Cinq ans, ça se fête avec des cadeaux !

Comme vous le savez (ou pas) notre blog collectif fête ses 5 ans cette année. Pendant ces années, le blog a évolué, il a grandi, il a pris son caractère. Il y a eu presque 400 articles publiés, des coups de cœur en pagaille, des débats parfois vifs et une équipe toujours motivée pour faire vivre tout ça. Cette équipe, elle a changé, il y a eu des départs et des arrivées, au gré des aléas de la vie. Mais toujours pour points communs la passion pour la littérature jeunesse et le désir de partage. Aujourd’hui, nous nous apprêtons à accueillir une nouvelle venue, vous la croiserez bientôt par ici, en attendant, vous pouvez aller visiter son blog :  atelier de cœur.

Mais, comme annoncé dans le titre, un anniversaire, c’est avant tout des cadeaux.

Alors, nous avons décidé de vous gâter. Après tout, ces cinq années d’existence, c’est un peu à vous que nous les devons et nous vous en sommes reconnaissantes.

Vous vous en souvenez peut-être, à  l’été 2014 nous avons fait une série de billets où chacun d’entre nous (à l’époque l’équipe était encore mixte) racontait le livre d’où il vient. Ce livre particulièrement marquant, dont on peut dire qu’il y a un avant et un après sa lecture. Le genre de livre qu’on offre à tour de bras, qu’on a tellement envie de faire connaître.

Aujourd’hui, pour gagner un livre, nous vous proposons de prendre la plume à votre tour (oui, bon, le clavier, mais c’est moins poétique) et de nous raconter en commentaire le livre d’où vous venez. Un titre de livre, un petit souvenir marquant, une anecdote à son sujet, ce que vous voulez !

Les gagnants seront tirés au sort parmi les commentaires. Oui, LES, car ce sont dix livres que nous mettons en jeu. Les titres des livres sont une surprise, nous les choisirons soigneusement en fonction des gagnants. Album, BD, roman, nous ferons au mieux pour plaire à celui ou celle qui le recevra !

Le jeu est ouvert aux résidents de la France métropolitaine (c’est pas de notre faute, c’est la poste…), vous pouvez partager sur les réseaux, cela nous fera plaisir, mais ce n’est pas obligatoire.

Le tirage au sort aura lieux dans un mois, soit le 29 juin, ainsi les gagnants pourront partir en vacances avec un nouveau livre (ou se consoler de ne pas avoir de vacances en lisant un nouveau livre, ce qui est toujours d’un grand réconfort).

Vous pouvez préciser en commentaire l’âge de l’enfant auquel vous destinez le livre mais si vous voulez le garder pour vous, c’est autorisé aussi. Dans tous les cas vous pouvez préciser le genre de livre que vous souhaitez recevoir.

Alors, à vos commentaires et merci de votre confiance !

11 réflexions au sujet de « Cinq ans, ça se fête avec des cadeaux ! »

  1. Bonjour. Le livre d’où je viens est sans aucun conteste « Mon bel oranger » de José Mauro De Vasconcelos . C’est ma première « vraie » expérience littéraire, de celles qui remuent. Une expérience qui m’a appris que lire, c’est recevoir des sensations physiques tout autant qu’intellectuelles :). J’avais 11 ans quand je l’ai lu et je remercie ma professeure de français, mme Blanchard de nous avoir fait découvrir ce livre….

  2. pffiou pffiou pffiou… yen a des tonnes des livres qui m’ont marquée… « manuella  » de labro, quand j’étais ado… il est toujours dans ma bibliothèque d’ailleurs… et puis des livres qui ont fait la sage-femme que je suis … il y en a tellement… et puis dernièrement, « moi, la fille qui plongeait dans le coeur du monde…  » … le loustic a presque 6 ans… j’espère que les livres auront autant d’importance dans sa vie!

  3. Bonjour,

    Bien difficile en effet de ne choisir qu’un livre parmi ceux qui ont éveillée l’enfant que j’étais. Je me souviens Des cornichons au chocolat de Stéphanie, que je n’avais pas osé lire à 10 ans car je me trouvais trop jeune, et que j’ai dévoré peu de temps après. Il était le signe de ma maturité. Je me souviens de l’automne à Pékin de Vian, à 11 ans, que j’avais choisi de présenter à ma classe parce qu’il ne parlait justement ni d’automne ni de pékin, et qu’à juste titre, il me représentait bien, avec ce second degré si palpable et cet univers aussi onirique qu’incisif. Sans parler de l’écriture… J’ai envie de parler de Mon bel oranger de José Mauro de Vasconcelos, bien sûr, que j’ai lu et relu tant de fois tant il suscitait des émotions en moi. Et tant d’autres, depuis le club des cinq d’Enid Blyton, qui m’ont fait vivre tant d’aventures…
    Mais celui peut-être qui m’a fait naître, vers l’âge de 7 ou 8 ans, et vers lequel je me tournais chaque fois que ça n’allait pas, c’est sûrement Le pays où l’on arrive jamais d’André Dhôtel. C’est peut-être celui qui a fait couler mes premières larmes. Celui où j’ai appris que les apparences sont parfois si trompeuses. Ou j’ai découvert que la magie peut s’inviter dans le quotidien, avec un peu de courage.
    Comme Gaspard, j’ai eu envie d’aider cet autre enfant qui me semblait à moi aussi si étrange, si énigmatique. Ce parcours initiatique a été le mien autant que celui des personnages, et c’est peut-être le roman de mes premières frustrations : savoir que jamais, ô grand jamais, je ne pourrais les rencontrer en vrai.
    Oui, le pays où l’on arrive jamais, ça a été le roman qui m’a fait vivre des aventures si merveilleuses que j’ai eu envie de les vivre en vrai. Qui m’a fait voyager bien plus loin que la voiture de mes parents. Qui m’a fait vivre des émotions presque plus intenses que celles de mon quotidien.
    Le pays où l’on arrive jamais m’a donné envie de rencontrer les personnages de bien d’autres livres. Il ne m’a pas donné le goût de la lecture, que j’avais déjà, il m’a donné le goût de l’aventure. (et l’envie d’aller à Anvers).

  4. Ma fille Alliyah a 3 ans adore les albums avec beaucoup de dessin! Elle serai ravi j’en suis certaine! Merci pour ce concours

  5. Merci je participe volontiers
    Les 2livres qui ont fait mon adolescence un sac de billes de Joseph Joffo et l écume des jours de Boris Vian

  6. Merci pour ce concours et quelle jolie question mais à laquelle il n’est pas facile de répondre. Je ne crois pas n’avoir qu’un seul livre, mais plusieurs, en fonction des âges, des périodes, des difficultés à traverser…
    Mon album d’enfance, c’est le magicien des couleurs d Arnold Lobel, l’un des premiers albums que j’ai offert à ma fille. Il était mon trésor. Avec lui j’observais les illustrations, le monde, le côté historique, cherchant la bonne nuance, me régalant des jeux de mots ou m’angoissant lorsque les marmites débordent…

    Mon roman d’enfance est Ronya, fille de brigand d Astrid Lindgren. Un roman d’initiation entre Moyen-age et fantastique, une histoire d amitié en apparence impossible, le poids des querelles et secrets familiaux que l’on transmet sans se souvenir du pourquoi.

    Et puis le Petit Prince, livre aux milles lectures. Chaque relecture apporte un éclairage différent, aujourd’hui encore.

    Le livre cadeau serait pour moi et mes enfants, album ou roman, qu’importe !
    Encore merci, longue vie à votre Arbre et bonne chance à tous!

  7. Bonjour,
    Merci pour ce concours auquel je participe avec plaisir… La seule chance de gagner me suffit ; je n’est aucune exigence quant au livre : je vous fais entièrement confiance…
    J’ai lu tellement de livres qu’il est difficile de n’en choisir qu’un seul…. Ceux qui m’ont sans doute le plus marquer sont « Le pull-over rouge » de Gilles Perrault, l’histoire du dernier condamné à mort en France. Ce livre a été adapté à l’écran, avec la talentueuse Catherine Frot dans le rôle de la Maman de Christian Ranucci. Et puis aussi « Racine » d’Alex Haley. Bouleversant… Deux romans sur l’injustice…
    Je citerai également « Rebeccaa » de Daphné du Maurier que je relis avec plaisir quand je suis en panne de lecture…
    Au plaisir de vous lire sur votre blog…
    Culturellement, Denise

  8. Merci pour toutes ces découvertes en cinq ans de blog !
    Difficile de choisir seulement quelques titres car la littérature a toujours fait partie de ma personne, mais voici ceux que je retiens :
    Mon livre d’enfance : l’album « Juliette et Bellini » de Emily Arnold McCully. Les magnifiques illustrations tout en douceur m’ont transporté à chaque lecture. Cette jeune fillette, émue et émerveillée par un nouveau pensionnaire funambule, persévère et apprend à maîtriser cet art. Une histoire touchante sur la transmission, la passion, et qui m’amenait à répondre « Funambule » quand un adulte me demandait ce que je voulais faire quand je serai grande. Cette envie m’a duré longtemps 🙂
    Mon livre d’adolescence : « Le parfum : histoire d’un meurtrier » de Süskind. Mon génial professeur de littérature de seconde nous a fait lire et analyser ce roman. Une claque ! Tout, de l’écriture ciselée à la noirceur du personnage m’ont marqué : c’est depuis cette lecture que j’ai compris à quel point les livres seraient importants dans ma vie.
    Et mon livre d’adulte : l’album « La grande fabrique de mots » de Agnès De Lestrade et Valeria Docampo. C’est un des premiers albums jeunesse qui m’a bouleversé (la liste ne cesse de s’allonger depuis !). Sur l’importance des mots (qui sont finalement plus accessoires que les sentiments qui sont derrière ces mêmes mots), sur l’amour… Je l’utilise très régulièrement dans mon travail (je suis bibliothécaire en secteur jeunesse) et je l’offre et le conseille à tout bout de champ.
    Finalement, j’ai réussi à en choisir trois, et je crois qu’ils me correspondent bien !
    Merci pour le concours, je participe pour ma fille, qui a 18 mois !
    Bonne continuation à tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *