Carte postale canadienne

Chère copinautes,

Me voilà en route à quelques milliers de kilomètres de chez nous.

Aéroport-avion-escale-aéroport-avion-atterissage > direction > nos cousins canadiens !

Croyez-vous que dans l’immensité de cette nature, je trouverai un aussi bel arbre que le notre pour bouquiner ?

En tout cas, l’occasion pour moi peut-être de ramener quelques merveilles d’outre atlantique.

corenblit

.

Pourquoi ne pas se laisser tenter par d’autres ouvrages de  Rachel Corenblit, auteur née au Québec ?

barroux

.

.

Ou bien continuer de succomber au charme des albums de Barroux, qui s’y est exilé quelques temps ?

.

.

Et puis aussi remplir ma valise des dernières parutions  Des 400 coups , une petite maison d’édition canadienne reconnaissable à sa qualité et son audace.

Logo-400-coups

Ce que j’espère aussi, c’est me laisser surprendre à la découverte.

Voilà quelques albums qui m’ont fait de l’œil pendant que je préparais mon voyage et que vous retrouverez sûrement prochainement sur le blog.

caribouours1orignal

.

Allez mes copinautes, on se voit tantôt et je vous fais de gros becs !

Alice

 

 

 

 

Carte postale créole

Mes chers copinautes-jardiniers attentionnés du Grand Arbre,

je vous écris d’une toute petite île de l’Océan Indien, l’île où mon papa est né il y a 61 ans jour pour jour, je vous écris de la Réunion. Enfin je n’y suis pas tout à fait encore, mais en Octobre j’y embarque pour la première fois mes deux petits pilotes qui découvriront alors toute leur famille paternelle. Ce n’est donc pas à un voyage réel que je vous invite, ni à un voyage imaginaire, mais à un voyage fantasmé, à préparer, à rêver, à inventer !

Alors pour préparer ce beau voyage, pour nourrir nos attentes, quoi de mieux que des … livres !!!

J’ai fouillé dans ma bibliothèque et voilà ce que j’y ai trouvé.

Tout d’abord, nous lirons attentivement le bel album Voyage à la Réunion d’Anne-Laure Witschiger publié aux éditions du Seuil en 2004.

reunion

A travers des illustrations très colorées, aux styles variés, dont la mise en page rappelle sans nul doute l’esthétique du carnet de voyage, le lecteur découvre des paysages verdoyants, des montagnes majestueuses, des traditions ancestrales, des fruits étranges au nom qui chatouille l’oreille – goyavier, sapote, bibasse, jaque, etc- et surtout un peuple riche de tous ses métissages.

Et c’est à la question du métissage des religions que je vous inviterai à réfléchir tout particulièrement à travers l’album de Fabienne Jonca illustré par Hélène Moreau :

La Réunion des religions.

reunion religionsOn y découvre huit grandes religions qui se côtoient en toute harmonie sur notre chère île : l’hindouisme, le bouddhisme, la religion populaire chinoise, le judaïsme, le catholicisme, l’orthodoxie, le protestantisme et l’islam. A la suite de Bassam, personnage principal de ce livre invité par ses amis à de nombreuses fêtes religieuses,  nous découvrons comment la tolérance religieuse naît d’une connaissance joyeuse et sans préjugés de la foi des autres.

La Réunion, c’est aussi un endroit où la musique est reine avec ses instruments traditionnels comme le Kayamb, le tambour malbar ou le rouler. Entre séga et maloya, notre voyage nous invite à la danse ! Alors pour les petites oreilles, je conseille              l’ album-CD très exhaustif Ti chemin grand chemin- Ti somin gran somin de Marie-José Hubert Delisle, Didier K Bidy, Dany Peppuy ramené par papilou et mamilou de l’un de leurs voyages. On y entendra berceuses, jeux de doigts, rondes et chansons pour les petits et les grands enfants. L’occasion non seulement d’entendre la langue si chantante de notre île mais aussi de découvrir une maison d’édition régionaliste : Océan éditions.

ti cheminMais c’est sur la dernière étagère de ma bibliothèque, celle consacrée aux livres d’art que je découvre le livre que j’aime à partager comme un fruit bien mûr quand il s’agit de parler de notre chère île. A partir du projet “un artiste une île” lancé par la Galerie Vincent, a été publié un livre de photographies en noir et blanc de l’artiste Sabine Weiss que je chéris depuis longtemps et qui sait si bien photographier les enfants. Ce livre, Sabine Weiss à l’île de la Réunion, nous invite à 1000 et 1 cartes postales à partager !

Alors mes chers copinautes,

je vous souhaite des vacances joyeuses, colorées, métissées, tolérantes et lumineuses.

Mi pense à zot,

N’ar vu,

La Collectionneuse de Papillons Henotesia narcissus borbonica

Gudule est partie…

Gudule a marqué bon nombre de jeunes lecteurs depuis plusieurs générations avec ses romans pour la jeunesse. Nous aurions pu écrire quelques mots sur sa vie, mais finalement quoi de mieux que de la laisser parler elle-même avec cette interview réalisée par le site ActuSF ICI.

Elle nous a quittés, en laissant derrière elle une centaine de livres qui continueront à être lus encore longtemps. Parmi eux, quelques titres qui vous évoqueront sûrement quelques souvenirs…

La bibliothécaire La vie à reculons  Gudule - L'amour en chaussettes.

Le petit prince Pissenlit  Gudule - Le club des petites filles mortes - L'Intégrale des romans fantastiques, Tome 1.

 Gudule - Au Gringo's bar.  Gudule et Marc Lizano - Le pirate en sucre rose. Comment Pauvre Jean roula le Malin et autres fabliaux

 Gudule - Barbès blues. Un amour de pou

Pour lire ses derniers écrits : son blog.

Le petit prince pissenlit chez Céline T.
Comment Pauvre Jean roula le Malin et autres fabliaux chez Kik.

Les couvertures des livres sont des portes qui donnent, non sur des textes arides comme on le croit souvent, mais sur de fabuleux univers.

Gudule, La bibliothécaire

Coups de cœur d’avril

Après un hiver qui ne fut pas si rude cette année, du moins côté météo, voici le retour des beaux jours…  Notre arbre retrouve peu à peu ses couleurs et, avec elles, une soif de renouveau.  Au diable le cocooning et les lectures douillettes au coin du feu, nos jardiniers veulent vibrer, comme la nature qui pulse tout autour d’eux.  Pour preuve, cette sélection pleine de vie  !

Pour découvrir les avis complets, cliquez sur les couvertures.

Du côté des albums…

Didgeridoo de Frédéric Marais. Editions Courtes et longues, 2014

Sous forme de légende aborigène, Frédéric Marais nous raconte les origines du monde et le courage d’un enfant qui a permis de soulever le ciel qui écrasait la terre, pour mieux voir briller les étoiles.  Un album splendide, rien que pour le bonheur des yeux s’exclame Alice.

**

Colette adore aussi cet album, lu et relu à ses petits élèves !  En voici un autre qui lui tient particulièrement à cœur :

Monsieur Carotte d’Edouard Manceau et Elise Ortiou Campion

Suivre les pérégrinations d’un étrange doudou, découvrir ses pensées, ses goûts, la poésie intérieure qui l’habite : c’est à ce beau voyage que nous invite ce petit album carré. 

**

Quant à Sophie, elle nous convie à une superbe plongée dans le jardin aux papillons, livre pop up qui valorise parfaitement la nature et la métamorphose de ces beaux insectes volants…

Le jardin des papillons, Philippe Ug, Les grandes personnes, 2014

**

On reste dans la nature avec Kik qui nous propose de très jolies photographies de paysages dans lesquelles se cache un chien, Momo. Une belle histoire entre un photographe et un chien, qui ne sait pas ramener le bâton qu’on lui lance. 

Où est Momo ? d’Andrew Knapp

**

Pour Chlop, le choix est vite fait.  Elle retient cet album tout en délicatesse qui montre, sans en avoir l’air, que la sauvagerie n’est pas toujours là où on le croit et que ce n’est pas parce qu’on se croit civilisé qu’on l’est !

Sauvage Emily Hughes, Autrement jeunesse

**

Une envie d’évasion  aussi chez Bouma qui retient :

Le Voyage de Pippo de Satoe Tone

Partez en voyage dans les délicates illustrations de Satoe Tone.
Traversez de magnifiques paysages accompagné de Pippo la grenouille.
Arrêtez le temps avec un album intemporel.

**

Carole opte aussi pour  pour un album : Mme Eiffel, un trésor d’amour !

Mme Eiffel d’Alice Brière-Haquet et Csil, chez Frimousse

**

Idem pour Céline du flacon qui s’est enflammée pour un album au charme désuet sur les peurs enfantines…

Un pommier dans le ventre de Simon Boulerice & Gérard Dubois, Grasset jeunesse.

Du côté des romans…

Pépita met  en avant Refuges, un roman d’une puissance inouïe sur un sujet d’actualité qui devrait tous nous mobiliser : le sort des migrants en Méditerranée. Une plume et une construction remarquables pour ce nouveau roman d’Annelise Heurtier

Refuges Annelise Heurtier Casterman

**

Avec Céline du tiroir, on frissonne…

Le Château, tome 1 des Ferrailleurs, d’ Edward Carey chez Grasset Jeunesse

Dans un monde étrange où les détritus sont devenus une mer, se dresse, comme une île, le Château, habité par les Ferrayors, étrange famille dont chaque membre est lié à vie à un objet qui lui est remis à sa naissance. Mais un jour, c’est la panique ! La poignée de porte de Tante Rosamund, son objet de naissance, son alter ego chose disparait. On plonge dans les mystères de l’histoire des Ferrayors. C’est macabre et décalé, sombre et drôle… et ça promet une trilogie intrigante.

**

Les petites reines de Clémentine Beauvais – Exprim’ Sarbacane, 2015

Et pour finir, Nathan nous entraîne dans un roman entraînant, désopilant, fin, intelligent et lumineux qui vous invite auprès de 3 Boudins sur les routes de France, en vélo, pour vendre du … boudin et être un brin féministes !

Un roman qui a aussi séduit Solectrice et Lucie.

Cette “road story” est incroyable : grave, légère, idéaliste, gonflée… et tellement drôle !

 

Et vous, quel a été votre coup de cœur de ce mois d’avril ?

Alain Le Saux, le papa des “Papas”

Un auteur incontournable de la littérature pour les plus jeunes nous a quitté hier.

A l’Ombre du grand arbre, nous reconnaissions de loin ses illustrations identifiables entre toutes.

A l’Ombre du grand arbre, nous avons souvent bien rigolé à la lecture de ses albums où les mots et les textes étaient choisis avec attention.

A l’Ombre du grand arbre, nous partagions ses albums avec nos enfants.

Alors, A l’Ombre du grand arbre, nous rendons hommage au papa des “Papas”  et nous retrouvons  La boîte des papas, dans la bibliothèque du p’tit bout de Bouma:

boite

Retrouvez la chronique sur son blog : ici

.

Merci Monsieur Alain Le Saux pour l’héritage que vous laissez à la littérature jeunesse.

.