La poésie vient en lisant !

A l’occasion du 19e Printemps des poètes qui commence aujourd’hui, nous voulions partager avec vous nos coups de coeur en poésie jeunesse. En effet à l’ombre du grand arbre, nous pensons que faire lire de la poésie à des enfants (voire à des tout petits) est vraiment essentiel pour construire un rapport libre et ludique à la langue. Mais beaucoup d’adultes, et même de lecteurs avertis, sont réticents face à la poésie, qu’ils trouvent hermétiques. Alors pourquoi ne pas essayer de glisser un poème par ci par là, au moins le temps du printemps des poètes, sur la table du petit déjeuner, sous l’oreiller, entre les pages du livre qui trône sur la table de chevet, entre la madeleine et le jus de pomme dans le cartable car « la poésie est un engagement à aller vers l’autre » comme le dit si bien Jean-Pierre Siméon, poète et directeur artistique du Printemps des poètes.

« Quand la poésie se cultive au quotidien, … ça fait du bien ! » nous dit Alice après avoir dévoré Une tranche de poésie  de Gaëlle Perret et Gérald Guerlais publié par Les P’tit bérets en 2015.

Mais la poésie se cache aussi sous le pelage des animaux  comme dans Un ours, des ours de François David publié par Sarbacane en 2016 : de drôles d’aventures poétiques sous la plume de François David et au travers des coups de crayons de 32 illustrateurs ( et pas des moindre ! ). Du beau travail pour un superbe album !

Bouma, quant à elle, aime tout particulièrement la collection de Rue du monde : Petits géants. Ce sont des petits formats carrés illustrés pour initier les tout-petits au monde de la poésie. Quel joli pari !

Alors n’hésitez pas à découvrir :


Sous la lune poussent les haïkus

Ryökan

Zaü

Rue du monde


Le Secret

René de Obaldia

Julia Chausson

Rue du monde

Il faudra aussi, sur ses traces, aller faire un petit tour chez Thierry Magnier pour découvrir les albums d’Agnès Domergue et Cécile Hudrisier autour des haïkus qui enthousiasment les enfants les plus grands !

Il était une fois : contes en haikus

Agnès Domergue

Cécile Hudrisier

Thierry Magnier

2013


Autrefois l’Olympe : mythes en haikus

Agnès Domergue,

Cécile Hudrisier,

Thierry Magnier

2015

Solectrice nous invite sur le chemin de la poésie, à partir au Japon avec un maître du haïku.

Bashô, le fou de poésie,

 Françoise Kerisel

Frédéric Clément

éditions Albin Michel.

Et que nous dit Pépita de la poésie pour la jeunesse ? Sur ses étagères, on trouve :

  • un album magnifique sur la transmission :


Je serai cet humain qui aime et qui navigue
Franck Prévot
Stéphane Girel
HongFei

  • des maisons pleines de mots pour s’abriter :

Valérie Linder
Grandir
  • des baisers, « moustaches frémissantes »

Deux qui s’aiment
Jürg Schubiger
Wolf Erlbruch
La joie de lire

et même un livre numérique interactif qui célèbre les mots inventés d’une grand-mère à la mémoire fragile et qui sublime sa relation avec sa petite-fille.

De la poésie à PoéVie…

Ma Mamie en poévie

François David

Elis Wilk

CotCotCotéditions

2016

« … la poésie serait plutôt le contraire de ce que vous pensez, tout le contraire… »

Jean-Marie Gleize

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *