Petits et gros mensonges

Pour un 1er avril, quoi de plus amusant que d’inventer un mensonge, petit ou grand ?

Les nez s’allongent, les joues rougissent, les yeux rient… mais ce jour-là, on n’est pas dupes, on s’y attend !

pinocchio

En revanche, pas question d’avaler des couleuvres à longueur d’année. Petits mythomanes, gros menteurs ou affabulateurs, quand on a la manie de s’inventer des histoires, cela peut devenir un vrai cauchemar…

N’ayant en tête que ce fameux Pinocchio (de Carlo Collodi), j’ai demandé à mes amis blogueurs de me proposer des titres sur la question. Voici leur sélection.

poisson-anouk

Chez Bouma

Ce que j’ai vu et pourquoi j’ai menti de Judy Blundell

ce-que-j-ai-vu

Un roman qui vous entraînera dans les années 50 aux États-Unis, dans la vie d’une adolescente où les mensonges semblent être monnaie courante. Un vrai coup de cœur pour ce roman à l’ambiance lourde et au suspens impeccable.

Sa chronique.

Cher Dylan de Siobhan Curham

cher-dylan-189x300

Derrière un écran il est facile de se faire passer pour quelqu’un d’autre. Georgie va bien vite l’apprendre à ses dépends.

Sa chronique sur un P’tit Bout de Bib’.

Sardine-poisson-dessin-Armel-Bonneron-650x488_reference

Chez Alice

 Costa Brava d’Olivier Douzou et Frédérique Bertrand. Le rouergue, 2013.

costa

Pour cacher sa bêtise, dans la panique, Pierre cumule mensonges et catastrophes…

Sa chronique sur A lire au pays des merveilles.

Alice nous propose aussi :

P’tit Croc a menti de Lucie Marc, Ingrid Lefebvre.- les P’tites canailles éd., DL 2009

Le grand championnat de mensonges de Gwendoline Raisson ; illustrations de Magali Bardos. l’Ecole des loisirs, DL 2010

Le gros mensonge, texte de Jihad Darwiche ; illustrations de Ramèche Goharian. Lirabelle, 2007

C’est pas vrai ! t’as menti !  texte de Gigi Bigot ; illustrations de Maximiliano Luchini. Benjamins media, 2009 (livre-cd)

Les mensonges d’Odilon de Sylvie Auzary-Luton. Mijade, 2005

Et une bibliographie du site Ricochet pour approfondir le sujet.

 poisson-anouk

Chez Céline du Flacon

 Fantoccio, Gilles Barraqué, Médium, école des loisirs, février 2015

img037

Fantoccio à qui on a insufflé la vie doit jouer au pantin. Mentir et encore mentir pour mystifier les foules et rapporter gloire et fortune à son maître. Un rôle de fantoche pas simple à tenir quand la vie pulse en soi et qu’on rêve de VIVRE et d’AIMER ! Une relecture à la fois troublante, passionnée et passionnante de Pinocchio. De quoi dépoussiérer définitivement nos souvenirs d’enfance !

Sa chronique sur Qu’importe le flacon pourvu qu’on ait LIVREsse.

Sardine-poisson-dessin-Armel-Bonneron-650x488_reference

Chez Pépita

 Ma grand-mère m’a mordu d’Audren. Ecole des loisirs Neuf

E134739

Un roman qui pose la question de la vérité et du mensonge entre générations et appelle à un double respect entre elles.

Sa chronique sur Méli-Mélo de livres et celle de Bouma.

 

La double vie de Cassiel Roadnight Jenny Valentine. Ecole des Loisirs

9782211204637FS

Quand mentir sur son identité devient un enfer alors qu’à l’origine ce mensonge semblait mener vers la liberté. Un roman très psychologique sur la question.

Sa chronique et celle de Céline du Flacon.

 

Image du Blog petitemimine.centerblog.net

Joyeux poissons d’avril !

Une réflexion au sujet de « Petits et gros mensonges »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *