Nos coups de cœur d’octobre

L’automne s’installe doucement avec ses couleurs chaudes et ses températures en baisse. C’est le moment idéal pour s’installer au coin du feu avec un bon livre. Pour accompagner ces moments de douceur, nous vous présentons, comme chaque premier lundi du mois, nos derniers coups de cœur. C’est promis, vous y trouverez de l’insaisissable, de la beauté, du merveilleux, de l’humour, de la douceur, des étoiles – et même des frissons !

******

Pour Linda, c’est un album à la couverture mystérieuse, sans titre, qui se hisse au rang de coups de cœur. Derrière cette couverture se révèle un album poétique au graphisme original. Isabelle Simler nous invite dans l’imagination et nous explique le cheminement de la pensée dans la construction des idées.

Les idées sont de drôles de bestioles d’Isabelle Simler, éditions Courtes et Longues, 2021.

Son avis complet est ICI, celui d’Isabelle .

******

Pour Lucie, c’est aussi un album qui sort des sentiers battus. Issu de sa PAL de rentrée, L’enfant, la taupe, le renard et le cheval n’a pas vraiment d’histoire. Entre questionnements et rencontres, Charlie Mackesy prend le lecteur par la main et l’invite à la bienveillance. Avec les autres mais aussi avec lui-même. Pour ne rien gâcher, les illustrations sont magnifiques. Réconfortant en ces temps de grisailles !

L’enfant, la taupe, le renard et le cheval de Charlie Mackesy, Les Arènes, 2020.

Son avis ICI.

******

Pour Liraloin c’est lors d’un billet consacré à Jean-Claude Mourlevat que le coup de cœur est arrivé sans crier gare. Il s’agit du Chagrin du Roi Mort publié en 2009.

Le Chagrin du Roi Mort de Jean-Claude Mourlevat, Gallimard jeunesse, 2009

Aleksander et Brisco sont frères, inséparables compagnons de jeux. « Aleks seul était le fils de Selma. Elle l’avait mis au monde, au milieu de l’hiver, dix ans plus tôt, mais pas Brisco. Et cela vaut la peine de raconter dans quelles circonstances étonnantes. »

Le lendemain les deux frères se rendent à la bibliothèque royale et Brisco se fait enlever par une belle et terrible dame blonde. Pourquoi Brisco ? Quelle est la signification de la marque dans la paume de sa main ?

Un roman qui s’articule en deux parties : l’enfance puis la guerre. Une première partie pour comprendre la fusion entre les deux jeunes garçons. Cette vie douce et paisible dans un cocon familial aimant. Une vie ponctuée de mystères, des récits empreints de sorcellerie permettant de mieux cerner les personnages et leurs rôles à venir dans la seconde partie. La guerre qui aura lieu. Un père qui voudra récupérer son fils. Un homme qui tentera d’être père. Deux garçons qui marcheront sur des chemins différents, bercés par l’amour.

Une histoire qui emporte très très loin le lecteur, dans une contrée où la sorcellerie, la vengeance renforcent les liens. Le merveilleux, la dureté de la guerre et parfois la lutte contre soi-même bouleversent profondément. Jean-Claude Mourlevat est un formidable conteur.

******

Encore un livre hors du commun dans notre collection de coups de cœur d’octobre : Quel tableau ! de Julien Couty est vraiment déroutant. On y suit un père son fils au musée. Mais voilà, toutes les œuvres semblent avoir subi les effets néfastes du dérèglement climatique, de la mondialisation, du consumérisme, de la surpopulation. Un livre à la fois terriblement drôle et terriblement angoissant où les images se suffisent – hélas – à elles mêmes !

Quel tableau ! Julien Couty, Rouergue, 2020.

******

Vous souvenez-vous de Petit-Arbre? Jeune Chêne qui se sentait trop frêle et inutile, il a depuis bien grandi. Au fil des saisons, il a gagné en taille et accueilli beaucoup d’amis animaux.

Petit-Arbre est devenu grand. Nancy GUILBERT et Coralie SAUDO. Editions Circonflexe, 2021

Dans ce nouvel album aux couleurs d’automne qui illustrent le temps qui passe et le cycle de la vie, Petit-Arbre est grand à présent. Il est question de mort et de transmission, d’amitié et d’espoir. C’est beau, c’est doux, c’est tendre.

A nouveau, Blandine et ses enfants ont été conquis. Retrouvez son avis complet ICI.

******

Isabelle a été emportée par une BD au cheminement fragile, entre rire, larmes et réconfort : Incroyable ! de Zabus et Hippolyte. Un album très original et émouvant, dont la saveur a été d’autant plus grande que sa lecture a été partagée avec d’autres branches de l’arbre. On vous en reparle bientôt…

Incroyable ! de Zabus et Hippolyte, Dargaud, 2020.

Les avis complets d’Isabelle et de Lucie

Et dans la catégorie roman, le coup de cœur d’Isabelle est de circonstance en cette saison de Halloween : une maison isolée, cernée par un malaise intangible… Éric Pessan, de sa belle plume imagée, joue des codes du genre horrifique pour tirer sur toutes les cordes de notre paranoïa. Et pourtant, c’est sur un tout autre terrain qu’il nous entraîne finalement, suivant une partition inattendue mais d’autant plus glaçante, à la lisière entre le thriller, le conte, la poésie et le drame. Un roman hypnotique qui se dévore et nous laisse groggy, mais aussi étrangement apaisé.e. À faire découvrir à ceux qui n’ont pas froid aux yeux !

La-Gueule-du-Loup, d’Éric Pessan, L’école des loisirs, 2021.

Son avis ICI.

******

Et vous, qu’avez-vous lu de beau en octobre ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *