Notre liberté d’aujourd’hui, nous la devons à nos aïeux…

Mon arrière grand-père était à Verdun. Comme brancardier.
Le grand-père de mon mari, aussi. Comme brancardier aussi.
Se sont-ils rencontrés ?
Il m’arrive d’y penser…

Je me souviens de mon arrière grand-père quand j’avais 7-8 ans.
Il avait du mal à évoquer ces souvenirs-là. Beaucoup de pudeur. En chuchotant.
Mais je me souviens surtout de son regard quand il lui arrivait d’en « parler ».
Un regard de peur et de désolation.
Un regard grave et si loin. 
Il disait toujours aussi qu’il ne fallait plus revivre cela.
Mais je me souviens que c’était comme une prière muette.
Qu’au fond de lui, il n’en était pas si sûr…
Que cela ne se reproduise pas.

Quand on a 7-8 ans, et que c’est l’un des rares souvenirs qu’il reste de son arrière grand-père, on s’en souvient aussi…

µµµµµµµµ

Quand ils sont partis au front, la fleur au fusil, ils se sont peut-être dit…

Un incroyable document d’une rare richesse : il s’agit du récit anonyme des premières semaines de mobilisation d’un poilu durant l’été 1914.

On les aura ! Barroux-Seuil jeunesse

Chez Les lectures de kik aussi

µµµµµµµµ

Si ces deux brancardiers à Verdun se sont parlés, peut-être qu’ils se sont dit…

Tout commence par l’ennui d’un Roi. Il se fait conseiller par un charlatan…

Quelle drôle d’idée la guerre ! Eric Battut -Didier jeunesse

µµµµµµµµ

Et s’ils entretenaient une correspondance avec leur famille, peut-être que ces mots-là sont les leurs aussi…

Un livre témoignage sur le destin de Pierre et de sa femme Elisabeth, jeunes mariés et instituteurs. Lui part au front et elle, elle reste. Ils vont correspondre durant ces quatre années. La guerre vécue de l’intérieur. Bouleversant.

L’horizon bleu, Dorothée Piatek, Seuil jeunesse

Pas d\

Il en existe un spectacle mis en scène par la Compagnie La boite à sel

µµµµµµµµ

Et leurs enfants dans tout ça ? Ils devaient beaucoup y penser…

 Quand un jeune garçon londonien découvre l’horreur de la guerre.

Un roman très touchant.

Mon père est parti à la guerre, John Boyne -Gallimard jeunesse

Chez Les lectures de kik aussi

µµµµµµµµ

Les mots n’ont jamais réussi à franchir les lèvres de mon arrière grand-père sur cette période douloureuse de sa vie…

Il a aussi connu la seconde guerre mondiale…Là, il m’a un peu raconté…ce qui s’était passé, dans son village…Ma grand-mère, sa fille, aussi…mais c’est une autre histoire…

Ça fait beaucoup dans une seule vie, non ?

Mon autre arrière grand-père n’en est pas revenu…En 1915, il a laissé une veuve et une petite fille de trois ans, mon autre grand-mère. Elle a aujourd’hui 102 ans…

Un Hors-série (Octobre-Novembre 2014) de la revue Géo sur le conflit : photos, dates-clés, batailles, enjeux,…

µµµµµµµµ

2 réflexions au sujet de « Notre liberté d’aujourd’hui, nous la devons à nos aïeux… »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *