Nos coups de cœur de novembre

Quelle joie de vous faire partager nos lectures, piochez allégrement pour des idées cadeaux et foncez dans votre petite librairie préférée !

******

Ce mois-ci Liraloin vous propose une adaptation BD du célébrissime roman de Roald Dahl. Il s’agit de Sacrées sorcières de Pénélope Bagieu.

Cette BD se déguste comme une friandise. Elle est pleine de douceur, la relation entre la grand-mère est le petit-fils est attendrissante. Acidulée comme l’attitude de cette mamie bling bling qui déteste les vieux et fume comme un pompier. J’ai particulièrement trouvé la Magnanissime sorcière répugnante et sournoise au possible : « Fermez-là !! et ouvrez vos oreilles, je ne veux pas que le boulot soit cochonné ». Le-la jeune lecteur-trice a peur pour le petit garçon, rit du comportement parfois adolescent de la grand-mère. Une BD réussie et qui se dévore comme une confiserie (attention aux bonbons parfum formule 86 qui ont un goût très particulier tout de même…)

Sacrées sorcières de Pénélope Bagieu, Gallimard Bande dessinée, 2020

Voir également les avis de Bouma et d’Isabelle.

******

Pour Linda et ses ladies, il y a le très bel album Odette fait des claquettes de Davide Cali. Un texte qui parle de différence et d’acceptation de soi, très joliment illustré par Clothilde Delacroix dont le trait tout en rondeur et le choix des couleurs apporte de la gaieté et un dynamisme chaleureux.

Odette fait des claquettes de Davide Cali et Clothilde Delacroix, Sarbacane, 2020

Son avis est ICI.

******

Mais il y a aussi eu un très beau roman de Pierdomenico Baccalario, Les renards du désert qui se veut une chasse au trésor sur fond de drame historique. De la Corse à l’Allemagne, des années 80 à la Seconde guerre mondiale, le récit mêle les genres entre suspens, aventures et enquêtes, et entraîne ses héros à la recherche d’un trésor nazi façon jeux de pistes et codes à décrypter.

Les renards du désert de Pierdomenico Baccalario, Thierry Magnier, 2020

Son avis est à lire ICI.

******

Lucie vous propose un album rouge de colère. Difficile d’apprivoiser ses émotions quand on est petit. Heureusement, les livres sont là pour guider les parents et aider les enfants. Dans Le livre en colère, Cédric Ramadier propose aux petits lecteurs des astuces pour calmer un livre très énervé. Astuces que l’on pourra réutiliser lorsqu’on sera en colère à son tour.
Les pages cartonnées et les couleurs vives accrochent l’oeil et emportent l’adhésion.

Le livre en colère de Cédric Ramadier, illustrations de Vincent Bourgeau, L’école des loisirs

Son avis ICI.

******

Dans la collection de papillons de Colette, vous pourrez découvrir un beau roman d’amitié : Un caillou au fond de la poche, de Florence Cochet publié aux éditions Actes Sud junior. Le collège, la famille, la magie, le pouvoir des mots… autant d’ingrédients pour un récit à garder sur soi comme un porte-bonheur réconfortant.

Un caillou au fond de la poche de Florence Cochet, Actes Sud Junior, 2019.

******

Sur le Petit Bout d’étagères de Bouma, on retrouve Animaux sans queue ni tête, un magnifique album aux accents de catalogue animalier qui joue avec humour et irrévérence des différences de chacun. Et si vous ne connaissez pas encore le travail de Camille de Cussac, c’est l’occasion de découvrir le talent de cette autrice/illustratrice qui manie la couleur comme personne. Un album à mettre dans les mains des enfants dès 3/4 ans et jusqu’à 99 ans !

Animaux sans queue ni tête de Camille de Cussac, Seuil jeunesse, 2020

******

Pépita et son Méli-Mélo de livres ont déroulé tout le mois de novembre le fil rouge des droits de l’enfant et parmi les références pour les illustrer, voici un album des éditions Rue du monde qui trouvera écho pour chacun de nous en ces temps de confins. Un album qui célèbre l’importance essentielle de la culture sous toutes ses formes.

Tous les enfants ont droit à la culture/Alain Serres et Aurélia Fronty.-Rue du Monde

******

Parmi les lectures qui ont marqué novembre sur L’île aux trésors, Isabelle pense immédiatement à Tumée, l’enfant élastique, de Marion Achard. Un roman qui, par la magie des mots, nous transporte en Mongolie et dans la tête d’une contorsionniste. Fascinant et captivant !

Tumée, l’enfant élastique, de Marion Achard, Actes Sud Junior, 2020.

Son avis à découvrir par ICI !

******

Et vous, un coup de cœur à partager ?

Nos coups de cœur de juin

L’été s’annonce avec nos lectures, des livres à glisser dans un cabas de plage ou près d’un transat, belles découvertes à vous !

********************

LiraLoin présente un album sensible et amoureux, quoique de plus important dans ce monde?

Louise est une jeune fille réservée, le monde des adultes n’est pas pour elle. Louise préfère la compagnie des fleurs. Mais lors d’une soirée, elle rencontre Mary. Seules et ensemble, les deux jeunes filles dansent, tournoient leurs corps enveloppés de draps. Les tourbillons dessinent des fleurs, des papillons loin du monde…

La Fleur qui me ressemble de Thomas Scotto, texte & Nicolas Lacombe, illustrations
L’élan vert, collection : Pont des Arts, 2019

******

Pour Linda et ses ladies, les vacances s’annoncent intenses avec un voyage en plein cœur de l’Himalaya et l’ascension de son plus haut sommet, l’Everest. Entre dépassement de soi et engagement écologique, gravir ses 8848 mètres est un voyage incroyable dont on ne revient pas tout à fait les mêmes.

8848 mètres, Silène Edgar – Casterman, 2020

Son avis est ICI.

******

Alice vous propose de passer un agréable moment en compagnie d’un gang de vieux schnocks anticoformistes, transgressant un chouïa les règles, mais complètement attachants et qui vont tout faire pour aider un jeune ado un peu paumé et livré à lui-même. Un roman plein de vie et d’humour !

Le gang des vieux schnocks de Florence Thinard. Gallimard, 2019

******

Pour Claudia, la lecture de cette bande dessinée adaptée du roman broché Tous les héros s’appellent Phénix est un coup de cœur ! Un très bel ouvrage : la couverture, les illustrations, les couleurs, tout est fabuleux. L’histoire est toujours autant prenante et percutante sur la maltraitance et les violences psychologiques. Dans ce livre, la thématique est difficile mais il est traité avec tact et clairvoyance, parfaitement adapté aux jeunes lecteurs.

Tous les héros s’appellent Phénix de Jérémie ROYER
Rue de Sèvres, 2020.

Son avis complet est ICI.

******

Solectrice a tiré tout naturellement son coup de cœur du green swap de ce début d’été. Elle vous invite donc à suivre M. Pigeon, le Marchand de Bonheur, à la rencontre de ses clients, de branches en branches. Comment ne pas craquer pour ce superbe album du tronc à la cime du grand arbre ? Une histoire tendre dont la fin ne démérite pas, invitant à conserver précieusement les petits bonheurs de tous les jours. Voilà un beau mantra pour nous accompagner tout l’été !

******

Bouma a sorti une courte lecture, entre l’album et le premier roman, qui mélange intrigue policière et humour autour du sens de l’observation des petits lecteurs. On retrouve aux dessins le talentueux Brian Selznick (L’Invention d’Hugo Cabret) qui nous emmène à la suite d’un détective privé pas comme les autres ! Une lecture qui se dévore sans modération à tout âge tant il y a de choses à découvrir…

P’tit Ouistiti détective privé, de Brian Selznick et Dabid Serlin – Bayard jeunesse, 2019

******

La réouverture des bibliothèques a permis à Lucie de faire le plein de romans conseillés par les copinautes. Et c’est Calpurnia qui a remporté les suffrages ce mois-ci. L’histoire de cette petite fille en plein questionnement sur la faune, la flore, la condition féminine et l’avenir dans le Texas de 1899 a été un vrai coup de cœur. Si ce n’est pas encore fait, il est urgent de le découvrir !

Calpurnia, Jacqueline Kelly – L’école des loisirs, 2015

Son avis ICI, celui de Pépita, celui d’Isabelle, et de Linda.

******

Sur l’île aux trésors, Isabelle et ses enfants ont été soufflés par le tome 1 d’Alma, la nouvelle série de Timothée de Fombelle : une lecture engagée et captivante, de la grande littérature en forme d’hymne à la liberté.

Alma, tome 1 (Le vent se lève), de Timothée de Fombelle, Gallimard Jeunesse, 2020.

Son avis ICI

*****

Dans son Méli-Mélo de livres, Pépita a envie ce mois-ci de faire la part belle aux liens intergénérationnels à travers ce magnifique roman de Delphine Pessin : Deux fleurs en hiver chez Didier jeunesse. Une jeune femme et une grand-mère : la première qui ne demande qu’à faire éclore son chemin de vie et la seconde qui ne voudrait pas se faner trop vite. Le tout dans un Ehpad confronté à des difficultés. Elles vont emporter tout le monde dans leur ronde d’humanité !

Son avis ICI

*****

Et ce mois-ci, nous avions envie de vous faire découvrir en bonus un livre que nous sommes plusieurs à avoir lu et beaucoup aimé ! Un road-trip inoubliable à travers les États-Unis, voyage initiatique avec ce qu’il faut de péripéties et de très belles rencontres – et un message qui nous va droit au cœur. Bouma, Linda, Isabelle et Frédérique sont toutes sous le charme !

L’incroyable voyage de Coyote Sunrise, de Dan Gemeinhart (PKJ 2020)

L’avis de Bouma, de Linda et d’Isabelle

******

Et vous ? Quelle lecture auriez-vous envie de partager ce mois-ci ?