Le top 5 de Carole

Bien, bien, bien… C’est donc à mon tour de vous proposer mon top 5. Quelle idée nous avons eue ! Il y a quelques semaines, j’ai vu ça et ça m’a volé un éclat de rire monumental !

Non parce que choisir 5 livres jeunesse, c’est quand même ce qui se rapproche le plus de l’ENFER ! Parce que choisir, c’est nécessairement renoncer. J’ai suivi avec attention les tops 5 de mes copinautes tout l’été, en faisant des “Wahou “, des “Bien sûr “, des “Olala comment vais-je faire ?”. Grosse pression.
Et puis, je me suis demandé ce qui fait que je vais choisir celui-ci et pas un autre, quels sont mes critères, pourquoi. Parce que des coups de coeur, j’en ai beaucoup, des livres que je conseille et/ou que j’offre aussi, des titres qui me viennent spontanément, des histoires dont je me souviens longtemps, des auteurs chouchous, des collections. Alors après un été de réflexion, j’ai trouvé : je vous parle de ces livres dont la lecture marque un avant et un après. De ceux que je relis à l’infini et qui me procurent les mêmes émotions, de ceux qui ont changé un peu ma vie, de ceux qui m’ont enrichie profondément.

Vous êtes prêts ? C’est parti !

L’Histoire de Julie qui avait une ombre de garçon de Christian Bruel, illustré par Anne Bozellec, rééedition Thierry Magnier, 2014.

J’ai la chance d’avoir la version de 1976 des Editions Le sourire qui mord. Précieux cadeau de ma grand-mère. L’Histoire de Julie est une démonstration magnifique et poétique des ravages de l’assignation de genre imposée aux enfants dès la naissance, une illustration de la souffrance provoquée par l’obligation de rentrer dans l’une des deux seules cases que nous propose la société patriarcale régie par des normes hétérosexuelles. Mais c’est aussi une lumineuse fenêtre ouverte sur la possibilité de se libérer de ces carcans, et tout commence par l’éducation ! Plus que jamais d’actualité. Un de mes premiers livres rien qu’à moi.

Métal Mélodie de Maryvonne Rippert, Editions Milan Macadam, 2010.

C’est bien simple, sans ce roman, vous ne seriez pas en train de me lire. Sans ce roman, je n’aurai pas créé mon blog. Je suis tombée dessus par hasard, dans une médiathèque, un vendredi, attirée par la couverture et le titre. Je l’ai lu deux fois dans le weekend en me disant ” c’est ça un roman ado ? Mais qu’est-ce que je peux faire pour qu’un maximum de gens le lise ?” Et voilà comment 3 étoiles est né quelques temps après. Il m’a emmenée jusqu’à Grenade, en compagnie de Luce et Esteban, et je me souviens encore de l’émotion de ma rencontre avec Maryvonne à Montreuil en 2012.

Ma Tempête de Neige de Thomas Scotto, Editions Actes Sud Junior, 2014.

C’est avec ce titre que j’ai découvert la poésie de Thomas Scotto et la collection D’une Seule Voix. Double chance ! Je l’ai lu, relu, à voix haute, dans ma tête. Bouleversant, beau, pudique, sincère. Assister à la naissance d’un amour si puissant, ça émeut, ça fait déborder le coeur et les yeux. Depuis, je suis fan de cette collection, et j’attends toujours avec impatience les nouveautés de Thomas, poète des mots et des dédicaces !

Abris d’Emmanuelle Houdart, Editions les Fourmis rouges, 2014.

Grand format, chaque double page invite le lecteur, en quelques mots poétiques qui disent l’essentiel et une illustration magnifique, foisonnante et soignée, à se réfugier, se construire, grandir et se retrouver. Des abris intimes où tous les âges de la vie sont suspendus : sérénité et douceur, voilà ce que l’univers d’Emmanuelle me procure. C’est mon illustratrice chouchou. La seule dont je possède désormais deux repros, cadeaux de gens que j’aime très fort. Cet album, c’est un refuge, une bulle, un cocon dont j’ai besoin.

La Langue des Bêtes de Stéphane Servant, Editions du Rouergue, 2015.

Depuis le Coeur des Louves en 2013, lire un roman de Stéphane est devenu un rituel particulier pour moi. D’abord l’attente fébrile et délicieuse, puis la joie et l’excitation de la parution, et la lenteur exquise et la régalade de la lecture. Au moment où j’écris ce top 5, je suis plongée dans Sirius, son nouveau roman Epik paru il y a quelques jours, et je prends tout mon temps. Je l’assume : cet auteur contredit nécessairement mon libre-arbitre, comme les olives et Radiohead. La Langue des bêtes pour moi, c’est un de mes plus beaux moments de lectrice : une évidence, un rendez-vous, une émotion rare. Certaine qu’on en parlera encore longtemps. De la Grande Littérature.

Le top 5 de Sophie

Cinq coups de cœur vraiment ? Il faut en choisir cinq et seulement cinq ? Bon ok, ça va pas être facile. Certains sont venus comme ça parce que c’est un évidence que mon instinct m’impose. Ne me demandez pas pourquoi, je marche au feeling, à l’émotion. Il faut qu’un livre provoque quelque chose en moi, qu’il ne me laisse pas indifférente, qu’il me reste sans que je puisse forcément l’expliquer.

Forcément après, quand j’y réfléchis, je me dis mais où sont Matthieu Maudet, Benjamin Lacombe, Martine Pouchain et d’autres encore. Si on refait cet exercice dans un an, ils seraient peut-être dans le top 5.

Alors le voilà mon top 5 du jour qui est finalement très représentatif des livres qui me suivent, ces incontournables qui resteront quoi qu’il arrive…

Bel été et belles lectures !

 

https://img.over-blog-kiwi.com/980x320-ct/0/67/71/41/20170611/ob_ff4c4f_banniere980ombre.jpg

 

Lois Lowry - Le passeur.


Le passeur
de Lois Lowry à L’école des loisirs

Parce que c’est un roman de science-fiction, genre que j’aimais beaucoup ado même si j’en lis moins maintenant.
Parce que c’est à ce livre que je pense quand on me demande LE livre même si je ne saurais pas vraiment l’expliquer.
Parce que je l’ai RElu et ça c’est très rare pour moi !

 


Le machin
de Stéphane Servant chez Didier jeunesse

Parce que c’est avec cet album en randonnée que j’ai fait mon retour à la littérature jeunesse pendant mes études.
Parce que son auteur a le goût des mots autant pour les tout-petits que pour les plus grands.
Parce que c’est le premier livre que j’ai lu a mon fils.

 

Rainbow Rowell - Eleanor and Park.

 

Eleanor & Park de Rainbow Rowell chez Pocket jeunesse

Parce que c’est une belle histoire d’amour.
Parce qu’il m’a tenu éveillée et m’a mis des papillons dans le ventre.

 

 

Emily Gravett - Les loups.


Les loups
de Emily Gravett chez Kaléidoscope

Parce que cette auteure/illustratrice me fait rire à tous les coups.
Parce qu’elle sait exploiter l’objet-livre de la couverture à la dernière page toujours avec justesse.
Parce qu’on y parle des bibliothèques et du plaisir de se plonger littéralement dans un livre.

 

Roald Dahl - Matilda.

 

Matilda de Roald Dahl chez Gallimard jeunesse

Parce que Roald Dahl est incontournable en littérature jeunesse.
Parce que la passion de la lecture peut ouvrir toutes les portes même si elle est parfois incomprise.
Parce que Matilda…

 

 

Et voilà ! J’espère que ces cinq livres vous donneront des envies de lectures… Je passe la main à Carole qui vous livrera son Top 5 la semaine prochaine !

Coups de cœur de juin 2017

Ce mois-ci, ça ne vous aura pas échappé, il a fait chaud, très chaud, parfois trop chaud.

Pas un temps à faire du sport ça, ni à faire le ménage, ni même à travailler. Non, aucun doute, c’est un temps à la lecture ! Dans un jardin, dans un bain frais ou dans une bibliothèque, la lecture nous a, comme toujours, accompagnés ce mois- ci, voilà les titres que nous avons préférés.

Dans les coulisses du monde d’Alice :

Barracuda for ever de Pascal Ruter. Didier jeunesse, 2017

Où il est question de Claude François, de danse, de soirées de bowling, de taxi, de boxe, de chaussures à bout carré, de maison de retraite, …..d’aventures rocambolesques entre un grand-père et son petit fils ….

Un roman qui donne envie de rire aux éclats et qui émeut jusqu’aux larmes.

Son avis complet

Dans les coulisses de l’Atelier de cœurs :

Le chien de Céline Lamour-Crochet.Editions Mouk,2017

Un album cartonné en noir et blanc qui raconte les aventures d’un petit chien. La particularité de cet ouvrage c’est que chaque objet ou personnage est dessiné par les lettres du mot dont il est composé. 

Son avis complet

Du côté de littérature enfantine :

Bébé va au marché, Atinuke, Angela Brooksbank, éditions des éléphants

Avec son adorable petite frimousse, bébé séduit tous les marchands, sans que sa mère ne s’en aperçoive le coquin va déguster avec gourmandise une orange, une banane, des gâteaux… Un album à compter tendre et joyeux.

Son avis complet

Du côté de Méli-Mélo de livres :

La princesse de l’aube, Sophie Bénastre et Sophie Lebot, De la Martinière jeunesse

Un album-conte à la réflexion philosophique et écologique dans un écrin d’illustrations à couper le souffle ! Lumière et ombre se côtoient pour aboutir à un message qui fait réfléchir à la relation de l’homme avec la nature.

Son avis complet

Sur les étagères de la collectionneuse de papillons, d’étranges créatures ont été épinglées :

Que caches-tu dans ton dos ? de Lena Sjöberg publié aux éditions Rue du monde.

Un album tout en longueur pour jouer au fameux jeu des devinettes avec petits et grands !

Son avis complet

Sur les étagères d’Un Petit Bout de Bibliothèque :

Pax et le petit soldat de Sara Pennypacker. Gallimard jeunesse, 2016

Une écriture fine et solide pour dire l’absurdité de la guerre qui détruit autant les hommes que la nature. Une amitié hors du commun entre un enfant et un renard, leur voix qui se répondent au delà de la séparation et les illustrations sensibles de Jon Klassen, comme une touche de douceur dans un monde brutal et incertain.

Son avis complet

Dans la bibliothèque de La littérature jeunesse de Judith et Sophie :

Koi ke bzzz ? de Carson Ellis. Hélium, 2016

Un album sur le cycle de la vie en langage insecte ! Une belle surprise qui laisse la place à l’interprétation des enfants et à la lecture des illustrations. Un album intelligent, drôle et beau !

Son avis complet

A partir de la semaine prochaine, et tout au long de l’été, chacune d’entre nous établira son TOP 5 en littérature jeunesse !

Ne nous perdez pas de vue !

Coups de cœur du joli mois de mai

Le joli mois de mai nous a bien inspirées côté lecture !

Des échéances importantes pour certaines d’entre nous n’ont pas empêché notre passion de lecture de s’émousser même si le rythme a été moins soutenu…

De bien belles découvertes qu’on a plaisir à partager avec vous à nouveau ce mois-ci !

✿✿✿✿✿

Chez Chloé, on joue au chat et à la souris, dans une ambiance proche du dessin animé, avec un dynamisme qui sied parfaitement aux beaux jours.

Tu m’attraperas pas ! Thimoty Knapman, Simona Ciraolo. Pastel, 2017

✿✿✿✿✿

 Chez Alice, on a le cœur transporté par le portrait de cet ado cabossé à la recherche d’un nouveau chemin plus apaisé.

Car Boy d’Anne Loyer. Thierry Magnier, 2017

✿✿✿✿✿

Chez Pépita, on a oscillé entre plusieurs émotions : une approche très pertinente dans cet album reliant les émotions entre elles….comme un fil invisible.

Au fil des émotions. Préface d’Alexandre Jollien. 

Texte de Cristina Nunez Pereira et Rafael R. Valcarcel, Gautier Languereau, 2016

✿✿✿✿✿

Chez Bouma, on s’est lancé dans la quête du super-héros à la sauce moderne dans un roman sans concession qui aborde l’envers de ce décors de paillettes.

Power Club T.1 d’Alain Gagnol, Syros, 2017

✿✿✿✿✿

Chez la collectionneuse de papillons on a beaucoup lu mais pas chroniqué. Alors je vous conseille un petit roman que mes ados de 3e ont dévoré pour un projet interdisciplinaire lettres-histoire qui a été super motivant :

D’un combat à l’autre, les filles de Pierre et Marie Curie,

Beatrice Nicodéme, Nathan.

✿✿✿✿✿

Chez Céline du Tiroir, coup de coeur pour l’histoire poétique et rigolotte d’une petite mouche bleue et de son voyage à travers la chaîne alimentaire de la forêt. Des illustrations de toute beauté pour cette chouette histoire qui tourne joliment en rond !

D’une petite mouche bleue, de Mathias Friman

Les fourmis rouges.

petite_mouche_bleue_r300

Coups de cœur d’avril

Les mois filent à toute allure !

Déjà le joli mois de mai !

Et en mai, sur le blog, c’est la fête !

L’image contient peut-être : fleur, plante et nature

©Méli-Mélo de livres

Avril, ce sont les jours qui rallongent, les lectures qui peuvent se faire dehors, des vacances décalées selon les régions, des œufs qui sont tombés du ciel mais les livres, eux, ne sont pas tombés de nos mains puisqu’on en a aimé certains au point de vouloir les partager ici. Une bien belle récolte !

Dans le panier de Mélimélodelivres, il y a :

D’entre les ogres de Baum et Dedieu, Seuil jeunesse, 2017

Justement un panier hurlant saisi par une main d’ogre…

J’ai été saisie par la noirceur et par la lumière de cet album hors du commun.

L’avis de Pépita

 

Dans la corbeille en osier d’Alice, on trouve :

Appuyez sur étoile de Sabrine Bensalah. Sarbacane, 2017.

Un petit coup de baguette magique…. Avril est prête à tout pour embellir les derniers jours de vie de sa mémé.

Ca déborde d’amour, ca pétille de vie, ca déborde de joie, c’est honnête et beau.

Son avis par ici

.

.Dans le baluchon de Chloé, il y a :

Capitaine maman de Magali Arnal, Ecole des loisirs.

A la fois mère célibataire et plus célèbre des archéologues, Capitaine Maman mène sa barque comme une cheffe !

Son avis ici

.Dans le filet de la collectionneuse de papillons, il y a :

Le bébé et le hérisson de Mathis, chez Thierry Magnier.

Un petit roman qui lie et délie les liens si précieux et si fragiles de la famille…

Son avis par là...

.

Dans le coin secret du Tiroir à histoires, il y a :

Petit Pois de Davide Cali et Sébastien Mourrain chez Actes Sud Junior.

Il est petit, Petit Pois, tout petit. Il est né tout petit, et dés sa naissance, a du réinventer une vie à sa taille. Coup de coeur pour cet album tendre et malicieux.

Son avis ici !

Bon 1er mai !

Coups de coeur de mars 2017

Il est passé bien vite ce mois de mars !

Le printemps est enfin arrivé, on a recalé nos montres le WE dernier et on a sorti notre tête de dessus l’oreiller pour aller dans le jardin bouquiner.

Place aux lectures en plein air !

Vous n’avez pas d’idées ? Alors voici la sélection des coups de coeur de l’équipe du grand arbre pour vous laisser inspirer.

.

.

 > Alice a semé des ronds rouges dans son jardin  : 

A partir d’un simple rond rouge Claire Garralon nous offre un album d’une grande qualité créative pour ouvrir ses yeux sur le monde.

Parce qu’on est tous pareils et tous si différents !

Son avis complet

> Chloé (Littérature enfantine) à plongé dans une piscine magique.

Un feel-good book qui fera rire petits et grands.

Son avis complet

> Pépita et son Méli-Mélo de livres ont apprivoisé un renard.

Un roman magnifique sur la symbolique des relations humaines et animalières : je ne suis pas prête d’oublier Pax et Peter !

Son avis complet

> SophieLJ a besoin d’ailes pour retrouver ses étoiles.

Une belle histoire pleine de poésie sur la persévérance et l’acceptation de l’autre tel qu’il est.

Son avis complet

> La collectionneuse de papillons a joué de ses dix doigts avec des tableaux célèbres :

Voilà un album qui nous offre une initiation ludique et presque magique à l’art avec des tableaux que l’on peut enfin caresser du bout des doigts !

son avis complet.

Bouma (Un Petit Bout de Bib) s’est laissée conter une histoire vieille comme le monde :

Une plume subtile, un autre regard sur l’autre, le tout dans un roman soigné où les adolescents questionnent la parentalité.

son avis complet.

Et vous, que retiendrez-vous de ce ce mois de mars.

Coups de foudre de février

Après la sélection bisous, on a gardé une âme tendre pour vous présenter nos coups de cœur du mois. Un mois court mais intense où l’on est encore emmitouflé pour profiter d’une bonne lecture, où l’on espère toujours honorer ces belles promesses de janvier en croquant avidement dans nos piles à lire. Un mois court où l’on prend pourtant le temps de cliquer sur les blogs, de lire les articles si enthousiasmants et de glaner des conseils de lecture, comme on chiperait des lambeaux de barbe à papa…

 

Parmi les friandises savoureuses, Alice retient :

Un ours des ours de François David. Sarbacane, 2016.

Il y a temps de choses à dire, tant de choses à découvrir sur cet animal aussi puissant qu’emblématique, que 32 illustrateurs se sont pliés au jeu “Dessine-moi un ours”. Pour notre plus grand bonheur à tous, nous n’avons pas encore fini de faire le tour de la question !

Un album, bien léché !

Une pépite pour Pépita dans Méli-Mélo de livres :

Confessions d’un ami imaginaire de Michelle Cuevas. Nathan, 2017

Un premier roman véritable ode à l’imagination chez l’enfant, à la croisée de la fable et du récit initiatique : le lecteur se laisse emporter par la poésie de cette histoire qui rend hommage à l’enfance de la plus belle des façons.

Un roman savoureux !

Une nouvelle série addictive pour Bouma et son Petit Bout de Bib(liothèque) :

Six of Crows T.1 de Leigh Bardugo, Milan, 2016

Dans un monde aussi sombre que ses héros, partez pour une aventure aussi extraordinaire que dangereuse. Apprenez à ne pas vous fier aux apparences et pleurez de devoir attendre la suite…

Sur les étagères de la collectionneuse de papillons, un drôle d’abécédaire  à caresser, dépiauter, tirailler, déplier, replier qui ravit les petites mains et les yeux grand ouverts d’un petit bonhomme de 3 ans :

Abécédaire, Pascale Estellon, Les Grandes personnes, 2012.

Un bonbon acidulé pour Solectrice dans les Lectures Lutines :

Ma mère, le crabe et moi, Anne Percin, Le Rouergue.

 Ce roman déroule le quotidien d’une mère atteinte d’un cancer du sein, vu par sa fille adolescente. Un petit bonheur et une bouffée d’humour dans une situation pourtant éprouvante.

Une histoire douce-amère !

Une réflexion sur notre humanité pour Céline – Qu’importe le flacon, pourvu qu’on ait LIVREsse

Où es-tu, Yazid ?, Claude Raucy, Double Jeu, Ker éditions

Avec cette question en filigrane :

“Donner un bol d’eau à quelqu’un, c’est plus qu’un symbole, c’est lui apporter un peu de vie.  Et si on a donné un peu de vie à quelqu’un, même rien qu’un peu, peut-on après la lui ôter ?”

Du rire aux larmes, impossible de choisir chez Chloé- Littérature enfantine, qui vous propose donc un double coup de cœur, à vous de choisir selon votre humeur du jour.  

 

Oh, hé, ma tête! Shinskue Yoshitake, kaleidoscope

Un petit bonhomme du genre à vouloir être autonome se retrouve la tête coincée dans son t-shirt. Mais que ce soit bien clair, pas question d’accepter l’aide de quiconque.

Lettres à mon cher grand-père qui n’est plus de ce monde, Frédéric Kessler, Alain Pilon, grasset jeunesse

C’est avec toute la candeur de l’enfance que Thomas écrit à son grand-père disparu. mais ses lettres restent sans réponse. Incompréhension, colère, chagrin,ce premier deuil est montré avec émotion et une très grande justesse.

 

La (re)découverte d’une artiste – La littérature jeunesse de Judith et Sophie

Frida de Benjamin Lacombe et Sébastien Perez chez Albin Michel jeunesse

Deux univers se mélangent dans cet album : celui de la tourmentée Frida Kahlo, peintre mexicaine, et celui du talentueux et mystérieux Benjamin Lacombe. Personne ne pouvait mieux que ce dernier faire revivre les œuvres de cette artiste fascinante !