lignes de sa propre vie ou ses propres questionnements ». Un album toujours prés de moi et que je relis régulièrement pour me rappeler ce qui est finalement important dans la vie.

Le Bon Gros Géant de Roald Dahl.- Gallimard jeunesse : à mon grand âge, je n’avais pas lu ce monument de la littérature jeunesse et combien je suis retombée en enfance avec ce roman si succulent dans la langue et si profond dans ses messages. Une lecture absolument « délexquisavouricieuse »et »fantasfarabuleuse » ! Je me suis replongée alors avec délice dans l’oeuvre de ce géant qu’est Roald Dahl et j’ai appris une foule de choses dans ce hors-série de la revue Lire.

Le cœur des louves de Stéphane Servant.-Le Rouergue : en romans, et j’en lis beaucoup, alors encore plus difficile de choisir, mais celui-ci m’a profondément marquée. J’aurais besoin de le relire tant il m’a traversée comme un écho de mon histoire personnelle. Je sais que je le ferais un jour. Quand je serais prête. Un roman de femmes, de générations, de secrets dévastateurs, de lâcheté des hommes,…Lisez du Stéphane Servant (un nouveau roman parait fin août) !

« Elle (Célia) tente toujours de saisir la vérité de toutes ces vies mêlées. Il lui semble qu’il y a des motifs récurrents dans ces destinées. Comme si l’histoire se répétait indéfiniment, sous des formes différentes, mais le fond reste identique. Les lignes de fracture courent toujours à la surface des choses, et ni le temps ni les lieux ne semblent pouvoir stopper les lézardes. » (pp. 494-495).
.
 TOP 5 terminé…(S)TOP-là….Belles lectures !
Et je passe le relais à Atelier de cœurs la semaine prochaine !
 .

2 réflexions au sujet de « Le top 5 de Pépita »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *